Introduction des nouvelles normes 1981-2010 chez MétéoSuisse

Date de publication 22 janvier 2013
Thèmes Portrait
Climat
Recherche et collaboration
Météo
Type Communiqué de presse

MétéoSuisse utilise depuis janvier 2013 les nouvelles normes climatiques 1981-2010 pour ses déclarations et ses produits. Ces normes ou valeurs moyennes sur plusieurs années sont comparées à la situation météorologique actuelle d'une région. Les déviations ou les proportions par rapport à la norme se rapportent en conséquence à la période 1981-2010 à partir de janvier 2013.

Où et comment sont utilisées les normes climatiques?

MétéoSuisse utilise les normes climatiques pour comparer une situation météorologique donnée avec le climat observé sur une période récente. Cette comparaison permet de déterminer si une période est par exemple trop humide, trop chaude ou trop ensoleillée. Dans un climat en mutation, il est naturellement important que ces normes ne remontent pas trop loin en arrière. En tant que base de comparaison, elles devraient en fait correspondre à la moyenne du climat attendu.

En tant que référence, elles servent également de base pour la représentation et le suivi de l'évolution du climat sur le long terme. En utilisant une période de référence unifiée internationalement, stable et valide sur plusieurs années, il est possible de comparer les séries de mesure sur des régions différentes et les affirmations correspondantes restent cohérentes sur la durée.

Effort international pour introduire une nouvelle période de référence

La volonté d'adapter la période de référence pour les normes provient de l'Organisation météorologique mondiale (OMM). La coordination internationale est importante pour permettre de comparer les déclarations climatologiques des divers services météorologiques au-delà des frontières nationales.

MétéoSuisse assure l'approvisionnement de base en termes de météorologie et de climatologie pour la Suisse et contribue de la sorte de façon substantielle à la sécurité de la population. En tant qu'instance indépendante traitant de la météorologie et de la climatologie, l'Office fédéral assure le fait que des données climatiques unitaires et comparables soient disponibles aussi à l'avenir.

Pourquoi une année "normale" peut être une des plus chaudes ?

L'utilisation des normes 1981-2010 a également des conséquences pour la communication concernant le changement climatique. En raison de la mise en place des nouvelles normes de température, il y a aura dès à présent davantage d'années avec des températures conformes aux normales ou plus froides que la normale qu'avec les anciennes normes. C'est tout simplement parce que la nouvelle base de comparaison est plus chaude et correspond à des conditions de température qui doivent actuellement être attendues.
Cela ne change pas le fait que le climat mondial et local s'est significativement réchauffé au cours des dernières décennies. Une année assez moyenne par rapport à la période 1981-2010 (mais chaude par rapport à la période standard 1961-1990) pourrait bien être l'une des plus chaudes des 150 dernières années en comparaison avec la série complète de mesures depuis 1864. Prenons un bon exemple avec l'année 2012 en Suisse: il s'agit de la 9ème année la plus chaude depuis le début des mesures en 1864. Pourtant, l'écart à la norme 1981-2010 n'est que de 0.5 degré.