Rebuse en juin

Un événement climatique spécifique froid, la rebuse, est associé au mois de juin. Cet épisode, qui a conduit à un dicton, est surtout visible durant la période climatique 1931 à 1960. Actuellement, ce refroidissement est encore visible, mais de plus courte durée et moins marqué.

Un événement climatique particulier récurrent est un écart aux conditions météorologiques moyennes, qui intervient plus ou moins régulièrement à une période donnée de l'année. La rebuse, comme singularité, reste cantonnée à la mi-juin. Les refroidissement du début ou de la fin juin n’appartiennent pas à cet évènement particulier.

Mi-juin frais

En Suisse, les intrusions d’air froid de juin sont souvent accompagnées de chutes de neige jusqu’aux cols alpins ou même à plus basse altitude. Il n’est pas rare qu’à Arosa, 1850 m. d’altitude, on mesure de la neige fraîche pendant un ou plusieurs jours. Cela montre que ce genre d’arrivée d’air froid dans les régions d’altitude, s’accompagne d’un net recul de température et de conditions hivernales. Ces épisodes plus froids laissent aussi des traces dans les relevés de la température moyenne de juin. 

Ce recul des températures de la mi-juin s’observe bien dans les températures maximales journalières. Il n’y a pas de signal visible dans les minima journaliers. 

A notre station de mesures de Davos, la période climatique 1901-1930 montre un net recul de la températures maximale moyenne entre 13 le 15 juin. Pendant la période 1931-1960, la température maximale moyenne du 10 au 18 juin a été systématiquement plus basse que durant les jours précédents ou suivants. Pour la période 1991-2020, la rebuse est identifiable entre le 11 et 13 juin, mais sous une forme nettement atténuée.

Graphiques linéaires des maxima journaliers moyens au mois de juin à Davos. Périodes illustrées : 1901-1931 ; 1931-1960 ; 1961-1990 ainsi que 1991-2017
Évolution de la température maximale journalière au mois de juin à Davos. Les périodes 1901-1931 ; 1931-1960 ; 1961-1990 ainsi que 1991-2017, analysées pour les mesures de Davos.© MétéoSuisse

Périodiquement pas de rebuse?

Dans des analyses antérieures de la période 1981-2007, la période de rebuse n’était pas identifiable. La hausse moyenne de la température estivale montrait beaucoup mieux de petits reculs de températures de même ampleur durant le mois de juin. 

On peut donc conclure, qu’avec la constitution d’entités météorologiques périodiques, le hasard du choix des périodes ou des lieux d’analyses joue un rôle déterminant. En d’autres mots, ce qui est important dans une période d’analyse donnée, n’est peut-être plus visible dans la prochaine.

Signification du terme

L'explication de l'origine du terme «Schafskälte» (froid de mouton) diffère selon les sources. Dans la littérature allemande, ce terme se rapporte souvent à la phase froide de juin qui pouvait être néfaste aux moutons que l'on venait tout juste de tondre. Dans les Alpes suisses, la tonte des moutons a lieu dès le mois d'avril. Jusqu'en juin, le pelage chaud de l'animal a suffisamment repoussé. L'estive a lieu du 15 au 20 juin. Il arrive souvent que le début de l'estivage des moutons coïncide avec une météorologie froide et humide, d'où le terme de «froid de mouton» (communication orale de Monsieur Alexander Dönz, Coire, juin 2009).

Références

  • Scherhag R., W. Lauer, 1982: Klimatologie. Das Geographische Seminar. Westermann Verlag, Braunschweig.
  • Schirmer H., 1987: Meyers kleines Lexikon Meteorologie. Meyers Lexikonverlag. Mannheim, Wien, Zürich.