Contenu

Les scénarios climatiques CH2018 - de la recherche à la pratique

15 juillet 2022, 11 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Les scénarios climatiques nationaux sont une base essentielle de la protection du climat et de l'adaptation au changement climatique. Avec l'intensification du changement climatique, les scénarios climatiques sont devenus ces dernières années une base indispensable pour les secteurs les plus divers de l'économie, de l'environnement et de la société. Une nouvelle publication de MétéoSuisse montre, à l'aide des derniers scénarios climatiques CH2018, les efforts qui ont été nécessaires pour les établir dans la pratique.

Des étés secs, de fortes précipitations, davantage de jours de canicule et des hivers peu enneigés sont les conséquences prévisibles d'un changement climatique non freiné en Suisse. Telles sont les conclusions du projet "Scénarios climatiques CH2018", qui a duré quatre ans et a été élaboré sous la direction de MétéoSuisse et de l'EPF de Zurich, avec la participation d'environ 70 experts. Depuis leur lancement il y a plus de trois ans, les scénarios climatiques CH2018 ont été intégrés dans de nombreuses études climatiques complémentaires ainsi que dans des stratégies climatiques cantonales et nationales. Ils ont ainsi servi de base pour déterminer les effets du changement climatique sur les eaux suisses (Hydro-CH2018). Le deuxième plan d'action du Conseil fédéral pour la mise en œuvre de la stratégie "Adaptation aux changements climatiques en Suisse" se base également sur ces scénarios.

Les scénarios climatiques dans la pratique

Les scénarios climatiques CH2018 sont un bon exemple de service public ou de prestation climatique. Il s'agit de transformer les connaissances scientifiques sur le changement climatique en informations exploitables par un grand nombre d'utilisateurs issus de l'économie, de l'administration et de la société. Ce transfert du savoir issu de la recherche vers la mise en application est l'une des missions centrales du National Centre for Climate Services (NCCS), le réseau de la Confédération pour les services climatiques. Les scénarios climatiques nationaux sont un thème prioritaire du NCCS.

Affichage aggrandi: Palette de produits des scénarios climatiques CH2018
Palette de produits des scénarios climatiques CH2018
MétéoSuisse

Les principes des scénarios climatiques

Selon une nouvelle publication de MétéoSuisse, les trois principes suivants ont été décisifs pour que les scénarios climatiques soient intégrés dans la pratique :

 

Approche scientifique

L'élaboration des résultats et des principaux messages, leur interprétation et leur classification ainsi que la création de jeux de données pour les utilisateurs ont été réalisées selon des principes scientifiques stricts. Ceux-ci ont été appliqués de manière cohérente dans tous les domaines partiels. Des scientifiques de neuf institutions de recherche suisses de premier plan ont participé à l'élaboration des résultats. Pour garantir leur qualité, ceux-ci ont été évalués par plus de 20 experts internationaux. Ce processus a permis de tirer des conclusions solides et d'instaurer une grande confiance dans les résultats parmi les utilisateurs.

 

Intégration des utilisateurs

Le dialogue permanent avec les utilisateurs a permis de déterminer et d'élaborer les valeurs pertinentes pour les scénarios climatiques, comme par exemple les informations sur les futures vagues de chaleur, les précipitations intenses et les sécheresses. Une enquête à grande échelle a en outre montré le grand besoin des praticiens de disposer d'informations locales sous une forme facilement accessible. Le principal groupe cible des scénarios climatiques CH2018 sont les utilisateurs orientés vers la pratique (par exemple les ingénieurs, les associations ou l'administration).

 

Communication

Le lancement des scénarios climatiques CH2018 comprenait la publication de six produits qui ont été conçus individuellement pour des domaines d'application spécifiques. L'accent a été mis sur les utilisateurs orientés vers la pratique, pour lesquels plusieurs produits sont proposés sur le site www.nccs.ch. L'atlas web sert d'outil central. Il offre une énorme variété de graphiques et de données sur le climat futur. Il est constamment complété par de nouvelles informations - l'ajout de nouveaux scénarios de chaleur en est un exemple.

