Contenu

Nouvelle carte nationale des risques de grêle

Date de publication 7 mai 2021
Thèmes Dangers
Climat
Météo
Type Communiqué de presse

La grêle est fréquente en Suisse. De manière récurrente , les véhicules, les bâtiments ou l’agriculture subissent localement les dégâts, qui peuvent être importants. Mesurer la grêle reste difficile en raison de son caractère aléatoire et très local. Pour combler le manque d’informations uniformes au niveau suisse, l’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse a élaboré, avec quelques organisations partenaires, une carte nationale de la grêle, qui décrit la survenue d’épisodes de grêle, mais aussi leur intensité. Cette carte est présentée aujourd’hui afin d’expliquer à tout un chacun où il grêle, à quelle fréquence et quelle taille peuvent atteindre les grêlons.

Chaque année, les tempêtes de grêle sont à l’origine de plusieurs millions de francs suisses de dégâts, ce qui en fait l’un des principaux risques naturels en Suisse. Que ce soit en agriculture ou en sylviculture, dans les domaines des assurances, de la construction,comme des services d’intervention des pompiers ou de la protection civile, les acteurs concernés ont besoin d’une base uniforme à l’échelle nationale pour évaluer les risques de grêle. Les cartes existantes,créées à partir d’anciennes données et selon des méthodes différentes, présentaient parfois des disparités substantielles. Cette nouvelle carte de grêle, qui fait apparaître la fréquence et l’intensité des chutes de grêle, sera enrichie en permanence. Toutes les personnes intéressées pourront y accéder gratuitement. « Les bases météorologiques et climatiques modernes permettent de mieux faire face aux risques considérables des tempêtes de grêle. Les services climatologiques sont donc aussi utiles pour la protection contre les dangers naturels actuels », déclare Peter Binder, Président du National Centre for Climate Services (NCCS) et Directeur de MétéoSuisse.

Local, mais violent

La grêle est un phénomène météorologique local, sa mesure est complexe. Seul le réseau de radars météorologiques, qui fournit toutes les cinq minutes une image détaillée de tous types de précipitations, d’une légère bruine à une puissante tempête de grêle, permet d’enregistrer ces orages sur tout le territoire suisse. Pour créer la nouvelle carte de grêle, les mesures tirées de ce réseau sur 40 000 épisodes de grêle (analysés de 2002 à 2020) ont été exploitées. Les alertes de grêle émises par l’application de MétéoSuisse et un réseau de mesure de 80 capteurs de grêle automatiques ont par ailleurs été utilisés afin de contrôler leur plausibilité.

Les nouveaux produits suivants concernant la grêle sont désormais disponibles :

  • Informations sur la fréquence : il grêle particulièrement souvent l’été et dans les cantons du Tessin, de Berne et de Lucerne, ainsi que le long du Jura.
  • Informations sur la taille des grêlons : en moyenne, il tombe des grêlons d’une taille maximale d’une pièce d’un franc (diamètre de 2 cm) 32 fois par an en Suisse.
  • Informations sur les risques de grêle / les périodes de retour : à de nombreux endroits, des grêlons d’un diamètre d’au moins 3 cm frappent le toit d’une maison tous les 50 ans en Suisse.

Alliance de savoir-faire pour une nouvelle référence en matière de grêle

Dans le cadre du projet « Climatologie de la grêle en Suisse » mené sous l’égide du NCCS, une série d’acteurs des secteurs public et privé se sont associés sous la direction de l’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse :

  • la Fondation de prévention des établissements cantonaux d’assurance,
  • l’Association suisse d’assurances (ASA),
  • la Société suisse d’assurance contre la grêle (Suisse Grêle),
  • la Société suisse des ingénieurs et architectes (SIA) et
  • les Offices fédéraux de la protection de la population (OFPP), de l’agriculture (OFAG) et de l’environnement (OFEV).

Les connaissances spécialisées issues de la pratique, de l’administration et de la recherche ont ainsi pu être combinées. Les utilisateurs s’intéressant aux informations sur la grêle ne sont pas les seuls à en récolter les fruits. Ce projet a réuni autour d’une table les professionnels du monde de l’agriculture, des assurances, de la construction, de la climatologie et de la recherche sur les radars météorologiques, qui ont ainsi pu tenir de précieux échanges. De cette manière, il a été possible de conjuguer les méthodes en usage dans différents domaines d’application et de les perfectionner.

Mandat de la Confédération

L’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse a pour mandat légal, entre autres, la saisie de données météorologiques et la fourniture d’informations climatologiques.

Le projet « Climatologie de la grêle en Suisse » a été réalisé au titre d’une priorité thématique dans le cadre du National Centre for Climate Services (NCCS), le réseau fédéral dédié aux services climatologiques, et complète les services de la Confédération liés aux bases climatiques axées sur l’application pratique.

 

Les partenaires du projet présenteront ses résultats au cours d’un événement virtuel qui se déroulera le 7 mai 2021 de 14 à 16 heures.

Programme - Publication de la nouvelle carte des risques de grêle

Contact pour les médias

MétéoSuisse,
Communication,
media@meteosuisse.ch
+41 58 460 97 00