Contenu

Surchauffe en altitude, 0°C au-dessus de 5000 m (mise à jour le 25.07)

24 juillet 2022, 20 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

La vague de chaleur se poursuit dans nos régions. Elle s’accompagne aussi de températures élevées en altitude. Entre dimanche et lundi, l’isotherme du zéro degré comme prévu a atteint et même dépassé les 5000 m. Un record a été mesuré à près de 5184m lundi à 00h UTC. Vers 500 hPa (5500m environ) la température a aussi été extrême, affichant les -6 °C prévues. Ces valeurs sont particulièrement exceptionnelles au regard de la climatologie pour les mois de juin, juillet et août. Plus généralement la surchauffe du climat s’accompagne de températures plus élevées en altitude. On note par exemple en été une nette diminution du nombre de jour de gel au Jungfraujoch. Pour cette station située à 3571 m, les records de températures maximales se sont même multipliés depuis les années 1990.

Chaleur exceptionnelle prévue vers 500 hPa

Affichage aggrandi:

En été la température vers 500 hPa est en moyenne de -12 °C. Entre dimanche et lundi la température à 500 hPa ira flirter avec les -6 °C. La distribution des températures moyennes journalières du radiosondage de Payerne montre qu’une telle situation est extrêmement rare.

Isotherme du zéro degré vers 5000 m

L’isotherme du zéro degré qui accompagne les vagues de chaleurs du mois de juin et juillet a souvent atteint les 4000 à 4500 mètres. Comme le montre l’animation du modèle COSMO-1 ci-dessous, au cours des prochaines heures il pourrait même atteindre les 5000 m. Une telle altitude de l'isotherme 0 °C sera dans le top 10 des isothermes 0 °C les plus élevés.

Le record date du 20.07.1995 avec un isotherme 0 °C à 5'117 m. Viennent  ensuite dans l'ordre décroissant le 24.07.2019 (4'985 m), le 05.08.2007 (4'962 m), le 01.08.2001 (4'944 m) puis le 05.08.2017 (4'926 m).

NEW: Isotherme 0 °C du 25.07.2022 à minuit un record à 5184 m d'altitude

Affichage aggrandi:

Comme annoncé hier, un record absolu d'altitude de l'isotherme 0 °C a probablement été atteint la nuit dernière avec une valeur à 5184 m relevée par le sondage de Payerne du 25.07.2022 à 00h UTC, soit en-dessus du précédent record de 5117 m du 20.07.1995. Cette valeur reste à confirmer.

Des pics de chaleurs au Jungfraujoch

Affichage aggrandi:

Cette chaleur remarquable en air libre permet d’atteindre des valeurs très élevées sous abri en région de montagne. Au Jungfraujoch (3571 m) des températures maximales entre 8 et 9 °C ont été mesurées ces derniers jours (9.9°C le 24.07.2022). La distribution des températures maximales à cette station pour les mois de juin, juillet et août montre qu’une telle situation est extrêmement rare.

Jungfraujoch : des maxima à la hausse en été

Affichage aggrandi:

Au Jungfraujoch, les températures maximales montrent des pics de plus en plus élevés depuis les années 1990.

Chaleur au Jungfraujoch, juillet 2022 au 2ème rang ?

Affichage aggrandi:

Avec la multiplication des journées très chaudes en Europe centrale et dans les Alpes, le mois de juillet au Jungfraujoch sera très probablement le 2ème le plus chaud depuis le début des mesures, placé entre juillet 2015 et 2006, comme d’ailleurs bon nombre de stations de montagne au-dessus de 2000 m.

Sur l'ensemble de l'été, la température moyenne au Jungfraujoch pourrait rejoindre les étés les plus chauds de 2003, 2019, 2015, 2017 et 2018.

