Contenu

Le radar mobile en bande X

19 avril 2020, 6 Commentaire(s)

Tout le monde ne sait probablement pas que les cinq radars en bande C du réseau de radars météorologiques de MétéoSuisse ont un petit frère. Et bien le voici...

Le réseau de base

Les 5 radars météorologiques de MétéoSuisse - dont le radar du Monte Lema, de la Dôle ou de la Plaine Morte - fournissent 24 heures sur 24 des mesures pour les images radar colorées en temps réel qui sont transmises à la télévision, sur Internet ou les téléphones portables et qui permettent de voir où il pleut et avec quelle intensité, et dans quelle direction vont les précipitations. Les radars en bande C (longueur d'onde 5 cm) ont des antennes mesurant de 3,5 à 6,5 mètres de diamètre et ont une portée allant jusqu'à 200 kilomètres.

Affichage aggrandi: Radar météorologique en bande C de la Plaine Morte en Valais
Radar météorologique en bande C de la Plaine Morte en Valais

Et le petit frère

Des collègues du groupe Radar, Satellites et Nowcasting de Locarno-Monti participent à la gestion d'un radar mobile en bande X. Contrairement à ses cinq frères, le radar en question est beaucoup plus petit et donc plus facile à manipuler. En effet, sa principale caractéristique est qu'il est intégré dans une remorque et peut donc être facilement transporté sur la route. Pour donner une idée de la différence entre les deux systèmes, considérons le diamètre de l'antenne : 4,2 mètres dans le cas de la bande C du Monte Lema (4-8 GHz) et 1,8 mètres dans le cas de la bande X (7-12,5 GHz).

Affichage aggrandi: Fig.1 :  à gauche, vue de l'intérieur du radôme (couvercle de protection) du radar mobile en bande X. A droite : vue sur l'antenne radar de Monte-Lema peu avant l'installation du radôme.
Fig.1 : à gauche, vue de l'intérieur du radôme (couvercle de protection) du radar mobile en bande X. A droite : vue sur l'antenne radar de Monte-Lema peu avant l'installation du radôme.
@MeteoSuisse

Ce radar mobile est également conçu pour l'observation des hydrométéores, mais son champ d'application est davantage celui de la recherche appliquée dans le domaine de la météorologie radar. Ce radar a une portée plus courte que les radars opérationnels, mais il présente l'avantage de pouvoir être installé exactement là où ses services sont nécessaires.

Cet instrument émet et reçoit des signaux électromagnétiques dans une bande de fréquences légèrement différente de celle des cinq radars du réseau opérationnel, et la longueur d'onde du signal qu'il émet est de 3,2 cm, contre 5,4 cm pour les plus grands radars. Malgré ces différences, la technologie utilisée par les radars opérationnels en bande C est toujours très similaire à celle utilisée en bande X. Pour cette raison, la bande X peut être utilisée comme une sorte de banc d'essai pour la recherche dans le domaine de la météorologie radar, par exemple pour le développement de nouveaux algorithmes de contrôle de la stabilité d'un système radar.

L'une des particularités du radar mobile en bande X est le "suivi des orages" : lorsqu'il est informé par un algorithme spécial (TRT - Thunderstorms Radar Tracking), son antenne pointe vers la cellule orageuse qui s'approche et fournit une image à haute résolution.

Affichage aggrandi: Fig. 2 : écho de retour d'une cellule orageuse détectée par le radar mobile en bande X le 7 juin 2015, en fonction de l'altitude. La ligne noire indique la hauteur du terrain, tandis que les symboles rouges représentent les signaux de grêle près de la cellule orageuse signalés via l'application MétéoSuisse. Source : J. Grazioli et al, "An Adaptive Thunderstorm Measurement Concept Using C-Band and X-Band Radar Data", in IEEE Geoscience and Remote Sensing Letters, Vol. 16, No. 11, pp. 1673-1677, Nov. 2019.
Fig. 2 : écho de retour d'une cellule orageuse détectée par le radar mobile en bande X le 7 juin 2015, en fonction de l'altitude. La ligne noire indique la hauteur du terrain, tandis que les symboles rouges représentent les signaux de grêle près de la cellule orageuse signalés via l'application MétéoSuisse. Source : J. Grazioli et al, "An Adaptive Thunderstorm Measurement Concept Using C-Band and X-Band Radar Data", in IEEE Geoscience and Remote Sensing Letters, Vol. 16, No. 11, pp. 1673-1677, Nov. 2019.

Commentaires (6)

  1. Bernard, 21.04.2020, 13:09

    Bonjour,
    Je vous remercie pour toutes ces infos techniques, très intéressantes pour moi, sur les radars météo.
    J'habite près de la station météo des Charbonnières, je ne sais pas si elle vous appartient, mais je vois de nouveaux capteurs, pourriez vous nous donner quelques explications sur ceux ci.
    Avec mes salutations

    1. MétéoSuisse, 21.04.2020, 17:44

      Bonjour, oui la station des Charbonnières fait partie de notre réseau. Je ne sais pas de quels capteurs vous parlez, mais vous trouverez peut-être une réponse sur notre site internet : https://tinyurl.com/ydap894o

    2. Enzo, 24.04.2020, 18:44

      Vous pensez certainement à ceux de la Rega ;-)
      https://www.meteosuisse.admin.ch/home/recherche.subpage.html/fr/data/blogs/2018/1/de-nouvelles-donnees-de-meteo-aeronautique-pour-la-rega.html?query=rega

    3. Bernard, 28.04.2020, 09:23

      Exactement , c'est celà.
      Merci pour l'info

  2. seb, 20.04.2020, 08:45

    Ce qui serai cool c'est d'en avoir plusieurs pour ainsi réaliser des images en 3d

  3. Françoise, 20.04.2020, 07:10

    Ce graphique est très beau ainsi que ces photos qui nous permettent de mieux imaginer où et comment sont ces radars
    Merci !