Affichage aggrandi: Atlas web des scénarios climatiques CH2018 avec quelques exemples de graphiques
Atlas web des scénarios climatiques CH2018 avec quelques exemples de graphiques
MétéoSuisse

La caractéristique principale était que les messages-clés étaient transmis à l'aide de quatre personnages fictifs qui sont affectés différemment par le climat futur. Les effets du changement climatique ont ainsi pu être rendus proches et tangibles. Par exemple, la "Nonna Lucia", qui ne peut pas dormir à cause de l'augmentation des vagues de chaleur.

Affichage aggrandi: Le personnage fictif «Nonna Lucia»
Le personnage fictif «Nonna Lucia»
MétéoSuisse

Positionnement en tant que Service Public

De nouvelles méthodes et connaissances scientifiques ainsi que de nouvelles simulations avec des modèles climatiques à plus haute résolution rendront nécessaire une mise à jour des scénarios climatiques dans quelques années. Les nouvelles connaissances des besoins des utilisateurs et l'amélioration des mesures de communication joueront également un rôle important.

 

De même, des besoins importants sont attendus au niveau de la mise en œuvre du programme NCCS-Impacts récemment lancé. Celui-ci utilise les scénarios climatiques CH2018 comme base de données centrale et étudie dans plusieurs projets divers effets du changement climatique sur la Suisse. Un appel d'offres public est actuellement en cours, et ce jusqu'au 26 août, pour quatre projets qui doivent être mis en œuvre dans les années 2023 à 2025.

 

L'élaboration régulière de scénarios climatiques est un mandat officiel de MétéoSuisse depuis 2014, afin de fournir aux décideurs les bases de planification les plus récentes pour faire face au changement climatique. Il reste à espérer que les scénarios climatiques s'établissent comme une base naturelle de planification et de décision en Suisse, comme c'est déjà le cas aujourd'hui pour les prévisions météorologiques : un service public très apprécié, justement !

Davantage d’informations :

Nouvelle étude de MétéoSuisse «Climate Scenarios for Switzerland CH2018 – Approach and Implications» (en anglais)

 

Scénarios climatiques CH2018

 

Atlas web

 

Programme NCCS-Impacts

 

 

Commentaires (11)

  1. Durussel, 01.08.2022, 15:51

    Concernant les habitations, on les a voulues jusqu'à maintenant avec le maximum de lumière. C'est bien ça le problème, dans les pays du Maghreb, on se protège du soleil en créant de l'ombre à l'extérieur, ce qui garde une certaine fraîcheur et qui crée un courant d'air. Nos fameuses maison minergie avec des grandes baies vitrées sont une aberration en regard de la chaleur extérieure. Il faut absolument empêcher le soleil d'entrer dans les habitations, qui deviennent des fours. Astuces, ne fermez pas les volets complètement, laissez un petit espace que la chaleur puisse s'échapper. Bon été.

  2. Françoise, 18.07.2022, 21:19

    Je trouve tout cela très déprimant. Nous sommes trop nombreux sur cette planète et personne ne s’en soucie.
    Quand je vois la nature autour de moi, je souffre pour elle… comment va-t-elle supporter tout cela…
    Et pendant ce temps, les gens continuent à prendre des avions comme avant, sur l’autoroute les gros 4x4 roulent comme des fous (bien au-dessus des 130 km/h) et vive les vacances, les apéros et les barbecues…
    Les gens “dansent sur un volcan” et ne se soucient de rien. La rentrée sera pour le moins difficile

    1. Lou, 03.08.2022, 23:26

      Svp
      Arretons de reprendre cette Idee fausse et dangereuse que les etres humains sont en surnombre!!!
      C'est une forme d'eugenisme diffusé par certains personnes tres riches et qui sont reprises par les auditeurs ou lecteurs.
      C'est notre mode de vie, nos habitudes alimentaires carnívores (viande=au bout de la chaíne alimentaire) , notre exploitation des regnes mineraux, végétaux et animaux qui detruisent la planete et la rendent peu á peu invivable..

