Contenu

Juillet 2022 au niveau mondial

10 août 2022, 11 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

A l'échelle mondiale, juillet 2022 a été l'un des trois mois de juillet les plus chauds jamais enregistrés dans le jeu de données Copernicus depuis 1979. Les températures ont été largement supérieures à la moyenne 1991-2020 dans la majeure partie de l'hémisphère Nord. Pour l'Europe, il s'agit du sixième mois de juillet le plus chaud jamais enregistré. Dans les parties occidentale et septentrionale du continent, une vague de chaleur très intense a permis d’établir plusieurs nouveaux records de température.

Figure 1. Distribution mondiale de la température en juillet 2022. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté (basé sur les données ERA5). Source : Copernicus
Figure 1. Distribution mondiale de la température en juillet 2022. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté (basé sur les données ERA5). Source : Copernicus

Troisième mois de juillet le plus chaud dans le monde

Les températures sur les masses continentales de l'hémisphère Nord ont souvent été supérieures à la moyenne, avec des anomalies positives particulièrement importantes sur l'Amérique centrale et du Nord et sur une grande partie de l'Asie. En revanche, trois grandes régions présentant des températures inférieures à la moyenne se sont distinguées : la Russie orientale, une région bordant l'ouest de l'océan Indien, de la Corne de l'Afrique à l'ouest au sud de l'Inde à l'est, qui a également connu des précipitations bien supérieures à la moyenne, ainsi qu’une région centrale, comprenant certaines parties de la Sibérie occidentale et de l'Asie centrale.

Dans l'hémisphère Sud, des températures supérieures à la moyenne ont été enregistrées dans le centre de l'Amérique du Sud et en Afrique australe, tandis que la majeure partie de l'Australie a enregistré des températures inférieures à la moyenne.

En revanche, les températures dans tous les grands bassins océaniques ont été à la fois supérieures et inférieures à la moyenne. Des températures supérieures à la moyenne ont été enregistrées principalement dans la mer Méditerranée, le Pacifique Nord et les mers adjacentes à la péninsule Antarctique, tandis que des températures de l'air inférieures à la moyenne ont été enregistrées dans le Pacifique tropical oriental et le Pacifique subtropical méridional, ce qui indique la persistance de conditions La Niña. Des températures inférieures à la moyenne ont également été enregistrées dans la partie occidentale de l'océan Indien Sud.

A l'échelle mondiale, le mois de juillet 2022 a été plus chaud de 0,38 °C que la moyenne de la période 1991-2020. C'est l'un des trois mois de juillet les plus chauds jamais enregistrés, légèrement plus frais que celui de 2019 et légèrement plus chaud que celui de 2016. Cependant, les différences de température avec ces mois de juillet précédents sont si faibles qu'aucun classement clair n'est possible.

Sixième mois de juillet le plus chaud en Europe

En juillet 2022, les températures ont été supérieures à la moyenne 1991-2020 dans la majeure partie de l'Europe, avec des températures supérieures à la moyenne dans le sud-ouest et l'ouest de l'Europe en raison d'une vague de chaleur intense et, dans certaines régions, prolongée vers le milieu du mois. Les températures inférieures à la moyenne ont dominé dans une ceinture allant de l'Islande à la mer Caspienne en passant par la Scandinavie occidentale et centrale et les Etats baltes. En Géorgie et dans une grande partie de la Turquie, les températures ont également été généralement inférieures à la moyenne.

Les anomalies de la température moyenne européenne sont généralement plus importantes et plus variables que les anomalies mondiales. La température moyenne européenne pour juillet 2022 ont été de 0,72 °C supérieure à la norme 1991-2020. Il s’agit du 6e mois de juillet le plus chaud, à égalité avec juillet 2006. Toutefois, cette valeur est inférieure de 1,0°C à celle du mois de juillet le plus chaud en Europe, qui a eu lieu en 2010.

Affichage aggrandi: Figure 3. Répartition spatiale de la température en juin 2022 en Europe. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté (basé sur les données ERA5). Source : Copernicus
Figure 3. Répartition spatiale de la température en juin 2022 en Europe. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté (basé sur les données ERA5). Source : Copernicus

Forte vague de chaleur sur l’Europe occidentale

Pendant la vague de chaleur du milieu du mois, plusieurs records de juillet ont été battus pour les températures maximales au Portugal, dans l'ouest de la France et en Irlande. En Angleterre, des températures de 40 °C ont été enregistrées pour la première fois. Ici, le précédent record national de température de 38,7 °C a été atteint ou dépassé dans plus de 40 stations, avec un maximum de 40,3 °C enregistré dans le Lincolnshire. Des records nationaux de températures maximales quotidiennes ont également été battus au Pays de Galles et en Ecosse. La chaleur s'est déplacée plus au nord et à l'est, apportant des températures très élevées dans d'autres pays, notamment en Allemagne et dans certaines parties de la Scandinavie, avec des records de juillet et des records locaux de tous les temps battus dans plusieurs endroits en Suède. Pour en savoir plus, consultez l'article "L'Europe a continué à souffrir de la chaleur en juillet" (en anglais).

