Compétition entre deux perturbations

3 mars 2018, 4 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Les courses de la coupe du monde de ski alpin dames 2018 à Cran-Montana se déroulent ce weekend sous l’œil attentifs du météorologue de MétéoSuisse qui assure le soutien aux organisateurs de la manifestation. Si tout se passe comme le prévoient nos modèles de prévision, les épreuves slalomeront entre 2 perturbations.

Deux zones de précipitations

Affichage aggrandi: Image satellitaire EUMETSAT (canal RGB) à 10 h locales.
Image satellitaire EUMETSAT (canal RGB) à 10 h locales.

On distingue bien sur l’image satellite de samedi matin, une zone nuageuse qui s’étire des îles Britanniques à l’Italie. Cette zone perturbée a donné des chutes de neige sur la Suisse romande en matinée, elle a ensuite progressé au fil des heures en direction des Alpes. Les éclaircies sur le Valais ont peu à peu laissé place à un voile de nuages élevés de plus en plus denses. On distingue bien ces nuages sur la photo ci-dessous de l’aire d’arrivée, avec cette impression de jour blanc dictée par le nuages élevés. Les chutes de neige qui suivront en seconde partie de journée, seront relativement faibles puisqu’on parle de 2 à 5 cm pour la station de Cran-Montana.

Projections du modèle de prévision

Affichage aggrandi: Météogramme donnant l’évolution temporelle de différents paramètres sur 3 lignes. En haut, les couches nuageuses et des heures d’ensoleillement, sur la ligne du milieu les vents à différentes altitudes, et sur la ligne du bas les quantités de précipitations horaires et la pression.
Météogramme donnant l’évolution temporelle de différents paramètres sur 3 lignes. En haut, les couches nuageuses et des heures d’ensoleillement, sur la ligne du milieu les vents à différentes altitudes, et sur la ligne du bas les quantités de précipitations horaires et la pression.

Le modèle de prévision de MétéoSuisse COSMO-1 permet de projeter les éléments importants pour le déroulement de la compétition en fonction du temps. On distingue sur la première ligne l’évolution de la couverture nuageuse. Dont le plafond d’abord élevé (comme vu sur la photo) s’abaisse avec la densification des nuages et s’accompagne de chutes de neige, comme indiqué sur la dernière ligne. Un intervalle sans trop de nuages est prévu pour la deuxième partie de nuit. La matinée de dimanche se passera, si le modèle est correct, dans d’excellentes conditions. À confirmer demain.

Commentaires (4)

  1. Conne Eric, 04.03.2018, 06:09

    Bonjour j'apprecie beaucoup votre application et je l'utilise plusieur fois par jour! Petite question ce matin le risque de verglas et degres 2, et c'est une veritable patinoire sur nos routes ,je voulais savoir sur quelle base vous vous fixer pour etablir le degres? P.s je fait le service hivernal tout les matin de l' hiver et ce matin c' est le pire de l'hiver!!! Encore bravo pour votre application!!!

    1. MétéoSuisse, 06.03.2018, 08:05

      Pour les chaussées devenant glissantes par rayonnement, il n’y a que des degrés de danger 2. Les degrés de danger 3 et 4 sont réservés aux pluies verglaçantes.
      http://www.meteosuisse.admin.ch/home/meteo/dangers/explications-aux-degres-de-danger/chaussee-glissante.html

  2. JL Pélissier la Tour de Peilz, 03.03.2018, 18:14

    En ski, ce n'est pas toujours le plus en forme des compétiteurs qui gagne. Quand la météo est aléatoire, c'est le plus chanceux.

    Souhaitons pour ces dames qu'elles aient toutes une chance égale demain.

  3. Claude Guignard, 03.03.2018, 18:05

    En fait de zones de précipitations je note surtout que l'air froid qui recouvre l'Europe de l'Est, où il s'est tout de même considérablement réchauffé, peine à se retirer de nos régions. L'air plus chaud ne parvient pas à avancer. Entre Lyon et Genève il y a encore presque 10 degrés d'écart. Et à Milan il fait aussi froid qu'à Genève. Dans de telles circonstances il ne faut pas s'étonner qu'il continue à neiger jusqu'en plaine.