Noël blanc

Les Noëls sont presque toujours représentés sous la neige aussi bien dans les contes que dans notre société de consommation. Le Plateau suisse n'est que rarement enneigé. Et ce, depuis toujours.

Contrairement à l'idée romantique reçue des Noëls blancs, Noël sur le Plateau suisse est plus souvent vert que blanc. Depuis le début des mesures en 1931, le Plateau central et oriental n’est pas enneigé pendant les jours de Noël dans 60 % des années. Sur l’ouest et le nord-ouest de la Suisse, les journées de Noël sont vertes dans même 75 % des cas.

Les régions de plaine du Sud des Alpes sont généralement vertes à Noël. Depuis le début des mesures en 1931, la station de Lugano n’est pas enneigée à Noël dans 80 % des cas.

Noëls blancs, déjà pas le cas dans le passé

Ce n'est pas seulement de nos jours que l'on déplore l'absence d'un Noël blanc à basse altitude. Dans une note météorologique des années 1911 à 1914 du canton de Lucerne figure la remarque suivante : «Depuis quelques années, les véritables froids hivernaux et la neige ont quasiment disparu du calendrier en décembre. Aucun poème de Noël parlant du froid, de la neige ou de la glace ne saurait plus convenir. J'ai quand même entendu quelqu'un dire : 'Aujourd'hui, on fête Noël à l'extérieur. Le sapin est illuminé et nous chantons et récitons nos poèmes dans le jardin'.»

Extrait de: Arnet N., 1917, Uebersicht der Witterung in den vier Jahren 1911 bis 1914. Bearbeitet nach den Beobachtungen der Meteorologischen Station Luzern. Separatdruck aus den Mitteilungen der Naturforschenden Gesellschaft Luzern. VII Band.

Véritables Noëls blancs en montagne

En altitude, des Noëls verts sont rares. Davos, à 1600 mètres, vit chaque année le rêve d'un Noël vraiment blanc (Fig. 2). La seule exception depuis le début des mesures en 1931 a été le très faible enneigement en décembre 2016. Le matin du 24 décembre 2016, il n'y avait pas de neige sur le site de mesure de Davos. Le 25 décembre, Noël a été blanc, mais de justesse avec 3 cm. Le 26 décembre, il n’y avait qu’un seul cm de neige.

Même à Einsiedeln, un site de mesure beaucoup plus bas situé vers 900 mètres, Noël n’est resté vert que dans 15 % des années depuis le début des mesures en 1931. Pour la plupart des années, les trois jours de Noël ont été blancs. Ce qui est frappant à propos de ce site de mesure plus bas, c'est l'accumulation de jours de Noël verts au cours des dernières années. Ici, le changement climatique avec des hivers plus doux et une limite des chutes de neige plus élevée est manifestement perceptible.