GCOS

Le Système mondial d’observation du climat (GCOS) a été créé dans le but de coordonner à l’échelle mondiale les observations climatiques afin de fournir aux utilisateurs les données et informations requises pour répondre aux préoccupations d’ordre climatique. En Suisse, le GCOS est mis en œuvre par de nombreuses institutions partenaires nationales coordonnées par le Swiss GCOS Office au sein de MétéoSuisse.

Une observation systématique et de qualité du climat est indispensable pour estimer l’ampleur et la vitesse du changement climatique et pour identifier des tendances climatiques. Elle est absolument essentielle pour prendre des décisions adequates  en matière d’atténuation du changement climatique et d’adaptation à celui-ci. 

L’objectif du Système mondial d’observation du climat (GCOS) est de garantir que les observations et informations requises concernant le climat soient systématiquement recueillies et fournies à tous les utilisateurs potentiels.

Le GCOS est un programme international (voir encadré ci-dessous) qui ne peut être mis en pratique que si ses principes sont également appliqués à l’échelle nationale. En Suisse, ces conditions sont remplies dans le cadre du GCOS Suisse, le système suisse d’observation du climat.

GCOS Suisse: des mesures locales pour une compréhension mondiale

L’observation du climat est une longue tradition en Suisse. La série d’observation du climat la plus longue remonte à 1808, lorsque des scientifiques de Genève commencèrent à collecter des données phénologiques sur la date d’éclosion des bourgeons de marronnier. Depuis, le nombre de variables climatiques observées de façon systématique a constamment augmenté, notamment avec les données d’observation des domaines terrestre et atmosphérique.

Ces longues séries chronologiques continues servent de base à la mise en œuvre du GCOS Suisse. Aujourd’hui, dans le cadre de ce système national d’observation du climat, des données de qualité sur 33 variables climatiques essentielles (ou ECV, d’après l’anglais «Essential Climate Variables») sont collectées, traitées et mises à la disposition du public en permanence (voir également : Système national d’observation du climat).

Mais d’autres aspects, à savoir le stockage et la diffusion des données, ainsi que le contrôle de la qualité, sont tout aussi importants que les observations elles-mêmes. C’est pourquoi le GCOS Suisse inclut également six centres internationaux de calibration et de données gérés par des institutions suisses.

Les données recueillies dans le cadre du GCOS Suisse sont largement utilisées. Par exemple, elles aident à comprendre les questions climatiques urgentes, telles que la fonte continue des glaciers, tout en alimentant le travail du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). De plus, les données du GCOS Suisse servent de base pour des services climatiques personnalisés, soutenant ainsi le travail du National Center for Climate Services (NCCS). 

À travers ses mesures locales et ses centres internationaux de calibration et de données, le GCOS Suisse contribue de façon importante à la compréhension du système climatique mondial.

GCOS Suisse – un effort commun

L’observation systématique des ECV et l’exploitation des centres internationaux de calibration et de données en Suisse sont facilitées par l’effort commun de 28 institutions nationales partenaires.

TLe Swiss GCOS Office, rattaché à l’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse, soutient ces institutions nationales partenaires en coordonnant l’observation du climat en Suisse. Il a été officiellement créé au sein de MétéoSuisse en 2006, suite au message du Conseil fédéral relatif à la ratification du Protocole de Kyoto (voir également : Swiss GCOS Office).

Il effectue ses tâches de coordination sous la conduite d’un comité directeur indépendant, le GCOS Suisse Steering Committee.

Informations complémentaires

Liens