Contenu

Bilan des événements météorologiques extrêmes

3 octobre 2020, 19 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

La perturbation très active qui a touché nos régions jusqu'à ce matin s'évacue en direction de l'est. De ce fait, une nette accalmie se met en place ce qui nous permet d'effectuer un premier bilan climatologique. A la clé, quelques valeurs record.

Fortes précipitations sur 24 heures, du 2 octobre à 8 heures au 3 octobre à 8 heures

Les cumuls de précipitations ont atteint de 100 à 250 mm au sud des Alpes et dans les régions limitrophes allant du Haut-Valais au nord des Grisons, en passant par la région du Gothard. Dans l'ouest du Tessin, des quantités proches de 400 mm en 24 heures ont été enregistrées. La valeur la plus élevée a été atteinte à Camedo avec 421 mm. De telles valeurs ne sont observées que très rarement. Une première estimation montre que la période de retour pour un tel événement est de 10 à 30 ans, voire très localement 50 ans .

Cumuls de précipitations record

Dans quelques stations, des cumuls de précipitations records ou proches des records ont été enregistrés. Ci-dessous, quelques exemples de stations ayant des séries de mesures de précipitations supérieures à 100 ans :

Binn : 258.6 mm (depuis 1899)

Sedrun : 144.6 mm (depuis 1900)

Top 3 :

2ème rang : Camedo TI : 421 mm (1901)

3ème rang : Grono GR : 170.9 mm (1901)

3ème rang : Andermatt UR : 150.8 mm (1881)

Forte tempête du sud et sirocco

Parallèlement aux fortes précipitations, de violentes rafales tempétueuses ont été mesurées. Les plus fortes rafales ont été atteintes en montagne et dans les vallées à foehn du nord des Alpes. Les pointes de vent ont atteint 120 à 170 km/h. La valeur absolue la plus élevée a été observée à Matro au Tessin avec 181.1 km/h. Il est à noter que même les régions de plaine du Tessin ont connu des rafales tempétueuses. En effet, le sirocco y a soufflé avec des rafales comprises entre 60 et 100 km/h.

Relative accalmie, mais...

Le gros des précipitations et des rafales de vent est maintenant derrière nous. Cependant, la situation demeure encore largement dépressionnaire et les vents en altitude de secteur sud-ouest continuent d'apporter des bouffées d'air humide en direction des Alpes. Ainsi, malgré une relative accalmie, les précipitations de barrage devraient se pousuivre jusqu'à lundi matin, notamment de la région du Simplon au Val Maggia. Toutefois, les cumuls de précipitations devraient rester plus modestes, sans commune mesure avec ceux observés dernièrement et la limite pluie-neige plus basse. De ce fait, un avis de neige de degré 2 a été émis pour la région du Simplon, le Haut-Valais et les Alpes tessinoises valable jusqu'au dimanche 4 octobre à 18 heures.

Au niveau des vents, ceux-ci ont nettement faibli mais demeurent encore soutenus dans les Alpes. D'autre part, le courant ayant basculé au sud-ouest, c'est la Suisse romande qui sera exposée à des rafales de sud-ouest pouvant atteindre 70 à 90 km/h en plaine. Un avis de vent fort de degré 2 a donc été émis pour le Plateau romand et l'arc jurassien valable jusqu'au dimanche 4 octobre à 9 heures.

Commentaires (19)

  1. Bastien, 04.10.2020, 14:27

    Toujours excellents vos articles sur le blog! Bravo et merci

  2. Lenail, 04.10.2020, 13:12

    Merci pour ces informations !!

  3. France Simon, 04.10.2020, 11:40

    Comment se fait-il que vous ne parliez pas des fortes rafales de vent observées dans le jura vaudois ? Il y a pourtant divers dégâts plus ou moins importants !
    Merci pour vos prévisions qui sont la plupart du temps très juste et très féminine.

    1. MétéoSuisse, 05.10.2020, 13:43

      Avec toutes ces intempéries, c’est vrai que le vent dans le Jura est passé au second plan. Mais ce blog a mentionné le risque de fortes rafales de vent dans l’Arc jurassien avec un avis de degré 2 qui a été émis entre samedi après-midi et dimanche matin.

  4. Fehr Michel, 04.10.2020, 09:55

    Bonjour, des extrêmes qui vont devenir la norme d'ici quelques années, comme pour les températures. Le changement climatique climatique s'accélère, la dynamique globale s'emballe. Et je me demande souvent combien de décennies voire plus va demander une stabilisation alors que nous ne vivons que les prémices de ce changement global. Quel climat voyez-vous, au vu de vos connaissances, des modélisations qui doivent certainement changer rapidement, des projections a très court terme, d'ici 50 ans voire 100 ce qui est par rapport à ces phénomènes une fraction de seconde, pour l'Europe ? J'ai entendu des scientifiques climatologues qui parlaient d'un climat proche du Québec d' ici 20 ans. Des étés caniculaires et des hivers polaires, avec des températures qui vont changer notre manière de vivre de façon extrême. La végétation, la faune va changer de manière radicale, des espèces vont disparaître, d'autres vont s'adapter. D'autres apparaîtront . Vous voyez ça comment vous ?

    1. MétéoSuisse, 05.10.2020, 13:58

      Vous trouverez des réponses dans le document Scénarios climatiques pour la Suisse CH2018 sous le lien suivant : https://www.nccs.admin.ch/nccs/fr/home/klimawandel-und-auswirkungen/schweizer-klimaszenarien.html

    2. MétéoSuisse, 05.10.2020, 14:00

      Le Québec est connu pour son climat plus extrême que le nôtre avec des étés chauds et des hivers rigoureux. Les simulations climatiques pour la Suisse ne montrent pas des hivers plus rigoureux. Nous vous invitons à lire la brochure « CH2018 – Scénarios climatiques pour la Suisse ».
      https://www.nccs.admin.ch/nccs/fr/home/changement-climatique-et-impacts/scenarios-climatiques-suisses/commander-la-brochure-ch2018.html

  5. Adri, 04.10.2020, 04:19

    Et malgré toutes ces pluies, le haut Valais est toujours en alerte incendie de forêt ! Le préposé s'est noyé ?