Jungfraujoch, moins de jours de gel en été

Affichage aggrandi:

La surchauffe du climat montre aussi une importante diminution du nombre de jour de gel au Jungfraujoch en été. Depuis le 13 juillet 2022, le mercure au Jungfraujoch n’est jamais repassé sous la barre du 0 °C.

Une importante fonte de neige et de glace

Affichage aggrandi:

Lors des étés les plus chauds, 2003 et la plupart des été après 2015, la perte de volume des glaciers a souvent été comprise entre -2% et -3% par rapport à l'année précédente. Entre 2008 et 2018 les glaciers ont même perdu 1/5ème de leur volume. L'été 2022 ne devrait pas échapper à cette tendance.

Encore de la chaleur en vue

Affichage aggrandi:

Le passage de la perturbation pluvio-orageuse du lundi 25.07 permettra une baisse appréciable des températures à partir du mardi 26.07. Hormis des maximales proches de 30 °C jeudi, les températures devraient globalement rester proches des normales saisonnières jusqu’à la fin du mois.

Les dernières projections d'ensemble mensuelles du centre européen ECMWF montrent une probabilité significative d'avoir de nombreuses journées tropicales au début du mois d'août.

Ce type de projection au début juillet 2022 avait permis d'identifier de manière précoce les vagues de chaleur actuelles.

Rappelons que de telles projections ne permettent pas d'identifier d'éventuelles dégradations passagères qui sont d'échelle météorologiques et ne remettent pas en cause des tendances à plus long terme.

Journée tropicale : journée avec une température maximale > ou = à 30 °C.

Commentaires (20)

  1. PFP, 26.07.2022, 13:17

    Bonjour, 18 juillet 2016, vol Tel Aviv - Genève, les capteurs de notre Airbus (et non un ballon sonde) avaient enregistré sur l'est de la Méditerranée, légèrement au sud de Chypre, l'isotherme zéro à 20'000 pieds, soit env. 6100m (ISA+25). Des valeurs appelées à devenir de plus en plus récurrentes dans le futur. Existe-t-il un genre de record toutes latitudes confondues (avec ballons sondes)?

    1. MétéoSuisse, 27.07.2022, 08:08

      Bonjour,
      Ce n’est pas une information que nous avons à disposition. Mais c’est effectivement entre les tropiques et l’équateur qu’on pourra trouver des isothermes du 0 degré très élevées. Par exemple, cette nuit, le ballon-sonde envoyé depuis La Réunion a mesuré un isotherme du 0 degré à 4926 m, alors que c’est l’hiver austral. Au-dessus de Lihue, îles Hawaii, l’isotherme du 0 degré a été mesurée à 5323 m cette nuit.

  2. Mottet Nicole, 26.07.2022, 12:23

    Pourquoi vous ne parlez pas de ce début été le plus froid en Arctique depuis 64 ans ?
    L’institut météorologique danois en parle…ce phénomène d’augmentation de l’épaisseur de surface de la calotte polaire du Groenland, curieusement ignoré par les fauteurs de bruit médiatique au service de la psychose caniculaire.
    Est-ce que météo suisse pourrait donner une explication quand au silence de cette information ?

    1. MétéoSuisse, 26.07.2022, 13:35

      Bonjour,
      L'information n'a pas été passée sous silence. En l'occurrence aucun relevé officiel ne fait état d'une extension de la banquise arctique, ni en début d'été ni depuis le début de cette année 2022. D'après les relevés du service européen Copernicus (https://climate.copernicus.eu/sea-ice-cover-june-2022), au contraire, la surface de la banquise arctique en juin 2022 accuse un déficit de 3% par rapport à sa norme sur 1991-2020. Depuis 40 ans, la tendance est à la réduction de la surface de la banquise arctique, bien que localement et ponctuellement certaines zones puissent voir une extension.
      Pour ce qui est de la calotte glaciaire du Groenland en particulier, sa masse diminue continuellement depuis la fi du XIXème siècle, comme le montre cette étude publiée le 29 octobre 2021 : https://essd.copernicus.org/articles/13/5001/2021/
      Nous vous invitons à partager vos sources en commentaire, car des affirmations non sourcées n'ont aucune valeur.

