Contenu

Journées tropicales tardives

20 septembre 2020, 15 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Les journées tropicales n'ont rien de nouveau en septembre. Qu'elles apparaissent durant la deuxième quinzaine du mois est plus rare. Dans la série de mesures plus que centenaire de la station de Bâle, elles s'observent pour la quatrième fois.

Baigneurs dans  l'Aar le 15 september 2020 (Marzili, Berne).  Foto: Sisto Salera
Baigneurs dans l'Aar le 15 september 2020 (Marzili, Berne). Foto: Sisto Salera

Chaleur estivale en automne

Entre le 14 et le 16 septembre 2020, plusieurs stations de mesure de Suisse romande, du Valais, ainsi que du nord-ouest de la Suisse ont enregistré des températures de 30° ou plus. Bâle annonce 3 journées tropicales consécutives. A Delémont, ce fut  le 14 et le 15, à Viège le 14 et à Nyon le 16 septembre.

Un fait rare durant la deuxième moitié de septembre

Les journées tropicales en septembre ne sont pas rares du tout dans certaines régions de Suisse. Bâle peut y compter en moyenne tous les cinq ans. Elles concernent néanmoins généralement la première moitié du mois.

Après la mi-septembre, les journées tropicales sont par contre très rares. A Bâle, on n'en a relevé qu'en 1947, 1961, 1987 et maintenant 2020. La journée tropicale la plus tardive fut enregistrée le 19 septembre 1947, parmi la longue série de mesure de Bâle, série qui remonte à 1897.

Affichage aggrandi: Fig. 1: Journées tropicales en septembre à Bâle dans la série de mesures homogène de la température maximale qui remonte à 1897. Soulignées en rouge, les journées tropicales durant la deuxième moité de septembre.
Fig. 1: Journées tropicales en septembre à Bâle dans la série de mesures homogène de la température maximale qui remonte à 1897. Soulignées en rouge, les journées tropicales durant la deuxième moité de septembre.

..encore plus tardif au Sud des Alpes

Les deux autres hotspots que sont Genève et Sion ont également mesuré leurs journées tropicales les plus tardives peu après la mi-septembre. A Genève, ce fut le 16 septembre 1947, à Sion les 17 septembre 1975, 1987 et 2018.

Au Sud des Alpes, on trouve des journées tropicales nettement plus tardives. Dans la série de mesures de Lugano, qui remonte à 1864, il s'agit du 25 septembre 1983. La journée tropicale la plus tardive de l'ensemble du pays a été mesurée le 24 octobre 2018 à Locarno-Monti.

Commentaires (15)

  1. valazza, 24.09.2020, 11:29

    Septembre 1906, 1911, 1929, 1947, 1949 sont les seules années avec plus de trois journées tropicales consécutives. Arès plus. Un hasard? Merci.

    1. MétéoSuisse, 26.09.2020, 03:10

      Des configurations météorologiques particulières ont permis d’obtenir ces successions de température au-dessus de 30 degrés. C’est plus le fruit de la variabilité. En 1947, malgré une succession inédite de 9 journées tropicales à Bâle, le mois de septembre ne fait pas partie des 5 plus chauds. En effet, la fin du mois a été très fraîche avec une température maximale de 9,9 °C le 24 ou de 10,3 °C le 25.

  2. Florence, 21.09.2020, 06:30

    Bonjour,
    Alors qu’il n’a pas plu depuis des jours, sauf une légère pluie samedi 19 à la mi-journée, je suis très étonnée de voir qu’il n’y plus du tout d’alerte incendie en Ajoie. Comment est-ce possible, alors que le district souffre d’une sécheresse marquée ?
    Merci de votre réponse et meilleurs messages.

    1. MétéoSuisse, 22.09.2020, 16:34

      La carte de dangers naturels concernant les incendies de forêts ne dépend pas de MétéoSuisse mais de l'Office Fédéral de l'Environnement. Cependant, cela fait plusieurs jours que l'Ajoie ainsi que tout le nord du Jura se trouvent en danger marqué (degré 3 - orange) pour les incendies de forêt.

  3. Claude Guignard, 21.09.2020, 00:39

    Les climats de Bâle et de Genève sont différents mais globalement les chiffres ne diffèrent que de peu. Ces derniers jours tandis que Bâle dépassait les 30 degrés, Genève s'est arrêtée quelques dixièmes de degrés en-dessous. Et pourtant très souvent Genève mesure les températures maxima les plus élevées du Nord des Alpes, Sion et Visp exceptés.

  4. David, 20.09.2020, 19:01

    Bonsoir, la nuit tropicale qui a eu lieu à Nyon n'est pas exceptionelle ?

