Contenu

Rétrospective de la journée du 5 août 2022

6 août 2022, 29 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

La journée de vendredi a vu le passage d'un front froid sur la Suisse avec des averses, des orages et des rafales. Toutes les régions n'ont cependant pas été affectées de la même manière.

Carte des précipitations accumulées durant la journée du vendredi 5 août.
Carte des précipitations accumulées durant la journée du vendredi 5 août.

Les précipitations

Les cartes de précipitations montrent une grande disparité entre les régions. La région entre le sud du Jura et Oron n'a pas ou très peu eu de précipitations (0 à 1 mm). La station de Genève, juste à côté : 15.8 mm. La station de Fribourg/Posieux : 51 mm (dont 42 en 1 heure) et la station de Château d'Oex : 63.4 mm.

Affichage aggrandi: Précipitations accumulées durant la journée de vendredi 5 août.
Précipitations accumulées durant la journée de vendredi 5 août.
MétéoSuisse

Les orages

Durant la journée de vendredi, trois vagues d'orages ont secoué la Suisse. La première, entre 0 et 6h du matin s'est déroulée dans les Alpes centrales. La deuxième, en milieu de journée, a touché principalement Genève, le sud des Alpes valaisannes et les Alpes tessinoises. La dernière en soirée et nuit, a touché le Plateau et les Préalpes.

Affichage aggrandi: Impacts de foudre durant la journée de vendredi 5 août en fonction de l'heure.
Impacts de foudre durant la journée de vendredi 5 août en fonction de l'heure.
MétéoSuisse

Le vent

Associé aux orages des rafales ont été mesurées.

Genève : les orages de la soirée qui ont éclaté sur le sud du canton ont produit des rafales de sud-est à 42 km/h (cette direction de vent est rarement mesurée à l'aéroport de Genève). Bouveret : de la Vaudaire (sud-est) à 75 km/h a été relevée due aux orages qui ont éclaté dans le Chablais. Neuchâtel : 78 km/h de Joran (vent de nord-ouest).

Affichage aggrandi: Rafales de vent durant la journée du vendredi 5 août 2022 : heure de la rafale [UTC], rafale [km/h], direction de la rafale.
Rafales de vent durant la journée du vendredi 5 août 2022 : heure de la rafale [UTC], rafale [km/h], direction de la rafale.
MétéoSuisse

Influence des précipitations sur la température

Un bon exemple de refroidissement dû aux précipitations avec les températures instantanées relevées à la station de Genève. Avant les précipitations, la température est d'environ 33 °C. Après les précipitations, la température n'est plus que d'environ 23 °C, soit une chute d'environ 10 °C.

Affichage aggrandi: Somme des précipitations sur 10 minutes et température pour la station de Genève.
Somme des précipitations sur 10 minutes et température pour la station de Genève.
MétéoSuisse
MétéoSuisse est ouvert à un dialogue en ligne respectueux et accueille volontiers les commentaires et les questions. Nous vous invitons à respecter notre nétiquette. Veuillez noter qu’il n'existe aucun droit pour la publication d’un commentaire et que nous n'entretenons aucune correspondance concernant la décision de publier ou non un commentaire ou une question. Merci pour votre compréhension. Formulaire de contact

Commentaires (29)

  1. Charrue-Castay, 07.08.2022, 12:49

    Je n'arrive pas à me souvenir de quand datent les dernières belles pluies tombées sur Genève, celles qui font du bien à la nature et qui nous font sortir durablement le parapluie... Vous avez sûrement la réponse.

    Réponses

    Répondre à Charrue-Castay

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 07.08.2022, 18:42

      Alors une perturbation pluvio-orageuse avait balayé la Suisse le 22.06.2022 et avait déposé entre 10 et 40 mm de pluie en romandie (21,3 mm à Genève). Sinon, il faut remonter au 7 et 8 avril où d'abondantes pluies étaient également tombées.

    2. Michael, 07.08.2022, 22:04

      Il serait d’ailleurs intéressant que l’on puisse avoir accès à toutes ces archives. Je n’arrive pas à revenir sur des dates précédentes dans l’application.