  6. Virgile Woringer, 03.10.2020, 19:46

    Question: comment défini-t-on une "température en moyenne nationale". Le terme parait limpide, mais ...

    1. MétéoSuisse, 05.10.2020, 13:39

      Vous trouverez une page expliquant comment est calculée la température moyenne nationale.
      https://www.meteosuisse.admin.ch/home/climat/le-climat-suisse-en-detail/temperature-moyenne-suisse.html (lien cliquable depuis le site internet et pas depuis l’App).

  7. Claude Guignard, 03.10.2020, 18:56

    Avec un événement météorologique aussi extrême il n'était évidemment guère envisageable que des régions de Suisse demeurent à l'écart des précipitations. Et, pour une fois, même l'ouest lémanique en a reçu sa dose. Elle ne s'ajoute cependant pas à celles du mois de septembre. Avec près de 40 mm elle compense tout juste l'insuffisance de ce dernier mois. Il reste donc un très important chemin à parcourir avant que les réserves soient reconstituées.

  8. moulin, 03.10.2020, 17:32

    Bonjour,

    En cherchant les valeurs de débit de différents cours d'eau, j'ai remarqué que la Maggia a atteint un débit de près de 2'500m3/s, ce qui me paraît énorme, tandis que le Rhône ( à son embouchure) a un débit moyen de 1'800m3/s.

    Source :
    https://www.hydrodaten.admin.ch/fr/2368.html

    Merci pour votre éclairage!

  9. Pascal_fr_39, 03.10.2020, 17:12

    Bonjour,
    Encore des records, force est de constater que pour la 3eme fois cette année, les épisodes Méditerranéens se montrent explosifs. Déjà fin août sur l'est de votre pays, il y a juste deux semaines dans les Cévennes, puis hier au sud des Alpes, des records en termes d'intensité et de cumuls sur 24 heures ont été battus à chaque fois. Les images dans le Mercantour sont effroyables, des crues centennales a répétition, j'imagine que dans le Tessin ce doit être aussi impressionnant.
    Parlerions-nous de sport que l'opinion serait scandalisée par cette succession de records battus, tous soupçonnés d'avoir été réalisés sur l'autel d'un dopage généralisé. Ces excès atmosphériques ne seraient-ils pas, eux aussi, la conséquence d'une atmosphère survitaminée, et en l'occurrence, totalement "à son insu"?

    1. MétéoSuisse, 05.10.2020, 13:56

      Chaque degré supplémentaire dans l’atmosphère conduit à une augmentation de 6 à 7 % du contenu en vapeur d’eau.

  10. Hugo, 03.10.2020, 16:10

    Bonjour.
    Il semblerait donc que les régions les plus touchées sont le Tessin et le Simplon, comme initialement prévu. Qu’en est-il des Vallées supérieures de la Viège (Saas/Matterral)? Reçoivent-elles de manière générale le plus gros des précipitations sous forme de barrage du Sud ou plutôt par épisode de lac d’air froid en Valais comme ce fut le cas de décembre 2018 (si je ne trompe pas)

    Il serait intéressant d’avoir un blog sur ces deux vallées au climat bien particuliers.

    Merci d’avance de votre retour et un bon week-end! Salutations.

    1. MétéoSuisse, 05.10.2020, 13:52

      C’est lorsqu’il y a un fort courant de sud-est en altitude que les vallées supérieures de la Viège (Saastal/Mattertal) reçoivent le plus de précipitations. C’est aussi le cas par très fort courant de nord-ouest, mais avec des quantités moindres de précipitations, généralement sous forme de neige, ce qui peut conduire à une situation avalancheuse préoccupante.

  11. jacqueline ! ya massimo ! ya massimo jacqueline..., 03.10.2020, 15:45

    Bonjour j ai vu au 12h45 des maisons qui se sont écroulées en france, des fleuvent qui sortent de leurs lits, a gondo le simplon, fermé du coté italien. En france l equivalent d une année de pluie sur 24 heures. Je vous recommende une émission rts ( philippe jeanneret entre deux nuages ) cordialement, un fan de votre blog

  12. François Bocherens, 03.10.2020, 15:30

    Une bonne prévision des modèles malgré une légère sous-estimation pour le Chablais et le bassin lémanique. Les nouvelles données statistiques disponibles pour les précipitations (cumuls 24/48/72 heures, valeurs mensuelles et annuelles depuis le début des mesures) sur votre site dans la rubrique "Valeurs mesurées" sont très intéressantes. Vous n'avez pas, il me semble, parlé de cette nouveauté. Peut-on espérer retrouver les mêmes données pour d'autres paramètres (température, neige, ensoleillement, vent...) dans un proche avenir ? Il est juste dommage qu'il faille "jongler" entre le site et l'application qui ne donnent pas les mêmes informations. Votre application donne par exemple la modélisation des précipitations jusqu'à 36 heures (il me semble qu'au lancement de votre application cela allait même jusqu'à 72 heures) au contraire du site qui se limite à 6 heures... Je chipote un peu, car la quantité d'informations mises à disposition comble le passionné que je suis.

    1. MétéoSuisse, 05.10.2020, 13:43

      Le site internet actuel de MétéoSuisse et l’App n’ont pas été lancés au même moment et l’architecture du site internet commence à vieillir. Nous sommes continuellement en train d’améliorer les deux canaux.