Froid sibérien

26 février 2018, 16 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

En ce début de semaine, le pic de froid est atteint avec des températures restant négatives en journée. Avec la bise qui souffle sur le Plateau, la température ressentie est plutôt de l’ordre de -15 degrés, ce qui rend le froid mordant. Ce froid sera de courte durée, puisqu’un redoux massif se mettra en place à partir de jeudi. Mais avant le retour de températures nettement positives en fin de semaine, un épisode neigeux significatif en plaine pourrait bien se manifester pendant la journée de jeudi.

Température sous abri et température ressentie

Entre samedi et dimanche, les températures ont baissé. Cette baisse a été nettement plus marquée en montagne qu’en plaine, comme l’illustre ci-dessous le graphique des températures  à Fribourg et au Moléson.

Avec une bise soufflant jusqu’à 70 km/h en rafales, les températures ressenties sont 8 à 10 degrés plus basses que les températures sous abri. Ainsi, les -10 degrés de température sous abri relevée à Fribourg correspondent à une température ressentie de -19 degrés. Au Moléson, la température ressentie est même de l’ordre de -30 degrés. Rappelons qu’à partir de -28 degrés de température ressentie, il y a des risque de gelure en 30 minutes.

Pas de dégel en journée

Lorsque la température maximale reste inférieure à 0 degré, on parle de journée de glace, de journée d’hiver ou de journée sans dégel. Jusqu’à mercredi, les températures devraient rester négatives pendant toute la journée. Selon la norme 1981-2010, des journées sans dégel se produisent entre 8 (à Sion) et 20 jours (à Payerne) par hiver. A Genève, la norme est à 9 jours, dont 2 en février. A signaler que depuis le début de cet hiver, il n’y a pas encore eu de journée sans dégel à Genève. Hier dimanche, il a encore fait 0.2 degré au moins froid de la journée. La première journée sans dégel de l’hiver est attendue aujourd’hui.  Cela montre que l’hiver a été plus doux jusqu’à présent.

Norme 1981-2010 jours d’hiver

Des températures douces de l’Islande à Svalbard

Alors qu’une grande partie de l’Europe continentale connaît des températures négatives, le puissant anticyclone centré sur la Scandinavie fait remonter de l’air doux sur l’Atlantique Nord dans un courant de sud-ouest (voir carte de la situation générale). Ainsi, ce lundi matin à 06 UTC, la température était de 7 degrés à Reykjavik, respectivement 6 degrés à Akureyri en Islande. A Longyearbyen, petite ville minière au Spitzberg, dans l’archipel norvégien du Svalbard,  située bien au-delà du cercle polaire à 78° N, la température ce matin était de +4 degrés, soit pas loin du record de chaleur pour un mois de février qui est de 5.9 degrés.  A cette époque de l’année, cette région devrait connaître des températures maximales de l’ordre de -10 degrés.

Comme souvent en météo, une advection d’air très froid sur une région (par exemple l’Europe continentale) est souvent compensée par une advection d’air très doux sur une autre région à proximité (par exemple sur l’Islande et l’Atlantique Nord).

Fin de la vague de froid jeudi mais avec un épisode neigeux probablement significatif

Mercredi soir, une perturbation remontera depuis l’Espagne. Elle amènera de l’air méditerranéen plus doux.  Cet air doux arrivera au-dessus de l’air froid qui sera encore présent en plaine. La rencontre entre ces deux masses d’air occasionnera probablement un épisode neigeux significatif pour les régions de plaine de la Suisse romande. Ainsi, il pourrait bien tomber de 5 à 15 cm de neige en plaine avant que la pluie ne prenne le relai vendredi en cours de journée avec le vent du sud-ouest qui s’établira jusqu’en plaine. Cet épisode neigeux est encore à confirmer, mais il fait déjà l’objet d’une préalerte sur notre carte d’avertissement.

Le redoux s’annonce massif. Ainsi, entre mardi 27 février et samedi 3 mars, la température gagnera près de 20 degrés à  1500 mètres. En plaine, les températures maximales passeront de -5 degrés mardi à des valeurs proches de 10 degrés samedi.

Commentaires (16)

  1. Christophe, 28.02.2018, 15:19

    Merci pour la grande qualité de vos explications
    Bravo

  2. Philipa, 28.02.2018, 10:59

    Un grand merci à toute l'équipe pour ce magnifique blog très utile et intéressant.

  3. Pierre Grandjean, 28.02.2018, 08:12

    Vous nous parlez de température ressentie et naturellement la presse enchaîne à un point tel qu'on en oublie les repères traditionnels comme l'eau qui gêle à 0 degré, la même

  4. Pascal, 28.02.2018, 07:51

    Bonjour, j’ai trouvé très peu de commentaires et de recommandations pour les clubs sportifs. J’ai mon enfant qui s’est entraîné au foot lundi soir de 19 heures à 20h30 et qui s’est senti mal une bonne partie de la soirée suite à cet entraînement. N’y a-t-il pas de contre-indication pour des enfants de 13 à 14 ans ?

