Contenu

Décembre et l’année 2022 au niveau mondial

4 Commentaire(s)

Selon les données du service européen Copernicus, décembre 2022 s’est avéré 0,27 °C plus chaud que la norme 1991-2020 au niveau global. Il s’agit du septième mois de décembre le plus chaud depuis le début du jeu de données de Copernicus en 1979. L'année 2022 a été la cinquième la plus chaude jamais enregistrée en moyenne mondiale, mais plusieurs pays européens, y compris la Suisse, ont connu leur année la plus chaude depuis le début des mesures.

  • Climat

Pied de page

Navigation top bar

Toutes les autorités fédéralesToutes les autorités fédérales

Navigation des services

Décembre 2022 en Europe et dans le monde

En décembre 2022, les températures en Europe ont été en moyenne, plus élevées que la période de référence 1991-2020. Sur le plan spatial, toutefois, un contraste frappant a été constaté, la partie méridionale de l'Europe ayant connu les températures les plus élevées par rapport à la moyenne 1991-2020. De la péninsule Ibérique et du sud de la France à l'Italie et aux Balkans, en passant par la Méditerranée, les températures ont été bien supérieures à la moyenne. Selon Météo-France, le mois de décembre 2022 s’est même avéré le plus doux jamais observé en Corse depuis le début des statistiques en 1947.

À l'inverse, dans le nord de l'Europe, les températures ont été inférieures aux valeurs climatologiques à long terme. Le Royaume-Uni a connu des conditions froides, tout comme la Scandinavie et l'Islande, où Reykjavík a enregistré sa température la plus basse depuis 1918 (-23 °C le 28 décembre). A l’échelle nationale, l’Islande a connu son mois de décembre le plus froid depuis 1973.

Ailleurs, le mois de décembre 2022 a été caractérisé dans quelques régions par des températures supérieures à la moyenne dans l'est du Canada, en Afrique du Nord et en Sibérie. Des températures inférieures à la moyenne ont été enregistrées dans l'ouest du Canada, sur le nord des États-Unis, dans le centre de l'Eurasie et dans l'est de l'Australie. La vague de froid qui a touché l'est des États-Unis vers Noël n'est toutefois pas visible sur les cartes mensuelles, ce qui illustre comment les événements météorologiques individuels peuvent être occultés dans les statistiques mensuelles.

Décembre 2022 en résumé

Au niveau mondial, le mois de décembre 2022 s’est avéré 0,27 °C plus chaud que la moyenne 1991-2020. Il s’agit du septième mois de décembre le plus chaud jamais enregistré. Décembre 2022 s’est montré près de 0,27 °C plus froid que le mois de décembre le plus chaud jamais enregistré, en 2019.

Les anomalies de température moyenne européenne sont généralement plus importantes et plus variables que les anomalies mondiales. La température moyenne européenne en décembre 2022 a été supérieure de 0,89 °C à la moyenne 1991-2020. Il s’agit du huitième mois de décembre le plus chaud en Europe depuis le début du jeu de données de Copernicus en 1979.

Le bulletin de Copernicus pour le mois de décembre 2022 est disponible en anglais.

L’année 2022 dans le monde

Deux endroits principaux, tous deux situés dans les régions polaires, ont connu des températures supérieures de plus de 2 °C à la norme 1991-2020 : l'un dans l'Arctique, s'étendant du nord de la Sibérie centrale vers le nord-ouest, à travers la mer de Kara, vers l'archipel de Svalbard ;  l'autre au large de la côte de la péninsule antarctique, sur les mers de Weddell et de Bellingshausen, où les concentrations de la banquise ont été inférieures à la moyenne pendant une grande partie de l'année. Parmi les autres régions supérieures à la moyenne figurent le Groenland, le nord-ouest de l'Afrique, une grande partie de l'Europe, le Moyen-Orient et l'Asie centrale, certaines parties de l'Antarctique oriental, ainsi que de vastes zones dans le nord et le sud-ouest du Pacifique. Un certain nombre de régions ont connu l'année la plus chaude jamais enregistrée. Par exemple, le service météorologique de la Nouvelle-Zélande a annoncé que 2022 a été l’année la plus chaude dans le pays depuis le début des mesures en 1909.

