Une nouvelle page d’histoire s’écrit à Genève

13 juin 2019

Actuellement, notre deuxième plus grande ville de Suisse, avec vue sur le Mont-Blanc, accueille à nouveau une importante rencontre internationale : le dix-huitième Congrès de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a en effet lieu à Genève du 3 au 14 juin 2019. L’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse est chargé d’y représenter les intérêts de la Suisse. Le Congrès se tient tous les quatre ans à Genève et il est l’organe de décision suprême de l’OMM, qui compte, outre la Suisse, plus de 190 États membres.

Discussions lors du dix-huitième Congrès de l’Organisation météorologique mondiale OMM à Genève. Le précédent Congrès a eu lieu en 2015.  ©OMM
Discussions lors du dix-huitième Congrès de l’Organisation météorologique mondiale OMM à Genève. Le précédent Congrès a eu lieu en 2015. ©OMM

La météo ne s’arrête pas aux frontières   

Incendies de forêts en Europe et en Californie, inondations en Inde, au Nigeria, au Japon et en Corée du Nord, sécheresses au Kenya, en Afghanistan et en Amérique centrale – le temps et le climat sont des phénomènes globaux qui ne se limitent pas aux divers pays. Les causes des variations et des changements climatiques ne peuvent être comprises que si les observations locales s’effectuent dans un contexte régional ou global. La collaboration internationale est donc nécessaire pour fournir à la communauté mondiale des informations fiables sur l’évolution du climat. MétéoSuisse est également tributaire d’une base de données compacte et disponible dans le monde entier.

Grâce à l’OMM et à ses membres, la Suisse a accès à cette base de données. L’Organisation météorologique mondiale est une agence spécialisée de l’ONU dans les domaines de la météorologie, de la climatologie et de l’hydrologie. Cette organisation intergouvernementale, dont le siège est à Genève, englobe ainsi bien plus de domaines que son nom le laisse supposer. Les activités centrales de l’OMM comprennent en effet non seulement les observations météorologiques, climatologiques et hydrologiques, mais aussi le transfert de connaissances, l’échange d’informations météorologiques et la recherche.

Affichage aggrandi: Nous félicitons Peter Binder pour son élection au Conseil exécutif de l’OMM. Il sera l’un des neuf membres à s’engager pour les quatre ans à venir en tant que membre du Conseil exécutif pour la région VI (Europe). ©MétéoSuisse
Nous félicitons Peter Binder pour son élection au Conseil exécutif de l’OMM. Il sera l’un des neuf membres à s’engager pour les quatre ans à venir en tant que membre du Conseil exécutif pour la région VI (Europe). ©MétéoSuisse

Là où se prennent les décisions importantes

L’OMM est dirigée par le Congrès, son organe de décision suprême. C’est déjà le dix-huitième Congrès depuis la création de l’OMM en 1950. La Suisse, qui est impliquée dès le début, est représentée par l’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse. Le Congrès réunit tous les quatre ans des délégués de tous les États membres pour définir et coordonner la politique générale visant à atteindre les objectifs, ainsi que les activités des organisations membres. Les élections du Conseil exécutif (Executive Council) et du président de l’OMM ont également lieu lors du Congrès. Depuis aujourd’hui, Peter Binder, directeur de MétéoSuisse, est élu membre du Conseil – nous lui adressons nos vives félicitations. Le Conseil exécutif de l’OMM est chargé de mettre en œuvre les décisions prises lors du Congrès. La stratégie de l’OMM sera aussi approuvée lors du Congrès de cette année, avec la vision suivante :

Vision de l’Organisation météorologique mondiale (OMM)

En 2030, nous voyons un monde dans lequel toutes les nations, en particulier celles qui sont les plus menacées, seront mieux à même d’affronter les conséquences socio-économiques des événements météorologiques, climatiques, hydrologiques et environnementaux extrêmes et renforceront leur développement durable grâce aux meilleurs services possibles, que ce soit sur terre, sur mer ou dans les airs.

 

Aide à l’autonomie

De nombreux pays en développement et émergents manquent cependant encore de ressources, d’infrastructures et de connaissances pour fournir les services pertinents. C’est la raison pour laquelle le développement des capacités (« Capacity Development ») des pays en développement et émergents constitue l’un des points importants des discussions de cette année au Congrès. Il sera l’un des thèmes centraux de l’Organisation pour ces prochaines années. Il s’agit, en premier lieu, d’améliorer et de développer l’infrastructure, ainsi que les capacités techniques et institutionnelles. Au cours des dernières décennies, l’amélioration de la gestion des risques de catastrophes a permis de réduire continuellement le nombre de victimes des dangers naturels.

Affichage aggrandi: Une station météo de SENAMHI près d’Arapa au Pérou. On y mesure la température et les précipitations. ©SENAMHI
Une station météo de SENAMHI près d’Arapa au Pérou. On y mesure la température et les précipitations. ©SENAMHI

Climat + Andes = Climandes

Le projet Climandes est précisément un exemple de développement des capacités. Climandes était un projet de MétéoSuisse, réalisé de 2012 à 2019 en collaboration avec le Service météorologique péruvien SENAMHI. Il était coordonné par l’Organisation météorologique mondiale OMM et financé par la Direction du développement et de la coopération DDC. Le but commun du projet était d’améliorer, par le renforcement des capacités, les informations météorologiques et climatiques, comme bases de décision, dans la région occidentale des Andes. Comme les paysannes et les paysans du Pérou reçoivent au bon moment des prévisions météorologiques et climatiques sur mesure, ils peuvent prendre assez tôt des dispositions pour protéger les récoltes. Ces prévisions climatiques plus fiables contribuent ainsi considérablement à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté.

Depuis deux semaines environ, nos regards se portent donc avec un vif intérêt sur Genève et le dix-huitième Congrès de l’OMM. Car les décisions prises lors de ce Congrès créeront les bases pour renforcer l’engagement en vue du profit et du mieux-être des personnes et de l’environnement, et pour être en mesure d’atteindre le monde tel qu’esquissé dans la Vision 2030.

Links:

OMM - MétéoSuisse

Climandes – MétéoSuisse

Massgeschneiderte Prognosen für Bauern in Peru – MeteoSchweiz Blog

World Meteorological Organization WMO

Eighteenth World Meteorological Congress (Cg-18)

UNDRR Extreme Weather Events

 

Commentaires (0)