    2. Pascal_fr_39, 26.07.2022, 20:48

      Une nouvelle qui va certainement rassurer les habitants d'Andalousie et des régions attenantes, la moyenne des maximales de ce mois de juillet est à ce jour de 40.5° à Cordoue, et l'approche à Séville.

  3. Marco, 26.07.2022, 00:06

    Bonsoir, il y a une petite erreur qui indique 2002 au lieu de 2022 dans une des dates. (Pour le record)

    1. MétéoSuisse, 26.07.2022, 12:13

      Bonjour,
      Merci pour votre vigilance. C'est corrigé.

  4. François Bocherens, 25.07.2022, 22:13

    Si l'ensoleillement avait été optimal lundi après-midi, les conditions auraient été réunies pour de très hautes températures dans l'ouest lémanique, j'en veux pour preuve les 36° mesurés à Genève et les 35.8° mesurés à Nyon. Peu après midi déjà, le thermomètre dépassait 35° à Genève, une situation qui n'était pas sans rappeler celle du 7 juillet 2015. Mais les nombreux nuages ont bloqué l'ascension du mercure dès le début de l'après-midi. Si je compte bien, Genève a aujourd'hui enregistré sa 14ème journée tropicale consécutive... Quant à l'altitude du zéro degré, depuis quand est-elle mesurée de façon aussi précise ? C'est impressionnant de voir qu'on peut la déterminer au mètre près ! Je ne trouve pas la journée du 31 juillet 1983 dans le palmarès de vos mesures, alors que ce jour-là avait été exceptionnellement chaud dans les Alpes et en altitude de façon générale, puisque le record de température au niveau 850hpa (env. 1500m) avait atteint 25.9° - record égalé en juin 2019.

    1. MétéoSuisse, 26.07.2022, 14:23

      Bonjour,
      Le 30 juillet 1983, l’isotherme du 0 degré a été mesurée à 4869 m. C’est la 6e valeur la plus élevée pour un mois de juillet, mais au-delà de la 10e place tous mois confondus. En revanche, la masse d’air a été plus chaude à 850 hPa (vers 1500 m) avec 25,85 °C mesurés le 31 juillet 1983, valeur la plus élevée jamais mesurée par un ballon-sonde à ce niveau. Cela explique pourquoi les records de 1983 tiennent toujours pour certains sites en montagne.

  5. Claude Guignard, 25.07.2022, 16:11

    Je me rends quelques jours à Grindelwald. Je ne monterai probablement pas au Jungfraujoch. J'y suis déjà allé à 3 reprises et voir d'une fois à l'autre le recul progressif du glacier d'Aletsch et de Concordiaplatz sont trop démoralisants.

  6. Jef, 25.07.2022, 14:52

    Avec ces chaleurs et cette sécheresse le danger de feux est partout, il faut faire attention ⚠️ il y a déjà des interdictions mais il semble pas pour tout le monde, n’est-ce pas Monsieur le « Roi ». De Paléo ?
    Dans nos villages, tout sera annulé. L’exemple doit venir d’en haut ! Nous ne ferons pas de grillades mais mangerons froid.

  7. Marie.D, 25.07.2022, 06:42

    Bonjour,
    Pourquoi les humains n'arrivent pas à comprendre le drame qui est entrain de se produire !
    Les aéroports sont bondés, des kilomètres de bouchon sur les autoroutes, alors continuons.
    Les glaciers fondent à vue d'oeil, la sécheresse et la canicule s'installent partout dans le monde, mais surtout ne changeons rien ...
    Tout cela est désespérant et triste !!!

    1. Raphaël, 25.07.2022, 09:29

      Je vous recommande de lire le livre « le bug humain », de Sébastien Bohler, qui explique pourquoi le cerveau de l être humain ne semble pas capable d agir fasse au changement climatique… l auteur donne également des solutions.