      Je trouve également que le graphique tel qui est représenté dans l’application est parfois approximatif.

    3. MétéoSuisse, 08.08.2022, 18:10

      Alors les archives journalières et mensuelles des 365 derniers jours peuvent être consulter pour la plupart des paramètres météorologiques et pour nos stations de mesure au sol en se rendant sur notre site web et en cliquant sur l'onglet "valeurs mesurées". Ensuite en cliquant sur le paramètre et la station de votre choix sur la carte interactive, vous aurez à disposition un graphique en-dessous de la carte avec les valeurs mesurées. Cette option n'est hélas pas disponible sur l'application. Pour les valeurs annuelles, il est possible de remonter davantage en arrière.

  2. Didier, 07.08.2022, 08:24

    Merci pour cette rétrospective fort intéressante et ces répartitions pour le moins étonnantes. Orage, quand tu nous tiens...

    Réponses

    Répondre à Didier

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  3. Cottancin Sylvain, 06.08.2022, 23:54

    J’habite la région nyonnaise et nous avons été épargné par les orages. Mais le manque d’eau se fait véritablement sentir. Comment expliquer que les orages évitent toujours Nyon mais que Genève qui est à une vingtaine de kilomètres est presque systématiquement touché ? Est-ce le lac et/ou les montagnes qui ont une incidence ?

    Réponses

    Répondre à Cottancin Sylvain

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 07.08.2022, 18:30

      Voir la réponse donnée à Aramini Michael. Nous dirions que Genève n'est pas systématiquement touché dans ce genre de situations orageuses. D'ailleurs, souvent, Genève passe à côté également, lorsque les situations orageuses évoluent dans des masses d'air peu dynamiques comme celle du 6 août. Pour que les orages touchent/balayent systématiquement les régions de plaine en Suisse, des perturbations dynamiques accompagnées de passages frontaux sont souvent nécessaires, sinon les orages ont plutôt tendance à stagner au-dessus des reliefs ou les longer. Celle du 6 août était accompagnée seulement d'un front faiblement dynamique donc les orages ont surtout évolué au-dessus du relief.

  4. Roland-Alexandre Gross, 06.08.2022, 21:02

    Comme je l’ai dit dans un précédent commentaire, j’ai assidûment pratiqué la danse de pluie 😉 Et ça a marché ! Hier soir et cette nuit, vers 3 h, de belles averses de bonne pluie sont tombées sur le Littoral ouest neuchâtelois.
    On observe déjà du vert parmi le paillasson d’herbe sèche.
    Merci à la personne de service à MétéoSuisse de cet article très intéressant.

    Réponses

    Répondre à Roland-Alexandre Gross

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. Jane, 07.08.2022, 11:33

      Ma danse, dans le Gros de. Vaud n’a pas réussi. 🥵

  5. MétéoSuisse, 06.08.2022, 19:00

    Alors il s'agit de l'effet de canalisation (effet de Venturi). Les courants descendants des orages sur les reliefs avoisinants s'engouffrent dans la vallée du Rhône et sont ensuite éjectés en direction du Haut-Lac. L'air froid et dense de ces courants descendants se voient propulsés en direction Haut-Lac puisque cela est leur seul échappatoire.

    Réponses

    Répondre à MétéoSuisse

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  6. Michel Karlen, 06.08.2022, 17:27

    Je me demande pourquoi le Jura vaudois a été snobé par les orages. Est-ce simplement que la perturbation était trop au Sud, ou bien est-ce en lien avec le relief montagneux ?

    Réponses

    Répondre à Michel Karlen

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 06.08.2022, 19:57

      Alors l'instabilité de la masse d'air était moins prononcé à proximité du Jura comparé au secteur des Alpes et le vent du sec du joran est arrivé assez rapidement. Il y avait également ce qu'on appelle dans le jargon météo un "nez chaud" important dans les couches moyennes qu'il fallait surmonter pour faire démarrer les orages. Il est plus facile de surmonter ce nez chaud au-dessus des Alpes car le relief monte assez haut et force les parcelles d'air verticalement sur une plus longue distance. Donc dans ce genre de situation (nez chaud important), les orages tendent à se développer davantage au-dessus du relief alpin puisque celui-ci monte plus haut que le relief du Jura.

