Contenu

Réseau automatique de mesure du pollen

MétéoSuisse gère le réseau national de mesure du pollen. Dans les deux prochaines années, le nouveau réseau automatique sera déployé en première mondiale avec une résolution horaire : au lieu de moyennes journalières disponibles après une semaine, les données seront à l’avenir horaires et disponibles en temps réel.

Les avantages attendus d’un réseau automatique

Affichage aggrandi: Un cytomètre de flux d’air dans un boîtier.
Le système automatique de mesure du pollen Swisens Poleno de Payerne.

Les données des stations automatiques permettront d’améliorer les prévisions et la qualité des informations pour les personnes allergiques, le corps médical et la recherche. En particulier, des mesures plus précises disponibles toute de suite sont une base nécessaire pour l’établissement de prévisions plus détaillées et fiables. L’intégration des données polliniques en temps réel dans le modèle de prévision météorologique COSMO-1 représentera une étape clé dans l’amélioration de l’information à la population. Les personnes allergiques pourront ainsi prendre les mesures de prévention ou les traitements recommandés par leur médecin au meilleur moment afin d’éviter ou de diminuer les symptômes.

Comment fonctionne la mesure automatique du pollen ?

Principe de fonctionnement : l‘air ambiant et les particules qu‘il contient sont aspirés dans le système. En raison de leur taille, les grains de pollen sont concentrés et conduits vers la chambre de mesure où les particules sont mesurées en vol à l‘aide de techniques holographiques. L’analyse des données de mesures par un système d’intelligence artificielle fournit les différents types de pollen et leurs concentrations dans l‘air ambiant.

C’est grâce à ces développements technologiques récents qui permettent de compter très rapidement un grand nombre de particules que l’on peut mettre en évidence les variations rapides des concentrations de pollen. L'identification des diverses particules se poursuit : au-delà de la mesure des principaux allergisants, d’autres aérosols pourront bientôt être suivis, comme des spores fongiques responsables d’allergies ou de maladies des cultures. Ces progrès permettent de renforcer les partenariats dans les domaines de la qualité de l’air et des impacts sur la santé.

Présentation des données horaires pendant la phase pilote

Sur la page, les données horaires sont présentées pour les principaux types de pollen allergisants et les sites de mesures en fonction. Les données journalières proviennent des systèmes manuels de référence.

Phase pilote - Disclaimer

Le développement du réseau automatique de mesure du pollen est en cours et les premières stations sont déjà en fonction pour une phase pilote. En parallèle, MétéoSuisse est en train de développer ses services sur la base des données produites par ces nouveaux systèmes. Les premières nouveautés en matière de services doivent être introduites dans les années à venir.

MétéoSuisse souhaite utiliser les mesures de pollen déjà disponibles pour publier les premiers résultats de mesures en temps réel dans cette phase pilote. L'objectif est, en plus de fournir des informations sur l'état d'avancement du projet « développement d’un réseau automatique de mesure du pollen », d'utiliser les données présentées afin d’obtenir des informations importantes pour le développement des services correspondants. Il est par exemple testé si la présentation du contenu est comprise et apporte le bénéfice souhaité aux utilisateurs, ou quels sont les besoins importants auxquels il manque encore une réponse. Ainsi, au cours de cette phase pilote qui sert d'environnement de test pour le développement des services, nous recherchons un échange constant en particulier avec les personnes allergiques.

La présentation des données de mesure dans le cadre de cette phase pilote est donc faite sans aucune garantie et ne prétend ni à l'exhaustivité, à l'exactitude, à l'actualité, à la disponibilité, ni à la continuité. En outre, aucune revendication ne peut être formulée quant à l'extension ou à la diffusion de ces données, ni à la fourniture future de services sous cette forme après la conclusion de la phase pilote.

Informations complémentaires

Liens