Contenu

7 réponses sur la pluie

Combien de temps faut-il à une goutte de pluie pour arriver au sol ? Où pleut-il le plus ? Vaut-il la peine de courir sur la pluie afin de rester le plus sec possible ? Les réponses aux questions les plus fréquentes sur la pluie sont données ici.

Pied de page

Navigation top bar

Toutes les autorités fédéralesToutes les autorités fédérales

Navigation des services

Le service météorologique britannique MetOffice a compilé quelques faits concernant la pluie. Ceux-ci sont complétés par des données de MétéoSuisse.

1. La pluie fantôme – la « virga »

Dans certaines conditions, des gouttes de pluie peuvent tomber du ciel sans atteindre le sol. Ce phénomène est nommé « virga » : les précipitations tombant d'un nuage s'évaporent dans l'air ou se subliment, c'est-à-dire qu'elles passent directement de l'état solide à l'état gazeux.

Si les précipitations tombent à travers des couches où les vents sont plus ou moins forts ou de directions différentes, les virgas présentent une forme incurvée. Elles peuvent être visibles sous différents types de nuages : cirrocumulus, altocumulus, altostratus, nimbostratus, stratocumulus, cumulus et cumulonimbus.

2. Vaut-il mieux courir ou marcher sous la pluie?

Vous vous êtes peut-être fait surprendre par la pluie et vous vous êtes demandé s'il valait mieux courir pour échapper à la pluie ou si la course allait vous tremper plus vite que la marche ?

Il n'y a pas de réponse simple à cette question. Des facteurs aussi variés que la direction du vent, la taille des gouttelettes de pluie et le rapport entre la taille et l'"épaisseur" de l'individu entrent en jeu.

Le physicien italien Franco Bocci, explique dans un interview en allemand dans le SPIEGEL ONLINE qu’« il n’y a pas de solution unique ». Il conclut néanmoins, sur la base d’études mathématiques compliquées, qu’il est généralement préférable de courir le plus vite possible – mais pas toujours.

3. La pluie a une odeur

Lorsque des gouttes de pluie tombent sur un sol sec et poussiéreux, elles piègent de petites bulles d’air sur la surface qui sont ensuite projetées vers le haut comme dans un verre de Champagne. Puis les bulles d’air éclatent hors de la goutte en propulsant dans l’air des aérosols odorants qui sont alors dispersé par le vent. C’est ainsi que naît l’odeur familière de la pluie. Ce parfum est également appelé pétrichor.

4. La forme des gouttes de pluie

Les gouttes de pluies sont généralement représentées sous la forme d'une larme, mais en réalité leur forme est différente.

Lorsqu'elles se forment dans la haute atmosphère, elles ont une forme sphérique : les molécules d'eau se lient et tiennent ensemble par la tension de surface.

Dès que les gouttes de pluie commencent à tomber, leur forme change constamment. Elles se heurtent à d’autres gouttes,  la résistance de l'air aplatit leur base et les incurve. Elles prennent alors la forme de haricots.

5. Combien de temps faut-il à une goutte de pluie pour atteindre le sol ?

Il n’est pas facile de répondre à cette question, étant donné que cela dépend de quelle hauteur la goutte tombe et de sa taille. Avec une vitesse moyenne de 22,5 km/h, il faut 2 minutes à une goutte de pluie pour atteindre la terre depuis un nuage situé à 760 m d’altitude. Les gouttes de pluie les plus grosses tombent à une vitesse d’environ 32 km/h et mettent 1,5 minute, tandis que les petites gouttes de pluie mettent jusqu’à 7 minutes pour parcourir la même distance.

6. Quel est l'endroit le plus pluvieux de la Terre ?

La localité de Mawsynram, dans le district de Maghalaya en Inde, est considérée comme l’endroit où les précipitations sont les plus élevées au monde. Il tombe en moyenne 11'971 mm de pluie par an. Mawsynram se trouve à proximité du golfe du Bengale et dans les Garos Hills au sud de l’Himalaya. La mousson venant du sud-ouest amène des masses d’air chaud et humide vers les montagnes où elles sont bloquées. Il en résulte de grandes quantités de précipitations.

Le lieu le plus humide de Suisse est le Säntis (2502 m) avec un cumul annuel moyen de précipitations de 2840 mm (1991-2020).

7. Quel a été le jour le plus arrosé de Suisse ?

La plus grande quantité de pluie mesurée en Suisse en un jour a été enregistrée le 26 août 1935 avec 455 mm à Camedo (550 m) au Tessin. La plus grande quantité de neige fraîche tombée en une journée, soit 130 cm, a été mesurée le 15 avril 1999 au col de la Bernina (2307 m).