Les images satellitaires au service des installations solaires

Date de publication 20 juin 2011
Thèmes Portrait
Système de mesure et de prévision
Recherche et collaboration
Type Communiqué de presse

Les sources d'énergie renouvelables, dont l'énergie solaire, sont actuellement au centre des discussions. Pour une planification efficace des installations solaires, MétéoSuisse établit depuis peu des cartes de potentiel solaire. Elaborées à partir de données satellitaires de la dernière génération et résultant de longues années de travail de recherche et de développement, ces cartes représentent l'énergie solaire disponible pour n'importe quel lieu en Suisse avec une résolution de 2 kilomètres. La ville de Saint-Gall, l'une des premières clientes à y recourir, les utilise pour établir le potentiel de production d'énergie solaire de l'ensemble des toits de la ville.

Actuellement, les satellites sont excellents pour estimer le potentiel de l'énergie solaire, ou potentiel solaire, dans n'importe quel endroit du monde. Cependant, le relief suisse pose des défis particuliers aux climatologues. Les montagnes, en barrant le chemin aux rayons du soleil, provoquent de l'ombre dans les vallées, et sur les images satellitaires, la neige et les nuages sont aussi clairs l'un que l'autre et donc difficiles à différencier, alors qu'ils ont des influences très différentes sur le rayonnement solaire. Les pentes couvertes de neige réfléchissent les rayons du soleil dans toutes les directions, et peuvent donc nettement augmenter le potentiel solaire des environs, tandis que les nuages provoquent l'effet contraire et réduisent l'énergie solaire disponible. 

Les climatologues de MétéoSuisse spécialistes des satellites ont donc développé de nouvelles méthodes pour tenir compte de ces particularités « montagne-neige » typiques de la Suisse. Il aura fallu un long travail de développement pour aboutir finalement à des cartes de haute définition, qui affichent l'énergie solaire disponible à chaque endroit du pays avec une résolution de 2 kilomètres. Les cartes peuvent être établies à partir de 2004 sur une base annuelle, mensuelle, journalière, et même de 15 minutes, et jusqu'en 1984 avec une résolution temporelle moindre. Elles sont actualisées en continu et disponibles quelques jours après la mesure.

Le potentiel d'énergie solaire sur les toits de Saint-Gall et dans toute l'Europe

Les données des cartes de potentiel solaire fournissent des indications précieuses pour la planification d'installations solaires. La ville de Saint-Gall en est l'une des premières utilisatrices. La firme SimuPLAN est chargée d'établir le potentiel de production d'énergie solaire de l'ensemble des toits de la ville et de rédiger un cadastre solaire à partir des données de MétéoSuisse. Il s'agit de cartes qui indiquent aux propriétaires d'immeubles dans quelle mesure leurs toits conviennent pour l'installation de panneaux solaires. Météotest utilise également ces cartes : l'entreprise introduit pour le moment les données dans sa banque de données globale MétéoNorm et, grâce aux cartes de potentiel solaire de MétéoSuisse, pourra à l'avenir fournir des informations encore plus précises sur le rendement potentiel d'installations solaires dans toute l'Europe. 

En Suisse, le potentiel de l'énergie solaire est considérable. Selon l'Office fédéral de l'énergie, en 2050 environ 20% des besoins énergétiques actuels pourraient être couverts par l'énergie solaire. Selon Reto Stöckli, climatologue chez MétéoSuisse, le rayonnement solaire varie cependant de près de 30% d'une année à l'autre ; il est en outre très différent suivant les endroits et dépend fortement des saisons. Dans les régions favorisées par le soleil, comme sur le Mont Rose par exemple, l'un des endroits les plus ensoleillés de Suisse, le rayonnement solaire est similaire à celui de l'Espagne.