Contenu

Juillet 2022 au niveau mondial

11 Commentaire(s)

A l'échelle mondiale, juillet 2022 a été l'un des trois mois de juillet les plus chauds jamais enregistrés dans le jeu de données Copernicus depuis 1979. Les températures ont été largement supérieures à la moyenne 1991-2020 dans la majeure partie de l'hémisphère Nord. Pour l'Europe, il s'agit du sixième mois de juillet le plus chaud jamais enregistré. Dans les parties occidentale et septentrionale du continent, une vague de chaleur très intense a permis d’établir plusieurs nouveaux records de température.

  • Climat

Pied de page

Navigation top bar

Toutes les autorités fédéralesToutes les autorités fédérales

Navigation des services

Troisième mois de juillet le plus chaud dans le monde

Les températures sur les masses continentales de l'hémisphère Nord ont souvent été supérieures à la moyenne, avec des anomalies positives particulièrement importantes sur l'Amérique centrale et du Nord et sur une grande partie de l'Asie. En revanche, trois grandes régions présentant des températures inférieures à la moyenne se sont distinguées : la Russie orientale, une région bordant l'ouest de l'océan Indien, de la Corne de l'Afrique à l'ouest au sud de l'Inde à l'est, qui a également connu des précipitations bien supérieures à la moyenne, ainsi qu’une région centrale, comprenant certaines parties de la Sibérie occidentale et de l'Asie centrale.

Dans l'hémisphère Sud, des températures supérieures à la moyenne ont été enregistrées dans le centre de l'Amérique du Sud et en Afrique australe, tandis que la majeure partie de l'Australie a enregistré des températures inférieures à la moyenne.

En revanche, les températures dans tous les grands bassins océaniques ont été à la fois supérieures et inférieures à la moyenne. Des températures supérieures à la moyenne ont été enregistrées principalement dans la mer Méditerranée, le Pacifique Nord et les mers adjacentes à la péninsule Antarctique, tandis que des températures de l'air inférieures à la moyenne ont été enregistrées dans le Pacifique tropical oriental et le Pacifique subtropical méridional, ce qui indique la persistance de conditions La Niña. Des températures inférieures à la moyenne ont également été enregistrées dans la partie occidentale de l'océan Indien Sud.

A l'échelle mondiale, le mois de juillet 2022 a été plus chaud de 0,38 °C que la moyenne de la période 1991-2020. C'est l'un des trois mois de juillet les plus chauds jamais enregistrés, légèrement plus frais que celui de 2019 et légèrement plus chaud que celui de 2016. Cependant, les différences de température avec ces mois de juillet précédents sont si faibles qu'aucun classement clair n'est possible.

Sixième mois de juillet le plus chaud en Europe

En juillet 2022, les températures ont été supérieures à la moyenne 1991-2020 dans la majeure partie de l'Europe, avec des températures supérieures à la moyenne dans le sud-ouest et l'ouest de l'Europe en raison d'une vague de chaleur intense et, dans certaines régions, prolongée vers le milieu du mois. Les températures inférieures à la moyenne ont dominé dans une ceinture allant de l'Islande à la mer Caspienne en passant par la Scandinavie occidentale et centrale et les Etats baltes. En Géorgie et dans une grande partie de la Turquie, les températures ont également été généralement inférieures à la moyenne.

Les anomalies de la température moyenne européenne sont généralement plus importantes et plus variables que les anomalies mondiales. La température moyenne européenne pour juillet 2022 ont été de 0,72 °C supérieure à la norme 1991-2020. Il s’agit du 6e mois de juillet le plus chaud, à égalité avec juillet 2006. Toutefois, cette valeur est inférieure de 1,0°C à celle du mois de juillet le plus chaud en Europe, qui a eu lieu en 2010.

Forte vague de chaleur sur l’Europe occidentale

Pendant la vague de chaleur du milieu du mois, plusieurs records de juillet ont été battus pour les températures maximales au Portugal, dans l'ouest de la France et en Irlande. En Angleterre, des températures de 40 °C ont été enregistrées pour la première fois. Ici, le précédent record national de température de 38,7 °C a été atteint ou dépassé dans plus de 40 stations, avec un maximum de 40,3 °C enregistré dans le Lincolnshire. Des records nationaux de températures maximales quotidiennes ont également été battus au Pays de Galles et en Ecosse. La chaleur s'est déplacée plus au nord et à l'est, apportant des températures très élevées dans d'autres pays, notamment en Allemagne et dans certaines parties de la Scandinavie, avec des records de juillet et des records locaux de tous les temps battus dans plusieurs endroits en Suède. Pour en savoir plus, consultez l'article "L'Europe a continué à souffrir de la chaleur en juillet" (en anglais).

Figure 4. Animation de l’anomalie quotidienne de la température en juillet 2022 en Europe par rapport à la norme 1991-2020. Source : Copernicus

Mois sec sur une grande partie de l’Europe

Le mois de juillet 2022 a été plus sec que la moyenne sur une grande partie de l'Europe, avec des records locaux de faibles précipitations battus sur la partie occidentale du continent et une sécheresse en plusieurs endroits du sud-ouest et du sud-est. Ces conditions ont affecté localement l'économie et ont facilité la propagation et l'intensification des feux de forêt. Le climat a également été plus sec que la moyenne dans la majeure partie de l'Amérique du Nord, dans de grandes parties de l'Amérique du Sud, en Asie centrale et en Australie. En revanche, les conditions ont été plus humides que la moyenne dans l'est de la Russie, le nord de la Chine et une large ceinture s'étendant de l'Afrique de l'Est au nord-ouest de l'Inde en passant par l'Asie.

Juillet 2022 en Suisse

Après le deuxième mois de mai et de juin le plus chaud, la Suisse a connu son quatrième mois de juillet le plus chaud depuis le début des mesures en 1864 avec un dépassement de la norme 1991-2020 de 2,4 °C. Pour le Sud des Alpes, il s’agit même du deuxième mois de juillet le plus chaud, derrière juillet 2015. Les précipitations ont généralement été déficitaires, parfois de manière prononcée. L’ensoleillement a été largement excédentaire dans toute la Suisse. Pour certains sites, il s’agit du mois de juillet le plus ensoleillé depuis le début des mesures.

Le bulletin climatologique de juillet 2022 rédigé par MétéoSuisse donne un aperçu complet de la situation en Suisse.