Figure 4. Animation de l’anomalie quotidienne de la température en juillet 2022 en Europe par rapport à la norme 1991-2020. Source : Copernicus

Mois sec sur une grande partie de l’Europe

Le mois de juillet 2022 a été plus sec que la moyenne sur une grande partie de l'Europe, avec des records locaux de faibles précipitations battus sur la partie occidentale du continent et une sécheresse en plusieurs endroits du sud-ouest et du sud-est. Ces conditions ont affecté localement l'économie et ont facilité la propagation et l'intensification des feux de forêt. Le climat a également été plus sec que la moyenne dans la majeure partie de l'Amérique du Nord, dans de grandes parties de l'Amérique du Sud, en Asie centrale et en Australie. En revanche, les conditions ont été plus humides que la moyenne dans l'est de la Russie, le nord de la Chine et une large ceinture s'étendant de l'Afrique de l'Est au nord-ouest de l'Inde en passant par l'Asie.

Affichage aggrandi: Figure 5. Anomalie des précipitations (en mm/jour) en juillet 2022 par rapport à la norme 1991-2020. Source : Copernicus
Figure 5. Anomalie des précipitations (en mm/jour) en juillet 2022 par rapport à la norme 1991-2020. Source : Copernicus

Le bulletin de juillet 2022 de Copernicus est disponible en anglais.

Juillet 2022 en Suisse

Après le deuxième mois de mai et de juin le plus chaud, la Suisse a connu son quatrième mois de juillet le plus chaud depuis le début des mesures en 1864 avec un dépassement de la norme 1991-2020 de 2,4 °C. Pour le Sud des Alpes, il s’agit même du deuxième mois de juillet le plus chaud, derrière juillet 2015. Les précipitations ont généralement été déficitaires, parfois de manière prononcée. L’ensoleillement a été largement excédentaire dans toute la Suisse. Pour certains sites, il s’agit du mois de juillet le plus ensoleillé depuis le début des mesures.

Affichage aggrandi: Figure 6. Durée de l’ensoleillement relatif (pourcentage par rapport au nombre maximal possible d’heures d’ensoleillement) en juillet 2022 en Suisse. Source : MétéoSuisse
Figure 6. Durée de l’ensoleillement relatif (pourcentage par rapport au nombre maximal possible d’heures d’ensoleillement) en juillet 2022 en Suisse. Source : MétéoSuisse

Le bulletin climatologique de juillet 2022 rédigé par MétéoSuisse donne un aperçu complet de la situation en Suisse.

MétéoSuisse est ouvert à un dialogue en ligne respectueux et accueille volontiers les commentaires et les questions. Nous vous invitons à respecter notre nétiquette. Veuillez noter qu’il n'existe aucun droit pour la publication d’un commentaire et que nous n'entretenons aucune correspondance concernant la décision de publier ou non un commentaire ou une question. Merci pour votre compréhension. Formulaire de contact

Commentaires (11)

  1. MétéoSuisse, 11.08.2022, 15:18

    Bonjour,
    Les valeurs et les caractéristiques de cet été 2022 seront étudiées plus en détail à la fin de la période. On peut cependant relever que les vagues de chaleur qui nous ont touché ont été longues, plaçant probablement l'été 2022 parmi les plus affectés par la canicule.
    En 2003, il y a eu 51 jours avec plus de 30°, nous devrions atteindre 36 ou 37 jours. (ce qui devrait placer 2022 en 2ème ou 3ème place.
    On peut également noter qu'en 2015 il y a eu un jour à 39,7, un jour à 37,9 et un jour à 37,5 °C.

    Réponses

    Répondre à MétéoSuisse

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  2. fredo, 11.08.2022, 11:50

    Bonjour je pose la question sous cet article et m'en excuse.. j'ai pu constater que à Geneve Cointrin 14 jours consécutifs à 30° ou plus on été mesurés, ce qui constitue sauf erreur un record. il y a eu il me semble jusqu'à présent une 10aine de jours au dessus de 35, le record étant de 16 jours. il a fait plus de 38° 2x la même année ce qui n'était jamais arrivé il me semble avec en prime la 2eme température la plus chaude relevé de 38.3 (= à 1921) ; avez-vous en stock le nombre de jours record pour la station de Geneve au dessus de 30c° sur l'année nous devrions être à 35 ou 36 d'ici la fin de semaine : cette donnée je la trouve pas et pourtant elle parait plus parlante par rapport à l'évolution climatique que les records sporadiques que j'ai cité qui eux sont tape à l'oeil !

    Les valeurs à l'échelle européenne sont-elles réellement indicatrices? Il a fait chaud et sec chez nous et plus frais et humide chez d'autres, ce qui dédramatise la situation d'un coté et la rend plus inquiétante d'un autre, non?

    Belle journée

    Réponses

    Répondre à fredo

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  3. Pauline, 11.08.2022, 06:25

    Bonjour, je voulais savoir si on pouvait confirmer avec des chiffres que cet été est pire que 2003 et 1876 au niveau agriculture? Au niveau pluviometrie et température.
    Avec mes salutations!