    1. MétéoSuisse, 22.09.2020, 15:42

      Effectivement, la nuit du 16 au 17 septembre 2020 a été exceptionnellement chaude à Changins-Nyon avec un minimum de 20,2°. C'est la nuit la plus chaude pour un mois de septembre depuis le début des mesures de cette sation, soit en 1965.

  5. François Bocherens, 20.09.2020, 17:48

    Il est assez étonnant de constater que Sion et Genève ne fassent pas partie de la liste, au contraire de Viège et de Nyon ! D'habitude ces deux derniers stations sont légèrement plus fraiches que leurs grandes voisines. Y a-t-il une explication scientifique ? Quelle est la valeur observée à Nyon et s'agit-il d'un record ? D'avance merci pour vos réponses.

    1. MétéoSuisse, 22.09.2020, 16:48

      Genève aurait presque pu figurer dans la liste, mais des passages nuageux ont freiné le thermomètre à 29,7°. Quant à Sion, le maximum du mois se monte à 28,7° seulement. Pour Viège, c'est le foehn qui a soufflé sur le Haut-Valais et qui a poussé la température jusqu'à 31,0°. Quant à Nyon, c'est également un effet de foehn sous le vent du Jura qui est responsable des 30,0° mesurés.

  6. Pascal_fr_39, 20.09.2020, 16:07

    Bonjour, dans cette liste, il est frappant de constater que les occurences de fortes chaleurs en septembre se sont considérablement atténuées après les années 50. Sans faire d'une obsession l'évolution contemporaine de notre climat, est-on certain de la qualité des relevés très anciens, de l'ėtalonnage des instruments. Cela vaut aussi pour la France où le mois de septembre le plus chaud est celui de 1895 selon un article que Météo France a publié cette semaine. A moins qu'il soit établi qu'il faisait vraiment très chaud en Europe de l'Ouest en septembre il y a 70 ans et plüs.

    1. MétéoSuisse, 22.09.2020, 18:00

      En moyenne nationale suisse, les 5 mois de septembre les plus chauds depuis 1864 (début des mesures homogénéisées) sont 1961, 2006, 1987, 1949 et 2011. A Chaumont au-dessus de Neuchâtel (à 1136 m), les 5 mois de septembre les plus chauds depuis 1864 sont 1895, 1961, 1929, 1949 et 2006. Effectivement, septembre 1895 a été localement très chaud, notamment en montagne. Pour les stations suisses situées au-dessus de 1000 m, septembre 1895 est en moyenne le 4ème le plus chaud depuis 1864. Le mois a été décrit comme particulièrement anticyclonique et sec (par exemple 2mm de pluie à Bâle, et même 0 mm au Grand-Saint-Bernard) avec un anticyclone centré en moyenne au-dessus de la France. Comme les données sont homogénéisées, on tient compte des changements d’instruments.

    2. Pascal_fr_39, 22.09.2020, 18:42

      Merci pour votre réponse exhaustive et très documentée.

  7. valazza, 20.09.2020, 14:44

    Sur le graphique de Bâle, les journées tropicales en septembre semblent plus fréquentes à la période avant 1950 et donc plus espacées les années suivantes. Cela pourrait signifier un changement . Merci pour ces données intéressantes.

    1. MétéoSuisse, 22.09.2020, 18:16

      Le graphique montre toutes les journées tropicales qui se sont produites à Bâle depuis 1897, à savoir 2 en 1898, 2 en 1899, 1 en 1903, 5 en 1906, 8 en 1911, 1 en 1926, 6 en 1929, 1 en 1936, 1 en 1943, 9 en 1947, 5 en 1949, 2 en 1953, 2 en 1961, 1 en 1962, 1 en 1973, 1 en 1987, 1 en 2009, 2 en 2011, 1 en 2016, 1 en 2018 et 3 en 2020. Sur l’ensemble des années 1980, il n’y a qu’une seule journée tropicale à Bâle en septembre, 0 dans les années 1990, 1 dans les années 2000, 4 dans les années 2010 et donc 3 en 2020. Avant 1950, il y a eu des configurations météorologiques avec des journées très chaudes à Bâle, notamment avant le 15 septembre. Ce n’est qu’à partir de 1947 que des journées tropicales se sont produites après le 15 septembre.

  8. jacqueline ! ya massimo ! ya massimo jacqueline..., 20.09.2020, 13:43

    Bonjour, trés bien expliqué cet article, ce temps estival fait un bien fou au moral, ca donne envie de sortir, de se faire du bien, et de voir à quelle point ce que la nature nous offre. Moi personnellement ce sont les marches en montagne, ca fait un immense bien au mental, au muscles etc. Ce temps estival a duré quatre mois a proprement parlé, on peut dire que depuis mai, a peu de chose près , le temps à été chaud, ensoleillé, et sec.