Temps du 1er août

Le soir de la Fête Nationale Suisse, toutes les régions du pays ne sont pas logées à la même enseigne en ce qui concerne les caprices célestes. L’analyse des données météorologiques des dernières décennies montre que sur le Plateau suisse, les festivités nocturnes du 1er août ne sont que rarement ternies par la pluie. Les régions les plus touchées par les précipitations sont la Sud des Alpes et le versant nord des Alpes.

Les conclusions des relevés automatiques depuis 1982 font ressortir d’importants écarts régionaux. Les températures douces et les soirées sans précipitations ne sont pas une garantie le jour de la Fête Nationale.

Temps sec à orageux

La région de Berne a bénéficié de conditions fort avantageuses au cours de la période étudiée. Il n’a plu que deux fois en soirée sur la capitale fédérale un 1er août. Bâle et Genève ont également joui de conditions clémentes, avec respectivement 4 et 5 soirées sous le signe de la pluie. Zurich a enregistré six soirées pluvieuses. Le Sud des Alpes a été un peu arrosé, avec respectivement six et sept soirées pluvieuses à Lugano et à Samedan. Le versant nord des Alpes a été encore plus malchanceux. Ainsi, la soirée du 1er août à Adelboden et à Glaris s’est déroulée sous la pluie pratiquement une année sur deux. Les différences proviennent essentiellement de l’activité orageuse estivale qui est nettement plus marquée dans les régions alpines que sur dans les plaines.

Températures fraîches pas exclues

Selon les régions, les températures peuvent également se montrer assez fraîches le soir du 1er août, alors que cette date correspond normalement à la période la plus chaude de l’année. Au Nord des Alpes, les températures peuvent être désagréablement froides jusque sur le Plateau le soir du 1er août, au point qu’un pull ou une veste ne sont pas de trop. Le Tessin bénéficie de températures plus agréables et plus constantes le 1er août en soirée.