    Réponses

    Répondre à Pauline

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 11.08.2022, 07:37

      Bonjour, le bilan de l'été 2022 sera fait dans le courant septembre et cet été sera comparé à d'autres étés. A relever que des étés très frais et pluvieux ont sans doute également causé des soucis aux agriculteurs. Cela dit, l'agriculture n'est pas notre domaine de compétence...

  4. Jurassien, 10.08.2022, 21:58

    Grand merci, une fois de plus, pour ces commentaires qui nous permettent, entre autres, de lever le nez au niveau mondial! Ce qui est étonnant, c'est le manque de commentaires! Même les habitués sont absents... Alors permettez-moi juste de regretter les contours de notre pays dans la carte de l'Europe, mais à vue de nez, on a bien eu notre dose... Alors, svp, parlez-nous un peu plus en détail de ce scénario de pluie de lundi prochain... ;) Cordiales salutations!

    Réponses

    Répondre à Jurassien

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. Nathalie, 11.08.2022, 12:14

      Un grand merci à météo suisse, une fois de plus.

      Tout comme le Jurassien, je regrette aussi de ne pas voir le contour de la Suisse sur la carte de l'Europe.

      Personnellement en plus des anomalie mensuelles par rapport à la norme 1991-2020, ça m'aurait intéressée de voir un graphe montrant simplement l'évolution de la température du mois de juillet depuis ces 80 dernières années (ou 50). Une ligne montrant la pluviométrie pourrait être ajoutée.

      On pourrait aussi montrer les moyennes saisonnières de la même manière, et les moyennes annuelles.

      Je sais bien qu'on doit maintenant se comparer à cette norme 1991-2020, mais de la sorte on se compare à quelque chose de déjà "réchauffé". A mon sens, une vue supplémentaire, qui serait plus large dans le temps, mais encore plus basique dans la présentation des données, refléterait mieux les anomalies actuelles.

      Sinon, concernant la pluie annoncée pour lundi, je crois qu'une fois de plus il faudra se la dessiner :(

      Cordiales salutations

    2. MétéoSuisse, 11.08.2022, 15:38

      bonjour,
      vous trouverez une série d'indicateurs de climat sur notre site web :
      https://www.meteosuisse.admin.ch/home/climat/le-climat-suisse-en-detail/indicateurs-de-climat.html?
      Dès la fin août, vous aurez tout l'été 2022.

    3. Nathalie, 11.08.2022, 16:31

      @météo suisse: Merci pour le lien, c'est effectivement très intéressant. Il faut toutefois visualiser stations par stations. Mais cela permet ainsi de faire des distinctions régions par régions. J'ai pris Neuchâtel, là où je connais bien.

      On voit clairement le nombre de jour de gel diminuer au fil des ans depuis les années 60, le nombre de jours avec couverture neigeuse aussi. Et le nombre de jours/nuits tropicaux augmenter, etc.

      Pour la pluviométrie, les tendances sont plus confuses, mais en sélectionnant l'indicateur de sécheresse et la période été, on voit très bien le pic de 1976, lequel j'ai vécu étant enfant. Cela sera intéressant de comparer avec 2022.

      Dans tous les cas, pour la température la tendance est claire.

      Un indicateur qui pourrait être intéressant à introduire, serait la grêle (taille maximale des grêlons, fréquence, etc.), car avec des grêlons de la taille d'une boule de pétanque dans le Jura français dernièrement, wow, ça commence aussi à inquiéter!

  5. Claude Guignard, 10.08.2022, 21:13

    Il ne fait aucun doute qu'il s'agit d' mois très chaud. Mais il faut tenir compte que déjà d'autres l'ont précède.,Et finalement si cette chaleur ne s'accompagnait pas d'une sécheresse persistante, ce ne serait que 1/2 mal. Il faut considérer que les conditions deviennent préoccupantes. Il s'agit d'un signe evident de dérèglement climatique. On l'avait assez annoncé..Il est là. Comment va -t--il évoluer. ?

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. Little, 11.08.2022, 11:56

      Vous oubliez que l’été dernier était pourrie et qu’il a plus quasiment tout le temps, il fallait aller dans le sud pour trouver du beau temps.
      Des été chaud avec de la sécheresse il y en a déjà eu dans le passé en 1976 si je ne me trompe pas. Enfin, Pas de canicule ni de sécheresse dans le Tyrol, la Bavière, les Grisons etc où tout est bien vert… elle est très localisé et ne concerne pas tous les pays ni régions.
      Prendre le cas de cet été qui est un épisode météo pour une tendance climatique est un raccourci un peu rapide.

    2. MétéoSuisse, 11.08.2022, 15:27

      Bonjour,
      Comme l'indique ce blog ainsi que le bulletin climatique, il n'y a aucun doute sur le fait que cet été a été chaud et sec, exceptionnellement ensoleillé dans toute la Suisse. Il n'y a pas de doutes que la température s'élève en Suisse.
      Le fait que l'été 2021 ait été plus frais et plus humide que d'autres années ne constitue pas non plus un frein à cette tendance.