  3. Stéphanie Girardclos, 15.07.2022, 23:36

    Merci [encore une fois - vraiment bravo] de cette excellente information et des liens associés ! J'en ai profité pour relayer le lien vers le site de la NCCS https://www.nccs.admin.ch/nccs/fr/home/changement-climatique-et-impacts/scenarios-climatiques-suisses.html via mon compte Twitter. Les personnages sont super, avec un coup de coeur pour la Nona Lucia !

  4. laure, 15.07.2022, 23:04

    Scénario au singulier
    Scenari au pluriel...
    À vous de voir

    1. MétéoSuisse, 16.07.2022, 07:25

      Bonjour,
      Selon le Larousse, les deux sont possibles au pluriel. On peut dire des scénarios ou des scenari (mais le singulier serait un scenario (sans accent)).

    2. Riccardo, 20.07.2022, 08:46

      Oui, scenari au pluriel en italien et sans accent aigu sur le "e". Mais, dites-moi, depuis quand la grammaire française est censée suivre les normes de la grammaire italienne? Cela dit, le sens de "scenario" en italien se réfère plutôt à une scène de théâtre, à un panorama ou à un arrière-plan. Peu, voire pas du tout, au sens qu'on lui donne en français.

  5. Claude Guignard, 15.07.2022, 19:32

    L'élaboration de scénarios climatiques donne une excellente image de ce qui pourra se produire en cas de poursuite du réchauffement climatique. Ils sont nécessaires. Le problème c'est qu'ils ne sont pas pris en considération comme il le faudrait. Tout le monde sait qu'ils demanderont une profonde modification des habitudes que personne ne désire consentir. On saura donc ce qui a tous les risques de se produire mais on n'e fera rien, ou si peu pour l'éviter. On l'a dit à maintes reprises : on va droit dans le mur, il y a un frein mais le tirer n'entre pas dans les objectifs. Alors on continue malgré les scénarios. .

  6. Un Citoyen, 15.07.2022, 14:40

    Avec ce changement climatique, plus de canicule et jours chaud à l’avenir, est-il toujours logique d’interdire, comme dans le canton de Genève, les climatisations dans les logements? Pour exemple, dans mon appartement j’ai une température d’environ 29 dégrée et peine la nuit à faire descendre en dessous de 27 en ouvrant toutes les fenêtres de l’appartement. C’est déjà assez pénible en l’état actuel mais si ça augmente toujours, ce sera carrément plus vivable.

    1. Michaël, 19.07.2022, 10:53

      A titre personnel, je trouve curieux qu'on autorise les climatiseur diesel (dans les voitures) et les climatiseurs split (qui ont un rendement faible), mais qu'on interdise les installation fixes qui restent bien plus efficientes.

    2. Aubry, 31.07.2022, 02:35

      Réchauffement, canicules, très pénibles certes, pour humains, animaux, et plusieurs professions en danger.
      Et surtout pour la survie d'une biodiversité, genre humain compris.
      MAIS, mais, savez-vous que rafraîchir dedans réchauffe dehors, qui réchauffe dedans, et ainsi de suite.
      La clim plus elle est utilisée, plus elle contribue à accélérer le réchauffement.
      Reste à fermer volets et fenêtres en suivant la course du soleil.
      Rouler en vélo, prendre le train les transports en commun, manger local sans gaspiller, éviter la viande, consommer modestement,
      Apprécier ce que nous offre la nature proche pendant qu'elle le peut encore.
      Ballades en forêt, baignades. (Les fontaines c'est frais, c'est top)
      Fuir la ville bétonnée et surchauffée quand possible.
      Cultiver un lopin, des pots ou jardinières, sans engrais ni pesticides.
      Récupérer ses eaux grises pour arroser, l'eau de pluie quand possible.
      Changer son mode de vie, d'habitudes nocives, trouver du plaisir dans l'essentiel,
      Visiter nos musées, favoriser la culture de proximité respectueuse des ressources naturelles.
      Faire de notre mieux, et intégrer des groupes de réflexion et d'actions.
      Regarder plus loin que le bout de nos nez et d'un confort délétère, trop souvent nocif pour la collectivité et abrutissant.
      Remettre en cause un système économique totalitarisme et finalement nocif.
      La situation est grave force est de l'Enfin constater et d'apprendre à vivre en s'adaptant.