    2. G.S., 26.07.2022, 13:42

      Par définition l'effet de serre provoque un accroissement des précipitations en parallèle à la montée des températures, je suppose qu'elles se produisent ailleurs ? Malgré tout les déserts s'étendent...

  8. Claude Guignard, 24.07.2022, 21:44

    Il devient difficile, pour ceux qui y songeraient encore, de nier que nous devons faire face, cette année, et pas seulement en Europe, à un dérèglement climatique caractérisé par des situations inconnues par le passé. Et qui pourraient avoir de très graves conséquences dans la mesure où elles deviennent la règle. Il y a longtemps qu'elles avaient été annoncées, dans un scepticisme général. Celui-ci devrait prendre fin et la question se poser de chercher à éviter une poursuite et une aggravation. On sait comment faire même s'il fallait débuter bien plus tôt. Mais cela demande un changement profond des habitudes de vie auquel personne ne veut consentir. Et bien évidemment on entend s'y opposer. Alors on ne fait rien ou si peu... Les circonstances, tôt ou tard, finiront par l'imposer. Et on devrait savoir que tout ce qui est imposé est infiniment plus désagréable que ce qui est consenti, même si peut-être ce n'est pas plaisant. Le sujet est loin d'être épuisé.

  9. Pascal_fr_39, 24.07.2022, 16:12

    Il est clair que le spectre de l'été 2003 plane sur les glaciers, le bilan s'annonce sévère pour une glace dénudée  précocement des neiges peu abondantes de l'hiver.
    L'iso 0 va monter à 5000m, cependant, remarquons que ce n'est pas lorsqu'il se situe au-dessus du Mont Blanc que nous battons les records à basse altitude, excepté en 2019.
    La fin juillet approche, les perspectives de pluie sont bien faibles si bien que dans le sud du Jura, le mois est bien parti pour battre des records historiques de sécheresse et d'ensoleillement. Et cette année 2022 deviendrait encore plus exceptionnelle puisque mai a déjà battu des records de secheresse.
    Dans le monde sportif, on dirait que c'est une année qui a du panache, et manifestement on en redemande de mon côté de votre frontière. Nos parlementaires viennent de voter pour amener le litre de carburant vers 1€50 en septembre. Un signe magistral aux yeux du monde.

    1. Ricardo, 24.07.2022, 18:36

      Les glaciers ont même reculé en 2021, alors cette année je n’ose même pas imaginer le massacre. Comme vous dites… en plus on en redemande.

    2. Jo, 24.07.2022, 22:26

      Il est déplorable que bon nombres de personnes ne se sentes pas concernées, tout vos rapports montrent une augmentation de la température sur des décennies voir des centaines d'années, on le vois extrêmement bien ces dernières années et partout maintenant même jusqu'à 5000m, une réussite le système actuel, qu en pensez-vous ?

    3. Valerio, 25.07.2022, 08:56

      Bonjour MeteoSuisse,
      merci pour vos rapports fantastiques.
      faites-vous des relevés de neige en été sur des montagnes comme la jungfrau ou le klein mattherhorn ?
      est-il possible de connaître quelques données sur les glaciers, s'il vous plaît ?

    4. MétéoSuisse, 25.07.2022, 10:10

      Bonjour,
      Merci pour votre question. MétéoSuisse, comme son nom l'indique, a pour mission de suivre l'évolution des conditions météorologiques et du climat. Le suivi du manteau neigeux et des glaciers revient au SLF, qui assure les relevés en saison hivernale (rarement l'été sauf en cas de fortes chutes de neige). C'est le GLAMOS qui est responsable du suivi des glaciers, tous les relevés, glacier par glacier, sont disponibles en accès libre sur leur site internet : https://www.glamos.ch/fr/mapviewer#/B36-26