Nébulosité dans le TAF: attention!

Dans de précédents numéros de l’AéroRevue, votre attention a déjà été attirée sur quelques aspects de fond des produits de météo aéronautique (TAF en particulier), qui aident l’utilisateur à les interpréter correctement. Après la portée visuelle (Aéro- Revue n° 10/2009) et la nébulosité (AeroRevue n° 12/2009), ce sont le vent et le temps météorologique qui sont traités ici.

(AeroRevue 12/2009 - Oliver Baer, Andreas Asch)

Ce beau début de printemps nous permet, pour commencer la saison, un premier vol vers Samedan. Après la longue pause d’hiver, nous nous préparons particulièrement soigneusement pour ce trajet. Les prévisions pour le vol à moteur promettent peu de nuages d’ altitude, un peu de vent dans les vallées alpines (avec légères turbulences) et pas de modification notable de cette situation météo. Ce que confirme également le GAFOR, avec «OOO» jusqu’à midi. Le TAF de Samedan se présente comme suit:

090825Z 0909/0918 03005KT 9999 FEW040=

 

Selon le GAFOR, la visibilité deviendra plus mauvaise au cours de la matinée, et/ou le plafond s’abaissera. Les deux critères «visibilité» et «plafond» n’ont pas à être remplis simultanément dans le GAFOR. Ainsi le «M», pour la route 44, peut-il signifier une visibilité de plus de 8 kilomètres avec une base des nuages de 1000 à 1500 ft, ou encore une visibilité de 2 à 5 kilomètres avec un plafond de plus de 2000 ft - au-dessus de la zone de référence. Dans les deux cas, une traversée des Alpes serait cependant critique, et nous optons en conséquence pour un vol local. Nous avons vu dans cet exemple que le TAF n’est pas en mesure de transmettre toutes les variations de la nébulosité.

Quand nous nous intéressons à la nébulosité au-dessus de 1500 ft/ AGL, surtout, il conviendrait également de recourir à d’autres produits de météo aéronautique, tels que les prévisions météorologiques aéronautiques ou le GAFOR.

Informations complémentaires