Cyclone tropical Idai dans le Canal de Mozambique

12 mars 2019, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Un cyclone s’est formé dans le Canal de Mozambique. Il a été nommé Idai. Il s'intensifiera encore ces prochains jours avant de frapper la côte mozambicaine dans la nuit de jeudi à vendredi ou vendredi matin.

Image du satellite à orbite polaire Suomi NPP du cyclone tropical Idai le 11 mars à 1100 UTC (https://worldview.earthdata.nasa.gov )
Image du satellite à orbite polaire Suomi NPP du cyclone tropical Idai le 11 mars à 1100 UTC (https://worldview.earthdata.nasa.gov )

Début mars, un amas orageux a déjà provoqué des inondations sur le Malawi et le Mozambique affectant plus de 230'000 personnes et faisant une trentaine de victimes. Cet amas orageux s’est déplacé sur le Canal du Mozambique et a rencontré des conditions favorables (dont une mer particulièrement chaude) pour s’organiser et s’intensifier en tempête tropicale. Depuis le 10 mars, le phénomène a atteint le stade de cyclone tropical. Cela veut dire que les vents moyens sur 10 minutes atteignent au moins 64 nœuds (118 km/h).

Affichage aggrandi: Image du satellite Meteosat-8 du cyclone tropical Idai prise le 12 mars à 1145 UTC
Image du satellite Meteosat-8 du cyclone tropical Idai prise le 12 mars à 1145 UTC
www.sat24.com

A l’heure actuelle (12 mars à 12 UTC), le cyclone tropical Idai génère des vents moyens sur 10 minutes à 70 nœuds (130 km/h) et des rafales jusqu’à 100 nœuds (185 km/h). Les prévisions montrent une intensification du système qui deviendra un cyclone tropical intense (vent moyen sur 10 minutes supérieur à 90 nœuds ou 167 km/h) pendant la journée du 13 mars.

La trajectoire du cyclone est plutôt atypique. Le système s’est d’abord déplacé vers l’est, en direction de Madagascar. Puis, une dorsale (anticyclone) en altitude a obligé le phénomène à changer complètement de trajectoire. A présent, il se dirige vers le sud-ouest, puis vers l’ouest. Le timing et la localisation du point d’atterrissage d’Idai reste encore incertains, mais les derniers modèles pointent la région proche de Beira, ville du Mozambique de près de 450'000 habitants. Ainsi, cette région pourrait voir arriver entre jeudi soir et vendredi matin un phénomène particulièrement dangereux.

Climatologie des cyclones tropicaux dans la partie sud-ouest de l’océan Indien

Chaque année, la partie sud-ouest de l’océan Indien voit la naissance de 9 tempêtes tropicales en moyenne, dont 4 évoluent en cyclone tropical. La période la plus favorable à la formation de phénomènes tropicaux s’étend statistiquement de fin octobre à mai, avec un pic d’activité entre janvier et mars.

Cette zone cyclonique est gérée par Météo-France depuis La Réunion. Les terres pouvant être touchées dans le secteur sont les Mascareignes (La Réunion, Maurice et Rodrigues), Madagascar, le Mozambique ainsi que plus rarement les Seychelles, Mayotte et les Comores. Dans le Canal de Mozambique, des tempêtes ou cyclones tropicaux peuvent se former lorsque les conditions sont favorables, mais cela ne se produit pas chaque année comme sur le reste de la partie sud-ouest de l’océan Indien. Ainsi, lors de l’année cyclonique précédente, aucune tempête tropicale ne s’est formée dans le Canal.

A noter que dans ce bassin, on parle de cyclone tropical, tandis que dans l’Atlantique tropical, la mer des Caraïbes et dans le Pacifique Nord-Est, on parle d’ouragan. Enfin, dans la partie du Pacifique Nord-Ouest (Japon, Asie du Sud-Est), on parle de typhon.

Commentaires (2)

  1. Claude Guignard, 12.03.2019, 19:21

    On parle peu des cyclones dans l'hémisphère sud. Pouvez-vous expliquer dans quel sens ils tournent et si aux latitudes élevées ils sont également entraînés vers l'est. En tout cas les habitants du Mozambique seront probablement davantage arrosés que nous bien que vous ne parliez que de la force des vents.

    1. MétéoSuisse, 14.03.2019, 08:19

      Dans l’hémisphère sud, les dépressions et anticyclones tournent dans l’autre sens que dans l’hémisphère nord. Ainsi, les cyclones tournent dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère sud. Lorsque les cyclones quittent la zone tropicale et rejoignent des latitudes plus élevées, ils se dirigent vers l’ouest, comme dans l’hémisphère nord. En effet, dans l’hémisphère sud, on retrouve également un courant perturbé d’ouest. Ce sont les fameux 40ème rugissants ou les 50ème hurlants. Outre le vent, les cyclones provoquent effectivement des ravages en raison fortes précipitations. Pour Idai, les modèles prévoient jusqu’à 400 mm de pluie en 24 heures. Par ailleurs, les cyclones engendrent des surcotes marines. Pour la région de Beira, une surcote de 3.5 à 4 mètres est prévue, ce qui risque d’inonder une bonne partie de la côte. Dans le bulletin cyclonique émis tôt ce matin (jeudi 14 mars à 06 UTC) par Météo-France, il est écrit que «si la trajectoire prévue devait se confirmer, on peut s’attendre au scénario du pire pour la région de Beira». Le cyclone Idai touchera les côtes du Mozambique dans la nuit de jeudi à vendredi.