Radiosondages

Deux fois par jour, MétéoSuisse effectue des radiosondages au moyen de ballon-sondes pour mesurer les variables météorologiques déterminantes de l'atmosphère jusqu'à des altitudes élevées. Le radiosondage est l'une des bases de la prévision météorologique et est aujourd'hui essentiel pour la recherche climatique.

Info
Emagrammes sous forme d’images

Datum & Uhrzeit
12.11.2018 12:00 UTC13.11.2018 00:00 UTC
PayerneGIFPayerne, 12.11.2018 12:00 UTC(120kB)GIFPayerne, 13.11.2018 00:00 UTC(120kB)
Payerne & MünchenGIFPayerne & München, 12.11.2018 12:00 UTC(130kB)GIFPayerne & München, 13.11.2018 00:00 UTC(130kB)
Payerne & StuttgartGIFPayerne & Stuttgart, 12.11.2018 12:00 UTC(130kB)GIFPayerne & Stuttgart, 13.11.2018 00:00 UTC(130kB)
Payerne & TrappesGIFPayerne & Trappes, 12.11.2018 12:00 UTC(130kB)GIFPayerne & Trappes, 13.11.2018 00:00 UTC(130kB)
Payerne & MilanoGIFPayerne & Milano, 12.11.2018 12:00 UTC(130kB)GIFPayerne & Milano, 13.11.2018 00:00 UTC(130kB)
Données décodées sous forme de données texte

Ces données ne sont que partiellement contrôlées et peuvent contenir des lacunes (valeurs de remplacement).

Datum & Uhrzeit
12.11.2018 12:00 UTC13.11.2018 00:00 UTC
PayerneTXTPayerne, 12.11.2018 12:00 UTC(10kB)TXTPayerne, 13.11.2018 00:00 UTC(10kB)
MünchenTXTMünchen, 12.11.2018 12:00 UTC(10kB)TXTMünchen, 13.11.2018 00:00 UTC(10kB)
StuttgartTXTStuttgart, 12.11.2018 12:00 UTC(10kB)TXTStuttgart, 13.11.2018 00:00 UTC(10kB)
TrappesTXTTrappes, 12.11.2018 12:00 UTC(10kB)TXTTrappes, 13.11.2018 00:00 UTC(10kB)
MilanoTXTMilano, 12.11.2018 12:00 UTC(10kB)TXTMilano, 13.11.2018 00:00 UTC(10kB)

Comment fonctionne un radiosondage?

Affichage aggrandi: Sur la photo, ballon-sonde circulaire qu'un collaborateur de MétéoSuisse laisse monter dans les airs, à Payerne.
Lancement manuel du ballon sonde dans l’atmosphère.

Une radiosonde équipée de différents instruments de mesure est lancée dans les airs par un ballon gonflé à l’hydrogène ou à l’hélium. Cette sonde s'élève à une vitesse plus ou moins constante et est portée par les vents. Le système GPS dont elle est équipée permet de capter sa position et de calculer l'altitude, la vitesse et la direction des vents. Chaque seconde la radiosonde transmet ses mesures, par radio, à la station au sol. Cela permet de déterminer les profils verticaux de ces différents paramètres jusqu’à l’altitude où éclate le ballon. La radiosonde est larguée soit manuellement, soit automatiquement.

Les radiosondages en Suisse

L'unique station de sondage aérologique de Suisse est située au centre régional MétéoSuisse de Payerne. Tous les jours, un lâcher de sonde y est effectué à 0 heure et à 12 heures UTC (Temps Universel Coordonné). Les ballons sont suivis jusqu’à une altitude de 30-35 km. La vitesse ascensionnelle moyenne du ballon étant de 5 m/s, un sondage dure à peu près deux heures. En plus de la vitesse et de la direction du vent, les sondages permettent de mesurer la pression, la température et l’humidité. Les radiosondes sont désormais lâchées par un système totalement automatique. Certains sondages spéciaux mesurant des paramètres supplémentaires telles que la concentration d’ozone ou d’aérosols nécessitent la présence d’opérateurs. Les techniciens de MétéoSuisse réalisent également des vols de recherche, lors desquels  plusieurs sondes sont placées sous un même ballon, afin d’assurer la qualité et la traçabilité des mesures.

Les informations recueillies pendant l’ascension de la sonde sont transmises par radio à la station de réception à Payerne puis envoyées à la base de données MétéoSuisse, et au monde entier via le réseau de télécommunication de l’Organisation Météorologique Mondiale.

Réseau international de stations de sondage

On compte plus de 600 stations de sondage aérologique réparties de manière inégale dans le monde. Ces stations effectuent des sondages simultanés dans l’atmosphère toutes les douze heures. Les informations ainsi obtenues sont mises à disposition de l’ensemble des services météorologiques nationaux par des réseaux adaptés de télécommunications. Elles y sont reportées sur les cartes météorologiques en altitude pour être analysées. Elles sont également utilisées pour l’initialisation des modèles de prévision du temps. Quelque 170 de ces stations, servant à la surveillance à long terme du climat, doivent satisfaire à des exigences plus strictes. La station  aérologique de Payerne fait partie d’un réseau mondial de référence de de surveillance du climat (GRUAN- GCOS Reference Upper-Air Network).

Les données des radiosondages