    2. Jérémie Le maine coon, 08.08.2022, 13:50

      Pareil pour le jura bernois qui a grand besoin d’eau mais bon on aura tôt ou tard de la pluie mais on si grande quantité que l’on aura des glissements de terrain

  7. Tschanz, 06.08.2022, 16:52

    Merci beaucoup pour cette rétrospective intéressante!

    Réponses

    Répondre à Tschanz

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  8. Pascal_fr_39, 06.08.2022, 15:39

    Comme les prévisions le mentionnaient, le Jura a été totalement épargné par cette vague orageuse. La bise est déjà de retour et on dépasse encore les 30 degrés cet après-midi ici à 600m, 30,5 pour le moment. Cette valeur est élevée eu égard à la masse d’air, effet de fœhn de nord-est, accentuation de la chaleur suite aux sols arides qui absorbent beaucoup de rayonnement ?
    En tous cas, il est quasi certain que notre massif va subir les mêmes effets qu’en 2003, quelle allure auront les forêts, et dans quel état seront les truites dans ce qu’il reste des rivières dans un mois?

    Réponses

    Répondre à Pascal_fr_39

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 06.08.2022, 19:35

      Alors nous avons mesuré une température maximale de 27,4°C ce samedi après-midi sur Genève. Il est clair que selon l'exposition des thermomètres, une température plus élevée peut être mesurée. Mais vous avez raison, plus le sol est sec, plus les rayons (l'énergie) du soleil sont voués à réchauffer le sol au lieu d'évaporer l'humidité et par conséquent, plus l'air en contact avec le sol se réchauffe.

    2. Pascal_fr_39, 07.08.2022, 07:37

      Bonjour, l'air était effectivement plus frais sur le bassin Lémanique que sur l'ouest Jurassien hier, 31.8° à Oyonnax à 540m, mesure Météo France, plus de 30 dans le Bugey à 800m. Il est flagrant de remarquer cet écart de part et d'autre du Jura, peut-être était-ce du également à un ensoleillement plus généreux côté ouest, et pourquoi pas un effet identique au foehn du nord que vous observez au Tessin avec un courant d'est dominant.

  9. Eric Déjardin, 06.08.2022, 15:34

    Bonjour,

    Je me demandais s'il est raisonnable d'incriminer, au lu de l'orientation rare (selon vos mots) du vent à Genève, le relief bernésien pour expliquer le fait qu'ici (Bernex-est) nous n'ayons eu que quelques gouttes (dans la nuit) et que pour une fois les données de températures de Cointrin ne correspondaient pas du tout avec mon propre constat ?
    Si oui, je n'aurais pas imaginé que la colline puisse avoir une telle influence.
    J'ajoute que j'ai été "frustré" de recevoir une vidéo live provenant du bord de l'Arve, montrant un magnifique orage en Ville de Genève !

    Vous avez beau avoir la tête dans les nuages, vos prévisions n'en sont pas moins toujours précises au "temps" que vos prévisions, qui ne sont que des prévisions et non des prédictions, ne soient pas contrariées par des éléments naturels inopinés :-)

    Je ne peux que louer votre travail.
    Encore merci à tous.

    Réponses

    Répondre à Eric Déjardin

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 06.08.2022, 19:27

      Alors non, je ne pense pas que l'on puisse incriminer la colline de Bernex. Les vents plutôt rares de secteur sud-est sur Genève hier provenaient des courants descendants des foyers orageux qui ont eu lieu sur le Chablais français avoisinant en fin d'après-midi. Ensuite, la différence de température sur Genève est le résultat directe de l'orage qui a affecté une partie de la ville et qui la rafraîchie en conséquence.

  10. Pat, 06.08.2022, 14:44

    Bonjour. Je trouve vos articles incroyablement intéressants. Il est vrai que je ne comprends pas toujours tout :) Ce qui m'oblige à me documenter. Quel super sport pour mon esprit. Je vous remercie pour tout le temps que vous consacrez à la rédaction de tous ces sujets.

