Contenu

Fort potentiel orageux jusqu'à vendredi

22 juin 2022, 16 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Entre mercredi et vendredi, le système dépressionnaire centré sur le golfe de Gascogne va continuer de générer et de propulser des épisodes orageux des Pyrénées vers les Alpes en passant par le Massif central. Dans ce contexte, le potentiel d’orages violents reste important sur nos régions.

En marge d'un orage - Photo Lionel Peyraud
En marge d'un orage - Photo Lionel Peyraud

Animation pseudo-radar, mercredi 22.06.2022

Plusieurs simulations du modèle COSMO-1 montrent le passage probable d'une ligne orageuse sur la Suisse ce mercredi en fin de journée.

Animation pseudo-radar, jeudi 23.06.2022

La simulation COSMO-1 montre le passage probable d'une nouvelle ligne de grain orageuse demain en fin de journée (23.06).

D’autres épisodes pluvio-orageux en vue

Affichage aggrandi: Prévision d'ensemble ECMWF pour le point Genève.

Le courant de sud-ouest pourrait encore donner plusieurs épisodes pluvio-orageux, notamment vendredi (24.06) et autour de lundi (27.06). L’horaire de ce dernier événement présente encore de nombreuses incertitudes.

A noter que les températures pourraient repartir à la hausse à partir du 30.06.2022.

Des grêlons de 7 cm de diamètre en France voisine

Affichage aggrandi:
Photo de Yannick Devesvre

Voiture grêlée dans la région de Digoin.

Image radar MétéoSuisse du 21.06.2022 à 17h25 locale

MétéoSuisse est ouvert à un dialogue en ligne respectueux et accueille volontiers les commentaires et les questions. Nous vous invitons à respecter notre nétiquette. Veuillez noter qu’il n'existe aucun droit pour la publication d’un commentaire et que nous n'entretenons aucune correspondance concernant la décision de publier ou non un commentaire ou une question. Merci pour votre compréhension. Formulaire de contact

Commentaires (16)

  1. Guimsi, 23.06.2022, 10:12

    Bonjour,
    Merci pour vos articles tjs intéressant !
    Petite question. Pourquoi les vigilances de degré 3 ne sont pas jusqu'à vendredi ? D'après votre article il y a tjs un risque d'orage violent. Attendez-vous les dernières mises à jour des models ? Merci

    Réponses

    Répondre à Guimsi

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 23.06.2022, 14:19

      Alors nous émettons des vigilances pour les situations d'orages violents potentiels seulement à court terme (par ex, le matin même pour l'après-midi) car les conditions favorables aux déclenchements orageux peuvent changer assez rapidement et à court terme. Par exemple, le matin même, des passages nuageux plus nombreux que prévu la veille sur le territoire peuvent ralentir le réchauffement du sol et empêcher les orages de se former l'après-midi.

  2. Jacques, 22.06.2022, 22:21

    Bonjour, serait-il possible de connaître les CAPE pour ces prochains jours ou de trouver ces informations sur votre site, par exemple sous forme de cartes ?

    Réponses

    Répondre à Jacques

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 23.06.2022, 14:03

      Les valeurs de CAPE peuvent varier grandement d'une simulation de modèle à l'autre. Ce jeudi après-midi ainsi que vendredi en fin de matinée, elles devraient se situer entre 600-1500 J/kg. Nous ne mettons pas de carte de CAPE à disposition du public mais vous pouvez les consulter sur les nombreux sites internet proposant des cartes météos tels que le site Météociel.fr ou pivotalweather.com

  3. Casper, 22.06.2022, 21:04

    Bonjour, ce soir dans l’animation des précipitations / nuages, on en voyait énormément du jaune au rouge avant l’heure courante et passé l’heure courante il avaient tous disparu. Est ce que cela est du au passage brutal observé en temps réel aux prévisions datant de plusieurs heures? Ou un bug ?
    Merci d’avance

    Réponses

    Répondre à Casper

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 23.06.2022, 13:53

      Je vous invite à vous référer à la réponse donnée à Monsieur Guignard ci-dessous.

  4. Romain, 22.06.2022, 16:59

    Bonjour et merci beaucoup pour vos articles toujours très clairs et instructifs. J'aurais aimé savoir s'il était possible de rajouter le nom de quelques grandes villes françaises (Lyon, Saint Etienne, Clermont Ferrand, Mâcon...) sur vos cartes d'animation radar? En effet (et contrairement à ce qui était dit sur un commentaire d'article précédent), je trouve que vos prévisions sont bien plus précises que celles de vos confrères français. Cela permettrait aussi de situer où passent les principales perturbations/orages.