Les températures ont été les plus inférieures à la moyenne dans le centre et l'est du Pacifique tropical, dans le centre et l'est de l'Australie et dans le centre du Canada, avec des valeurs jusqu'à 1,5 °C en dessous de la moyenne. Les basses températures dans le Pacifique tropical reflètent les conditions de La Niña pendant une grande partie de l'année, et pour la troisième année consécutive. Les températures relativement basses et les fortes précipitations sur l'Australie sont également des caractéristiques typiquement liées aux événements La Niña. Aucune région n'a connu l'année la plus froide jamais enregistrée.

L’année 2022 en Europe

La variabilité des températures moyennes européennes est plus importante, mais les valeurs sont plus certaines en raison du réseau d’observations relativement dense du continent. La température a dépassé la norme 1991-2020 de 0,87 °C.  L'année 2020 reste de loin l'année la plus chaude jamais enregistrée en Europe, avec une température de 1,2 °C supérieure à la moyenne 1991-2020. L'année 2022 se classe au deuxième rang des années les plus chaudes jamais enregistrées en Europe. C’est sur le sud-ouest de l’Europe que l’année 2022 s’est avérée la plus chaude et plusieurs services météorologiques européens ont annoncé leur année la plus chaude. C’est le cas au Portugal, en Espagne, en France, au Luxembourg, en Irlande, au Royaume-Uni, en Italie, en Slovénie, en Croatie et en Bosnie-Herzégovine (Figure 4).

L’année 2022 en résumé

À l’échelle mondiale, l'année 2022 a été la cinquième plus chaude jamais enregistrée, avec 0,30 °C au-dessus de la norme 1991-2020, mais elle n'a été que légèrement plus chaude que les années 2015, 2018 et 2021. Par rapport à la norme préindustrielle (1850-1900), l’écart a été d’environ 1,2 °C.

Les huit dernières années ont été de loin les plus chaudes jamais enregistrées (Figure 5).

Le bulletin de Copernicus pour l’année 2022 est disponible en anglais.

Décembre 2022 en Suisse

Les températures en décembre ont dépassé la norme 1991-2020 de 1,4 à 2,3 °C dans les régions de basse altitude de Suisse occidentale et 0,5 à 1 °C sur les crêtes du Jura. Dans les autres régions du Nord des Alpes, les valeurs ont généralement dépassé la normale de 0,6 à 1,4 °C. Dans les Alpes, la température a souvent dépassé la normale de 0,8 à 1,4 °C, dans la vallée du Rhône de 1,8 à 2,2 °C. Au Sud des Alpes, la température a généralement oscillé entre 0,3 °C en dessous et près de 1 °C au-dessus de la norme. En moyenne nationale, la température en décembre a dépassé la norme 1991-2020 de de 1,1 °C.

L’année 2022 en Suisse

En 2022, la température annuelle a été supérieure de 1,3 à 1,8 °C à la norme 1991-2020 dans de nombreuses régions de Suisse. En Suisse romande et en Valais, certaines régions ont également enregistré 1,9 à 2,1 °C de plus que la norme. En Engadine, les valeurs ont atteint 1 à 1,5 °C au-dessus de la norme. En moyenne nationale, la température annuelle a dépassé de 1,6 °C la norme 1991-2020. Il s’agit nettement de l'année la plus chaude depuis le début des mesures en 1864.

Vous trouverez l'aperçu complet de décembre 2022 et de l'année 2022 en Suisse dans le bulletin climatologique de décembre 2022 et le bulletin climatologique de l'année 2022 de MétéoSuisse.