Contenu

Observations par satellite

Les satellites météorologiques jouent un rôle majeur en météorologie, permettant de suivre les phénomènes météorologiques se déroulant dans l'atmosphère, 24 heures sur 24 et à une échelle globale. MétéoSuisse reçoit les données satellitaires d’EUMETSAT, un consortium de pays européens exploitant conjointement les satellites Meteosat et d'autres satellites météorologiques.

Les observations satellitaires sont d'une importance fondamentale pour la préparation des prévisions météorologiques. Les satellites géostationnaires fournissent une image précise de la météo pour de très grandes zones de la Terre, pratiquement en temps réel. Les satellites météorologiques acquièrent et transmettent leurs données toutes les quelques minutes, ce qui permet de suivre en permanence les changements de l'atmosphère. Les données satellitaires sont utilisées par nos météorologues pour obtenir une vue d'ensemble de la situation météorologique. Ces données sont également utilisées dans les systèmes automatiques de prévision à court terme et sont également essentielles pour déterminer les conditions d'initialisation et de lancement des simulations météorologiques des modèles numériques. La météorologie par satellite gagne également en importance dans le monde entier en ce qui concerne l'observation des variables climatiques.

Meteosat Second Generation (MSG)

MétéoSuisse utilise principalement les mesures des satellites Météosat de deuxième génération (MSG). Les principaux satellites MSG sont situés sur une orbite géostationnaire à une altitude de 36 000 km au-dessus de l'intersection de l'équateur et du méridien de Greenwich.

De cette position, le MSG peut observer environ un tiers du globe. L'instrument principal de la deuxième génération de Meteosat est une caméra multispectrale appelée SEVIRI (Spinning Enhanced Visible and InfraRed Imager). L'instrument SEVIRI possède douze canaux (8 infrarouges, 1 proche infrarouge et 3 visibles). Un satellite MSG observe l'ensemble du disque terrestre visible depuis cette position et effectue une mesure toutes les 15 minutes. Un deuxième satellite se concentre sur le tiers nord du disque visible de la Terre et peut ainsi prendre une photo de l'Europe et de l'Atlantique Nord toutes les 5 minutes. Lorsque les données satellitaires sont affichées sous forme d'images, elles permettent à l'œil humain de détecter différentes couches de nuages et d'autres phénomènes, tels que le transport de la poussière du Sahara ou, grâce à la combinaison de différents canaux, les nuages de cendres volcaniques.

Meteosat Third Generation (MTG)

À partir de 2023, la prochaine génération de satellites géostationnaires sera lancée dans l'espace avec de nouveaux instruments capables d'observer la Terre avec une précision encore accrue.

La constellation MTG sera composée de quatre satellites équipés de caméras d'images (MTG-I) et de deux satellites équipés d'instruments de surveillance atmosphérique (MTG-S). MTG-I est équipé de l'imageur combiné flexible (FCI), qui est une évolution de l'instrument SEVIRI. FCI possède 16 canaux spectraux (SEVIRI 12), la résolution spatiale dans le domaine infrarouge est de 2 km, dans le domaine visible de 1 km (la plupart des canaux SEVIRI ont une résolution de 3 km). Le premier satellite va acquérir une image du disque visible de la Terre toutes les 10 minutes. Un deuxième satellite observera le quart supérieur du globe toutes les 5 minutes et demie. Ce satellite disposera de quatre canaux à double résolution spatiale, ce qui permettra d'observer avec une grande précision les orages qui se développent rapidement. MTG-I dispose également d'un nouveau type d'instrument à bord, le Lighting Imager (LI), qui permettra, pour la première fois, d'enregistrer depuis l'espace l'activité de la foudre en Europe. La mission de surveillance atmosphérique MTG-S disposera de deux spectromètres. Le spectromètre infrarouge (IRS) mesure les profils de température et d'humidité, tandis que le spectromètre UVN est conçu pour surveiller la qualité de l'air et la composition chimique de l'atmosphère.

EUMETSAT

Les satellites Meteosat, ainsi que plusieurs autres satellites d'observation de la Terre, sont gérés par l'Organisation européenne pour l'exploitation de satellites météorologiques (EUMETSAT). Après l'acquisition des données satellitaires, celles-ci sont transmises au siège d'EUMETSAT à Darmstadt (D) où elles sont calibrées et géoréférencées.  Elles sont ensuite distribuées aux utilisateurs, principalement les services météorologiques nationaux et les prestataires privés de services météorologiques. Après traitement, MétéoSuisse fournit divers produits satellitaires à ses clients internes et externes, tels que des services de prévision, des systèmes automatiques de nowcasting, des chercheurs en climatologie ou les médias.

    

MétéoSuisse fournit gratuitement toutes les 15 minutes des images satellites actualisées de la répartition des nuages sous la rubrique Valeurs mesurées. Sous la rubrique Service & Publications, vous pouvez obtenir de nombreuses autres images satellites payantes, spécialement adaptées à vos besoins de visualisation et de projection et disponibles avec une résolution temporelle allant jusqu'à 5 minutes.

   

Image satellite de l'Europe couplée jour-nuit

Les images satellites composites utilisent des représentations en couleurs différentes le jour et la nuit pour mieux distinguer les différents types de nuages.

     

Image satellite infrarouge de l'Europe

Les satellites météorologiques géostationnaires européens mesurent le rayonnement infrarouge électromagnétique émis par le sol et par la partie supérieure des nuages. Ce rayonnement permet de détecter la position des nuages. Le rayonnement infrarouge peut être mesuré 24 heures sur 24, ce type d'imagerie satellitaire fournit donc des informations importantes sur la répartition et l'évolution des nuages, même la nuit.

   

Images satellites de toute la Terre

Ces images infrarouges montrent la répartition des nuages sur pratiquement toute la Terre (à l'exception des régions polaires). En animant les images, on peut observer le mouvement des nuages. Ces images en mosaïque sont créées en assemblant les images des satellites météorologiques géostationnaires européens, américains et japonais.

Informations complémentaires

Liens