Soleil d’été

Le plein été, avec beaucoup de soleil, ne s’installe que lentement au Nord des Alpes. Dans la première moitié de juillet, les journées avec un bon ensoleillement sont rares par rapport à la période estivale. Le Tessin jouit d’un meilleur ensoleillement.

Pour savoir combien de temps l’été se fait attendre, il suffit de calculer la fréquence des journées ensoleillées. Chez MétéoSuisse, on nomme journée ensoleillée lorsque l’ensoleillement relatif atteint 80 %. Cela signifie que lors d’une journée ensoleillée, la durée d’ensoleillement mesurée, en heure, atteint 80 % des heures totales d’ensoleillement potentielles, du lever au coucher du soleil.

Été seulement dès la mi-juillet

De début juin à début juillet, les journées ensoleillées sur le Plateau augmentent d’à peine 20 pourcent à plus de 30 pourcent. Ensuite, on observe un net recul. Dans les premiers jours de juillet, la fréquence de journées ensoleillées s’abaisse autour de 20% en lien avec un recul des températures et une augmentation des précipitations. La limite des chutes de neige s'abaissant jusqu’aux altitudes des cols alpins n’est pas inhabituelles pendant ces jours-là.

En deuxième partie de juillet, l’été fait irruption avec vigueur au Nord des Alpes. Jusqu’à la fin de l’été, la fréquence de journées ensoleillées se trouve entre 30 et 40 pourcent. Cela signifie que, même durant le plein été, les journées avec un ensoleillement réduit sont plus nombreuses que celles dites « journées ensoleillées ».

Plus de soleil au Tessin

Il y a plus de journées ensoleillées au Tessin. Dans cette région, la fréquence de journées ensoleillées dépasse celle du plein été du Nord des Alpes dès la fin juin. En juillet et août, la fréquence de journées ensoleillées est généralement supérieure à 40 pourcent. Les journées ensoleillées et celles avec un ensoleillement réduit ont pratiquement la même fréquence.