    J'ai une petite question qui me turlupine l'esprit:)

    Comment calcule-t'on le nombre d'éclairs ? Exemple : De violents orages et 25’000 éclairs s’abattent sur la Suisse. Article du 24h le 24 juillet 2021.

    Merci par avance pour votre réponse.

    Bon week-end bien au chaud :) Bien cordialement. Pat

    Réponses

    Répondre à Pat

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 06.08.2022, 19:14

      Alors le nombre d'éclairs (nuage-sol et intra-nuageux) est calculé par des réseaux automatiques au sol composés de capteurs qui détectent les ondes électromagnétiques émises par les décharges électriques. La localisation exacte des éclairs se fait par triangulation avec au moins 3 de ces capteurs. Ces réseaux arrivent également à détecter les décharges intra-nuageuses, qui elles, sont nettement plus nombreuses que les décharges dit "nuage-sol", c'est-à-dire, les fameux coups de foudre.

  11. Claude Guignard, 06.08.2022, 14:36

    Comme souvent dans les situations orageuses il se produit des particularités. Les pluies s'abattent au hasard et pas forcément où on.les désiraient. Le Jura n'a pas reçu grand chose. Et à Genève aui, pour unefois, en a reçu une dose,
    la première vague n'a pas touché le sud du canton.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  12. Vivicum, 06.08.2022, 14:22

    Bonjour, petite question, la Vaudaire d'orage fut puissante ces deux derniers jours sur la Riviera. Je me demandais pourquoi les orages dans le chablais provoquent cet intense courant d'air sur le haut-lac.

    Merci et bonne fin de semaine !

    Réponses

    Répondre à Vivicum

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 06.08.2022, 18:59

      Alors il s'agit de l'effet de canalisation (effet de Venturi). Les courants descendants des orages sur les reliefs avoisinants s'engouffrent dans la vallée du Rhône et sont ensuite éjectés en direction du Haut-Lac. L'air froid et dense de ces courants descendants se voient propulsés en direction Haut-Lac puisque cela est leur seul échappatoire.

  13. Stéphane, 06.08.2022, 14:17

    Bonjour, petite question svp. Est-ce qu'il y a des statistiques des villes Suisse qui ont le moins de précipitations (ou en tout cas pour la Suisse Romande) ? Je parle pas forcément que de ces derniers jours mais sur les 3, 6, 12 derniers mois ? J'ai l'impression que Lausanne doit quand même être assez bien placée dans les coins les plus sec de Suisse. Merci.

    Réponses

    Répondre à Stéphane

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 08.08.2022, 19:48

      Bonjour, voici les cumuls de quelques stations du 1er janvier au 7 août 2022. Sion (191,6 mm), Mathod (220 mm), Genève (245,5 mm), Cossonay (274,4 mm), Payerne (313,8 mm), Martigny (313,9 mm). Delémont (317,8 mm), AIgle (330,5 mm), Pully (343,6 mm), Neuchâtel (355,8 mm), Fribourg (382,9 mm).

  14. Aramini Michael, 06.08.2022, 14:08

    Je me demande pourquoi Lausanne passe toujours entre les goûtes. Comme si les orages était allergique à Lausanne. Il s'arrête avant ou nous ci tourne côté Valais ou morges. Est-ce du au relief ? Autre raison ?

    Réponses

    Répondre à Aramini Michael

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 06.08.2022, 18:41

      Lors de situations instables mais peu dynamiques (vents faibles) en altitude, les orages ont davantage tendance à longer les reliefs et à contourner le Léman... lorsque des situtations plus dynamiques se présentent, la probabilité de débordements en plaine tant à augmenter. Le long des zones frontales dynamiques, les orages ont tendance à balayer autant les régions de montagne que les régions de plaine, mais nous n'avons pas souvent eu de situations très dynamiques cet été, donc cela explique probablement pourquoi les villes du Plateau et du bassin lémanique ont souvent vu les orages passer à côté.

    2. Jérémie Le maine coon, 08.08.2022, 13:52

      Pareil dans le vallon de St Imier où l’on pourrait croire que les orages ont peur de cette region