Contenu

Tout sur la canicule

16 juin 2022, 16 Commentaire(s)
Thèmes: Portrait

Ces prochains jours, le thermomètre va atteindre des températures tropicales dans toute la Suisse. La vague de chaleur a débuté mercredi au Tessin, elle concernera également le Valais dès vendredi, puis l'ensemble du pays dès samedi. Mais qu'est-ce qu'une vague de chaleur et que faire lorsqu'elle se produit ? Juste à temps pour le début des fortes chaleurs, vous saurez tout sur le système d'alerte canicule en Suisse.

Temps estival dans toute la Suisse.
Temps estival dans toute la Suisse. Photo : MétéoSuisse/Daniel Gerstgrasser

Situation actuelle en Suisse romande

Une vague de chaleur s'installe en Suisse suite à la présence d'une haute pression entre l'Afrique du nord et l'Europe centrale. Une masse d'air d'origine subtropicale est entraînée vers nos régions à l'avant d'une dépression située au large du Portugal. Cette vague de chaleur se prolongera probablement au-moins jusqu'à mardi. Les températures maximales attendues seront comprises entre 33 et 36 °C, voire localement davantage. 

Le niveau d'alerte 3 en vigueur pour le sud des Alpes a donc été prolongé. Une alerte a également été émise pour le Valais central, où la vague de chaleur ne débutera que demain.

A partir de samedi, la canicule touchera également les régions de basse altitude du nord des Alpes, pour lesquelles un préavis est actuellement en cours.

Quand parle-t-on de vague de chaleur ?

Quelle est la différence entre une simple chaleur estivale et une vague de chaleur contre laquelle la Confédération nous met en garde? En Suisse, le concept d'alerte canicule répond à cette question. Les vagues de chaleur ne sont pas seulement plus fréquentes en raison du changement climatique, elles durent aussi plus longtemps et sont de plus en plus intenses. Cela n'a pas seulement des conséquences sur la nature. Les êtres humains souffrent également des périodes de chaleur persistantes. Sur la base des observations et des recherches des dix dernières années, MétéoSuisse a adapté en 2021 le concept suisse d'alerte canicule. Depuis lors, les alertes canicule de la Confédération sont émises sur la base de la température moyenne journalière, c'est-à-dire la valeur moyenne de la température sur 24 heures. De ce fait, les températures nocturnes sont désormais également prises en compte dans cette moyenne. Celles-ci sont particulièrement pertinentes pour la santé humaine, car lorsque les températures nocturnes sont élevées, le corps a du mal à se remettre de la chaleur subie pendant la journée.

Un exemple : Tmean = valeur moyenne de la température mesurée toutes les heures. Donc, une Tmean de 25° C peut signifier que pendant une période de 24 heures, la température varie entre une température nocturne de 18 °C et un maximum diurne de 32 °C.   

En outre, MétéoSuisse a introduit le niveau d'alerte canicule 2, qui est émis en cas de période de chaleur intense d'une durée d'au maximum un à deux jours. Ainsi, une alerte canicule est émise dès que la température moyenne journalière (sur 24 h) atteint 25 °C pendant au moins un jour. Les résultats des recherches les plus récentes le montrent : une seule journée de températures élevées peut déjà être dangereuse pour le corps humain. La combinaison de la température et de la durée détermine donc les niveaux de danger comme suit :

Les niveaux de danger

MétéoSuisse émet des alertes canicule pour trois niveaux de danger (niveau 2 à 4). Si les températures estivales se situent dans une fourchette qui n'a pas d'impact fondamental sur la santé, nous nous trouvons au niveau 1 (aucun / faible danger). Si la température moyenne journalière atteint ou dépasse 25 °C pendant 1 ou deux jours, des troubles circulatoires et des malaises peuvent déjà apparaître (niveau de danger 2, danger modéré). Si ces températures élevées à partir de 25 °C se maintiennent pendant au moins trois jours, le danger pour la santé augmente encore et nous nous trouvons au niveau de danger 3 (danger important). A partir d'une température moyenne journalière d'au moins 27 °C pendant au moins trois jours consécutifs, le niveau de risque 4 est atteint - il y a un grand danger pour la santé physique.

Que faire lorsqu'il fait vraiment chaud

La chaleur persistante affecte notre santé. Un regard sur le passé montre à quel point la chaleur peut devenir dangereuse pour nous : en 2003, l'été le plus chaud jamais enregistré en Suisse, 975 décès liés à la chaleur et une surmortalité de 6,9 % ont été enregistrés. La prévention et les recommandations d'action sont donc importantes pour prévenir une augmentation du nombre de décès et des risques pour la santé. L'Office fédéral de la santé publique donne des conseils importants en cas de canicule avec trois "règles d'or"

  1. Éviter les efforts physiques
  2. Éviter la chaleur – se rafraîchir
  3. Boire beaucoup – manger léger

Pendant les périodes prolongées de températures élevées, il faut toujours rester informé des alertes potentielles de canicule. En consultant de temps en temps l'application MeteoSuisse et en activant les notifications push, vous serez tenus au courant de l'évolution des vagues de chaleur cet été. Pensez également aux personnes de votre entourage qui ont besoin d'assistance.

Les experts de la canicule en Suisse

En tant qu'office fédéral, nous travaillons en étroite collaboration avec d'autres institutions compétentes de Suisse afin de minimiser les effets des vagues de chaleur sur la population. Dans ce contexte, la répartition des tâches et la coordination sont particulièrement importantes :

  • L’Office fédéral de la santé publique OFSP : met à la disposition de la population, des spécialistes et des autorités des informations et du matériel basés sur le savoir concernant les mesures de prévention efficaces. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • L’Office fédéral de l'environnement OFEV : informe sur l'état et la situation des cours d'eau, y compris les nappes phréatiques et la température de l'eau, le danger d'incendie de forêt et les effets de la chaleur sur la nature.
  • Swiss TPH : L'Institut Tropical et de Santé Publique Suisse (Swiss TPH) étudie l'impact du changement climatique et de la chaleur sur la santé des personnes en Suisse et dans le monde. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • MétéoSuisse : en tant qu'Office fédéral de météorologie et de climatologie, MétéoSuisse surveille la situation météorologique, établit des alertes canicule et optimise le système d'alerte.
MétéoSuisse est ouvert à un dialogue en ligne respectueux et accueille volontiers les commentaires et les questions. Nous vous invitons à respecter notre nétiquette. Veuillez noter qu’il n'existe aucun droit pour la publication d’un commentaire et que nous n'entretenons aucune correspondance concernant la décision de publier ou non un commentaire ou une question. Merci pour votre compréhension. Formulaire de contact

Commentaires (16)

  1. Stéphane, 17.06.2022, 15:44

    Bonjour, en regardant les températures relevées (depuis l'app Météo Suisse) j'ai remarqué qu'il pouvait y avoir une bonne différence entre les températures de Genève et Lausanne (Pully). La journée Genève est souvent plus chaud alors que la nuit inversement Lausanne (Pully) est souvent plus chaud. Que-ce qui explique cette "chute" des températures la nuit à Genève et pas à Lausanne ? Merci.

    Réponses

    Répondre à Stéphane

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 17.06.2022, 15:55

      Bonjour,
      A Pully, mais aussi à Vevey, la proximité du Léman a un effet sur la température. Il fait moins froid la nuit et moins chaud le jour à Pully et Vevey qu’à Genève. Le Léman tempère les températures en limitant la baisse nocturne, mais en limitant également la hausse diurne. La station de Genève-Cointrin est plus éloignée du lac. Elle est donc moins influencée par les effets du lac.

  2. Hy.Py, 17.06.2022, 15:44

    Félicitations pour l’intérêt et la facilité de lecture de votre appli!
    Des températures élevées ont eu lieu en mai, elles se répètent et deviennent caniculaires mi-juin, quelles sont donc les prévisions de l’été? J’oublie la période à laquelle la canicule a débuté en 2003 et cette année, ne commence t’elle pas plus tôt?

    Réponses

    Répondre à Hy.Py

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 17.06.2022, 16:08

      Bonjour,
      Malgré les conditions actuelles caniculaires, on ne sait pas encore comment se présente la suite de l’été. Selon les prévisions mensuelles, les 3 prochaines semaines pourraient continuer de connaître des températures supérieures à la moyenne. https://www.meteosuisse.admin.ch/home/meteo/previsions/prevision-mensuelle.html?filters=T2_CHW_week1
      En 2003, les premières valeurs supérieures à 30 degrés à Genève ont été mesurées le 4 juin. Une période véritablement caniculaire avait débuté le 23 juin.

  3. Mat, 17.06.2022, 13:47

    Vous faite quoi de l'éruption solaire qui a commencé lundi 13 juin, pourquoi vous n'en parlez pas ?

    Réponses

    Répondre à Mat

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 17.06.2022, 14:56

      Bonjour,
      Il s’agit du domaine de la météorologie spatiale.
      https://www.swpc.noaa.gov/
      Une éruption solaire n’a aucune influence sur le temps dans la troposphère. En revanche, cela peut perturber le fonctionnement des satellites. Par ailleurs, il y a eu d’autres éruptions solaires qui se sont produites ces derniers mois.

  4. Eric, 17.06.2022, 09:22

    Genève a déclaré l'alerte canicule hier pourquoi cela n'apparait pas sur vôtre carte d'alerte ?

    Réponses

    Répondre à Eric

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 17.06.2022, 09:29

      Bonjour,
      Genève a reçu une préalerte canicule. Cela apparaît en orange hachuré sur la carte. Cependant, sur le site internet, il faut cliquer sur la journée de samedi pour voir la préalerte qui sera valable à partir de samedi 12h00.

  5. Virgile Woringer, 17.06.2022, 00:01

    Moi je veux bien croire aux dangers, et surtout à la faible réskstance de notre population, mais j'ai travaillé à Douala plusieurs mois avec 43 degrés dans l'après-midi, où le seul petit vent était dû à la marée qui remontait le fleuve Wouri ... et n'en suis pas mort.

    Réponses

    Répondre à Virgile Woringer

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 17.06.2022, 09:35

      Bonjour,
      Les seuils d’alerte canicule diffère selon les pays, voire même selon les régions comme en France. Si une température de 40 °C est attendue dans une région habituée à de telles valeurs en été, comme au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord, il n’y aura pas d’alerte canicule. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de danger lié à la chaleur extrême, mais les populations sont habituées. En revanche, si les températures maximales dépassent significativement en été la climatologie, alors une alerte canicule est émise.

  6. Raphaël, 16.06.2022, 18:10

    Bjr et merci encore pour votre blog si bien référencé:-);
    J ai une question: est ce que les rayons du soleil sont ils plus violent que dans les années 90? J entend violent dans le sens où les effets du rayonnement solaire nous attaque plus qu’avant… y a t il des études là dessus qui ont été réalisées?
    Bonnes salutations valaisannes
    Raphaël

    Réponses

    Répondre à Raphaël

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 17.06.2022, 10:06

      Bonjour,
      A notre connaissance, les rayons du soleil ne sont probablement pas plus violents que dans les années 90. En revanche, ils sont probablement plus violents que dans les années 50. En fait, c’est la couche d’ozone qui nous protège en bonne partie des UV du soleil. Or, celle-ci a été fortement réduite entre 1970 et 2000 en raison de la destruction de la couche d’ozone. A partir des années 2000, on observe une stabilisation de la colonne d’ozone au-dessus de la Suisse, mais à des niveaux plus bas qu’avant le début de sa destruction. Suite à la mise en œuvre du protocole de Montréal en 1989 qui a pour objectif de réduire et à terme d’éliminer les substances qui réduisent la couche d’ozone, celle-ci devrait très lentement se reconstituer au fil des décennies. Par conséquent, les rayons du soleil ne devraient pas être plus violents dans le futur.

  7. fredo, 16.06.2022, 15:43

    Bonjour je constate que le valais à été mis en alerte canicule degrés 3 à ce jour mais toujour pas geneve alors que les temperature entre la station de sion et celles de geneve pour ne cité qu'elle. Me semble proche tout au long de la journée meme par moment superieur à geneve qu'elle est la raison à cela? Sa m'intrigue

    Réponses

    Répondre à fredo

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 17.06.2022, 09:54

      Bonjour,
      Le Valais est en alerte canicule à partir de vendredi à 12h, Genève et les autres régions de la Suisse romande à partir de samedi 12h. En fait, cette journée de vendredi devrait être un peu moins chaude sur le Plateau avec de la bise et la température moyenne ne devrait pas dépasser 25 °C à Genève. A l’heure actuelle (vendredi à 9h45), il fait entre 2 et 5 °C de moins sur le Plateau qu’hier à la même heure. En Valais, le seuil des 25 °C de température moyenne risque d’être atteint.

  8. Daniele, 16.06.2022, 15:32

    Bonjour,
    Dans votre blog du 14 juin, on parlait d’air nettement plus froid en début de semaine prochaine. Dans votre blog d’aujourd’hui la chaleur se prolongera su-moins jusqu’à mardi. Quelle est l’explication ? Merci beaucoup. Cordialement

    Réponses

    Répondre à Daniele

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 17.06.2022, 09:42

      Bonjour,
      Dans le blog du 14 juin, il y a un paragraphe qui parle de l’incertitude quant au timing du rafraîchissement de la semaine prochaine. Plus l’échéance de la prévision est lointaine, plus l’incertitude est grande. Finalement, la goutte froide ne sera pas reprise dans le courant d’ouest et restera plutôt sur la péninsule Ibérique. Par conséquent, la Suisse restera dans un courant du sud-ouest qui continuera d’entraîner de l’air chaud. Le rafraîchissement est donc repoussé de quelques jours.