    Réponses

    Répondre à Romain

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 23.06.2022, 13:06

      Merci pour la proposition, nous ferons suivre votre demande relative aux villes en France voisine sur notre carte d'animation radar à notre équipe chargée de l'amélioration de notre application.

  5. Claude Guignard, 22.06.2022, 16:59

    La principale caractéristique des orages qui devraient se produire ces jours c'est qu'ils sont totalement imprévisibles. Les simulations radar ne durent que quelques minutes et lorsqu 'elles sont publiees, elles sont déjà complètement obsolètes. A midi on prévoyait sur Genève de grosses pluies pour la fin de la journée. A
    16 h 50 il n'en est plus question. Tout juste quelques gouttes, en attendant un nouveau développement. Une zone pluvieuse est si vite constituée, telle celle qui nous a touchés en fin de nuit ( 11 litres ). Totalement insuffisant, bien sûr, mais c'est mieux que rien,.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 23.06.2022, 13:47

      Oui, ces extrapolations radar dans le futur sont sujettes à beaucoup d'imprécisions compte tenu de leurs dépendances sur le modèle de prévision sous-jacent à un moment donné qui n'arrive pas à simuler toutes les subtilités de l'environnement local à proximité des orages (courants de densité, lignes de convergence, inhomogénéités dans la mesure d'humidité). Par conséquent, ces prévisions radars dissiperont ou entretiendront des cellules à certains endroits et pas dans d'autres à tord ou à raison en fonction des différentes sorties du modèle.

  6. Benji, 22.06.2022, 15:03

    Déjà les premières cellules sur un axe Grenoble/Lyon, toujours un risque constant d'atténuation de celles-ci, avec des Cb qui gonflent et créent un panache d'enclume à l'avant qui inhibe le potentiel convectif en arrivant sur nos régions (à l'image d'hier). Avec un CAPE pourtant modéré quels sont les facteurs possibles pour une réactivation dans ce cas de figure?

    Réponses

    Répondre à Benji

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 22.06.2022, 15:43

      Bonjour, aujourd'hui, l'atmosphère est nettement moins "cappée" c'est-à-dire moins inhibée que mardi. Donc l'extension des enclumes devrait en principe avoir moins d'impact que hier.

    2. thibault, 23.06.2022, 16:16

      Si je comprends bien la réponse de météoSuisse:

      "Cappée" ne signifie pas une valeur de CAPE élevé mais bien un franglisme de "Cap" (chapeau)... Il y avait donc pas (moins) de strate d'air chaud en moyenne altitude ?

    3. MétéoSuisse, 23.06.2022, 17:52

      Oui, le terme "cappé" est bien un anglicisme de "Cap" (chapeau) qui correspond au nez d'air chaud dans les couches basses/moyennes qui contribue souvent à retarder ou empêcher les orages de se produire. Mercredi, le "cap" ou nez chaud était moins prononcé, affaiblit par le refroidissement d'altitude lié à l'approche d'une sortie froide de jet, donc les orages avaient davantage de facilité à démarrer et à s'entretenir lors de leur propagation vers l'Est.

  7. Thibault, 22.06.2022, 14:36

    Bonjour,
    J'ai lu sur rts.ch :
    "Contrairement aux prévisions de MétéoSuisse, la Suisse romande a globalement été épargnée. "Les gigantesques enclumes des orages du Lyonnais, en France, ont annihilé le potentiel orageux pour le sud de la Suisse romande", écrit mercredi le service météo."

    Pouvez-vous expliquer plus en détails pourquoi les orages en France voisine ont empêcher la formation d'orages sur l'ouest de la Suisse Romande ? Ne devraient-ils pas justement être l' étincelle nécessaire pour des orages en région Genevoise ?

    Réponses

    Répondre à Thibault

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 22.06.2022, 15:36

      Bonjour,
      L'extension d'une enclume épaisse peut couper l'ensoleillement sur une vaste région et empêcher d'atteindre la température de déclenchement, notamment lorsque l'on est en présence d'une certaine inhibition convective. Ce sont ces situations que nos confrères américains nomment "loaded gun", c'est-à-dire "pistolet chargé", où l'instabilité est très grande (carburant de l'orage) mais avec un couvercle sur la cocotte minute (constitué d'une couche d'air chaud dans les moyens niveaux) qui empêche le développement de la plupart des cellules orageuses. Les quelques cellules qui parviennent à se développer ont ainsi à disposition davantage de carburant pour se développer et gagnent en puissance rapidement en devenant supercellulaires. En devenant très puissantes, ces orages tendent à "faire le ménage autour d'eux" et empêcher d'autres orages de se former à proximité. Dans des conditions plus classiques, avec peu d'inhibition convective, un orage, par son outflow, peut effectivement générer de nouveaux orages.