    1. MétéoSuisse, 28.02.2018, 16:41

      Il y a bien une page qui donne des recommandations générales sur le comportement à adopter en cas d’alerte intempérie.
      http://www.meteosuisse.admin.ch/home/meteo/dangers/recommandations-generales-sur-le-comportement-a-adopter.html
      Mais, contrairement à la canicule, nous n’émettons pas d’alerte «vague de froid », bien que des bulletins spécifiques soient tout de même envoyés à certaines instances. Du coup, il n’y a pas de recommandations générales sur le comportement à adopter pour le grand froid.
      En attendant, nous vous invitons à consulter la tabelle des indices de refroidissement éolien qui indique également le risque sur la santé et qu’on trouvera dans le blog sur l’indice éolien.
      http://www.meteosuisse.admin.ch/home/actualite/meteosuisse-blog/meteosuisse-blog.subpage.html/fr/data/blogs/2018/2/l-indice-eolien.html
      Une personne dans le domaine de la santé pourra davantage vous renseigner.

  5. Bernard Tamer, 27.02.2018, 18:31

    Merci pour tout. Petite question : pourquoi vous n'ajoutez pas la température ressentie sur l'appli? Ça sera très bon de l'avoir. Merci.

    1. MétéoSuisse, 28.02.2018, 16:28

      C'est effectivement un paramètre qui pourrait être ajouté dans une future mise à jour...

  6. Charles, 27.02.2018, 11:21

    Bonjour,
    J'attends de voir pour le probable "épisode neigeux significatif" de jeudi. Pour le Valais en tout cas, je relève surtout une situation de foehn assez marquée. Serait-il possible de vivre des chutes de neige significatives en Valais central par foehn? Merci.

    1. MétéoSuisse, 27.02.2018, 11:35

      En raison du foehn, il ne devrait pas beaucoup neiger en Valais central. D’ailleurs, le préavis de fortes chutes de neige possibles n’englobe pas le Valais.

  7. Max, 26.02.2018, 18:59

    Pourquoi la vague de froid n’a-t-elle pas fait l’objet d’un avertissement de Météo Suisse.

    Bravo pour votre travail et meilleures salutations.

    1. MétéoSuisse, 27.02.2018, 08:29

      Il n’y a pour l’heure pas d’avis de «vague de froid » émis par MétéoSuisse. Cependant, des prévisions de grand froid sont émises pendant tout l’hiver à destination des médecins cantonaux et diverses autorités de Suisse romande. C’est sur la base de ces prévisions que des abris supplémentaires sont ouverts pour les sans-abris. Par ailleurs, une prévision d’intempérie, incluant également le froid, est également émise pour UNIA et la Fédération vaudoise des entrepreneurs, destinée notamment au domaine de la construction.

  8. Jeffrey A., 26.02.2018, 18:26

    Bonjour, merci pour votre article.
    Il souffle actuellement à 40 km/h (50 en rafales) de sud-ouest à Sion! Comment peut-on expliquer ceci alors que la bise souffle sur le plateau? Ça devrait plutôt être du nord-est si la bise s'engouffre dans la vallée du Rhône? Merci d'avance pour vos éclaircissements.

    1. MétéoSuisse, 27.02.2018, 08:14

      La « bise» valaisanne est un vent qui remonte la vallée du Rhône. Elle peut parfois souffler lorsqu’une forte bise balaie le Plateau avec une advection d’air froid. En effet, hier à Sion, les températures ont commencé à plonger en fin d’après-midi, malgré la présence d’un vent d’ouest-sud-ouest soutenu.
      Dans de très rares cas (sauf dans les situations de foehn), le vent à Sion peut souffler du nord-est lorsqu’il y a un très fort courant de nord-est en altitude (au-dessus de 3000 mètres). Hier, ce courant de nord-est n’était pas très fort en altitude, mais seulement dans les basses couches.

  9. Paco, 26.02.2018, 18:24

    Merci et bravo pour toutes vos informations très utiles, intéressantes à lire et compréhensibles par tous le mondes!

  10. Claude Guignard, 26.02.2018, 14:08

    Ces explications montrent bien que le froid que nous subissons est relativement localisé puisque même au Spitzberg elles sont positives. On parle toujours de fois "sibérien". Sait-on vraiment ce qu'est un froid "sibérien" ? A Yakoutsk ou Irkoutsk, notamment, qui connaissent des températures de - 40° voire pire, on rirait de nos températures dites "siberiennnes". Il est vrai que peut-être de telles températures ne sont pas atteintes par fort vent.

  11. Nat., 26.02.2018, 13:30

    Bonjour !! Pourquoi parle-t-on de tempête quand j’me vent d’Ouest souffle à presque 40km/h et que ce n’est pas le cas quand la bise se déchaîne ??
    Vous parlez aussi d’un retour neigeux en mi-semaine. Tant mieux. Autant que l’hiver se fasse.
    Merci pour graphique même s’ils sont difficiles à apprécier sur un natel. Eh Oui j’en l’ai que ça pour vous suivre au travers de vos blogs.
    Encore merci pour toutes vos informations qui souvent s’avèremte pertinentes et justes.
    Salutation à toute l’équipe qui fait un travail appréciable et remarquable !!!