1045 hPa, pression exceptionnellement haute pour octobre

23 octobre 2018, 5 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

L'anticyclone centré sur le proche Atlantique est particulièrement puissant. La pression mesurée hier en son centre était de 1045 hPa, presque un record pour un mois d'octobre dans la région Atlantique nord.

Alpage de la Corbetta en Veveyse, mardi 23 octobre , 12h
Alpage de la Corbetta en Veveyse, mardi 23 octobre , 12h

Un puissant anticyclone est centré à l'ouest de l'Irlande. Avec une pression en son centre de 1045 hPa hier à midi, il fait partie des centres de haute pression parmi les plus puissants jamais enregistrés en Atlantique nord en cette saison.

Pour en juger, on peut par exemple le comparer aux records de pression mesurés (à terre et réduits au niveau de la mer) en octobre en Grande-Bretagne ou en Irlande - c'est à dire dans les pays les plus proches de l'Atlantique nord. En Grande-Bretagne, le record a été enregistré à 1045.6 hPa (Dyce, 31.10.1956) et en Irlande à 1043.0 hPa (Donegal, 31.10.1956). Comme on le voit, cela remonte déjà à plus de 60 ans.

Signe que l'anticyclone actuel, du nom de Xerxès, est inhabituel, la pression atmosphérique mesurée lundi sur la côte sud-ouest de l'Irlande était de 1043.9 hPa ! Ce qui signifierait un nouveau record de pression en Irlande pour un mois d'octobre. Vous trouverez d'autres records météorologiques irlandais sur le site du service météo irlandais :

https://www.met.ie/climate/weather-extreme-records

Les records absolus de pression mesurés dans les pays du nord-ouest de l'Europe sont de 1051.9 hPa en Irlande, de 1053.6 hPa en Grande-Bretagne et même de 1058.0 hPa en Islande. Toutes ces valeurs ont toutefois été mesurées en janvier, c'est à dire en saison froide. C'est à cette époque que les anticyclones les plus puissants se forment, particulièrement sur le continent. Justement là où la masse d'air se refroidit le plus (l'air froid et/ou sec est plus lourd que l'air chaud et/ou humide).

C'est par exemple le cas en Sibérie. C'est dans cette région que le record mondial de haute pression de 1083.8 hPa (réduit au niveau de la mer) a été relevé. Pour comparaison, la pression la plus haute relevée en Europe est de 1067.1 hPa (Pärnu/Estonie ainsi que Riga/Lettonie) et en Suisse de tout juste 1048 hPa (Zurich).

En Suisse, la pression de 1031 hPa mesurée aujourd'hui n'a rien d'exceptionnel, bien qu'il s'agisse d'une valeur relativement élevée, qui permet à l'air de s'assécher encore en montagne par rapport à hier. On relève donc une humidité relative  d'environ 10% sur les sommets.

Commentaires (5)

  1. Aliki Buhayer, 24.10.2018, 14:30

    Serait-il possible d‘ajouter aux graphiques illustrant les températures journalières une seconde ligne représentant la temperature probablement ressentie, - le“wind chill factor”? En effet, ce dernier peut impacter le ressentir de la température de façon très significative (vous aviez d’ailleurs expliqué ce phénomène dans un de vos nombreux blogs que je trouve fantastiques).

    Réponses

    Répondre à Aliki Buhayer

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  2. Baudat Isabelle, 24.10.2018, 09:30

    Encore un blog passionnant. Merci pour vos articles que je lis avec assiduité !

    Réponses

    Répondre à Baudat Isabelle

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  3. Robert Hahn, 24.10.2018, 07:02

    Faisant ajout à mon commentaire précédent, la pression minimale quand à elle a été chez nous de 958 Hpa.

    Réponses

    Répondre à Robert Hahn

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  4. Robert Hahn, 24.10.2018, 06:55

    Je vous prie de croire, que j'ai bu du petit lait en découvrant votre article, oh! toujours aussi passionnant. J'aime justement ces statistiques et notamment, concernant les pressions atmosphériques qui étaient si élevées et d'autant plus, amenées par l'anticyclone des Açores. Pour ma part, j'ai déjà constaté des pressions encore plus élevées, mais provenant de l'anticyclone Russe; l'air y est plus propice, surtout en hiver comme vous le dites si bien, à ses élévations aussi remarquables. Quand à chez nous en Belgique, nous n'avons jamais dépassé le record de 1949 qui était de 1047 Hpa.
    Merci, pour vos articles aussi intéressants et avides de curiosités.

    Réponses

    Répondre à Robert Hahn

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  5. Claude Guignard, 23.10.2018, 17:27

    C'est décidément l'année des records. Chaleur au printemps dans les pays nordiques, chaleur et sécheresse persistantes en Europe centrale, pluies diluviennes sur le sud de l'Europe et maintenant hautes pressions inhabituelles sur l'Atlantique nord. Ces hautes pressions ne laissent pas entrevoir des courants du sud-ouest apportant de l'air humide mais plutôt des apports d'air froid relativement peu humide du nord-ouest. Cet anticyclone n'est donc finalement pas une bonne nouvelle.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension