Signaux de fumée canadiens

24 août 2017, 4 Commentaire(s)

Les incendies qui ravagent le Canada depuis le 7 juillet sont les plus grands jamais vus en Colombie Britannique. Ils sont à l’origine du nuage de fumée le plus haut observé en Suisse et probablement dans le monde.

La fumée a été injectée à plusieurs kilomètres de hauteur au-dessus du Canada, puis a traversé l’Atlantique avant d’atteindre l’Europe.

Le 18 août, la fumée était mesurée par les satellites au-dessus l’Atlantique. La couleur représente la densité de particules dans l’atmosphère.

Ce nuage de fumée s’est ensuite propagé vers l’Est, porté par les vents d’altitude. Le 20 août, le satellite Calipso, l’a mesuré à une altitude inégalée de 17 km (communication personnelle U.S. Naval Research Laboratory).

Cette fumée a ensuite été transportée jusqu’en Suisse et a été mesurée par le Lidar MétéoSuisse de Payerne depuis le 19 août jusqu’à aujourd’hui.  Sur l’image ci-dessous, le nuage de fumée est parfaitement visible entre 12 et 14 km d’altitude. Il a également été mesuré sur l’ensemble de l’Europe, de l’Italie à la Norvège.

Commentaires (4)

  1. Camille Rohrer, 26.08.2017, 23:57

    L'eau de pluie de ma citerne sentait l'œuf pourri début août. Sait-on si ces fumées contenaient du soufre?

    1. Alain ZELLWEGER, 28.08.2017, 12:55

      Normalement pas ! Il s'agit de feux de forêts, donc essentiellement du carbone ! Pour avoir du souffre, il aurait fallu une éruption volcanique !

  2. Isabelle, 24.08.2017, 20:03

    Je vous remercie pour vos articles, rapides à lire et intéressants .
    Bonne soirée

  3. Claude Guignard, 24.08.2017, 15:24

    On ne sait pas si les incendies qui ravagent le Canada sont liés au réchauffement climatique. Ce n'aurait rien de surprenant. Cela dit on voit que lors d'événement majeur les répercussions peuvent s'étendre très loin. Comme d'ailleurs avec les cendres du volcan islandais en son temps. Une raison de plus pour éviter de tels événements lorsqu'ils sont le fait de l'activité humaine.