Contenu

Retour de manivelle

22 mai 2022, 13 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

La période estivale très précoce pour un mois de mai touche à sa fin. Lundi soir, un front froid actif traversera nos régions et fera baisser la température de presque 10°. Ce front froid sera précédé d’orages dimanche soir et lundi.

Réflectivité simulée par cosmo 1E pour lundi soir donnant le signal de nombreux orages sur la Suisse. Source : MétéoSuisse
Réflectivité simulée par cosmo 1E pour lundi soir donnant le signal de nombreux orages sur la Suisse. Source : MétéoSuisse

Dimanche, le courant d’ouest à sud-ouest en altitude a encore entraîné une masse d’air très chaude de la Péninsule ibérique vers les Alpes. Chargé de poussières désertiques, le ciel était souvent laiteux avec de nombreux voiles d’altitude. En montagne, l’atmosphère était troublée par de fines particules de sable. Par conséquent l’ensoleillement est resté limité et la température a eu de la peine à grimper. Les valeurs étaient malgré tout souvent estivales,  proches de 25° sur le Plateau, jusqu’à 28° en Valais.
 

La nuit de dimanche à lundi verra les premiers orages éclater dans les Alpes. Avec des températures élevées, l’énergie disponible est également très importante et ces orages pourraient être ponctuellement forts. Lundi matin le temps sera plus calme et assez ensoleillé. Une dégradation orageuse importante est prévue en seconde partie de journée avec le passage d’un front froid actif. Ces orages souvent violents, accompagnés de fortes rafales de vent et localement de grêle mettront fin à la vague de chaleur actuelle.
 

Les températures perdront environ 10°. Vers 1500 mètres, nous passerons de 18° lundi matin à seulement 6° mardi vers la mi-journée et en plaine les maxima seront souvent inférieurs à 20° mardi. La neige blanchira les sommets au-dessus de 2200 à 2500 mètres.
 

Retour de l’hiver au Colorado

A Denver, le retour de manivelle a été bien plus brutal que chez nous. Alors qu’il faisait encore près de 32° jeudi 19 mai l'après-midi, un front froid venu du grand nord a fait chuter le thermomètre à 0° vendredi 20 mai en fin de journée. Les chutes de neige qui ont accompagné le front froid ont occasionné de nombreux dégâts à la végétation. Il faut préciser tout de même que la ville de Denver se situe à 1600 mètres d’altitude.
 

Dans les Rocheuses, il est tombé localement près d’un demi-mètre de neige et certaines stations ont été prises d’assaut pour un dernier weekend de ski.La directrice du domaine skiable de Arapahoe-Basin a même déclaré que samedi 21 mai était l'une des journées les plus chargées de l'année après la chute de neige fraîche de 16 pouces (~40 cm) du 20 mai. 
 

MétéoSuisse est ouvert à un dialogue en ligne respectueux et accueille volontiers les commentaires et les questions. Nous vous invitons à respecter notre nétiquette. Veuillez noter qu’il n'existe aucun droit pour la publication d’un commentaire et que nous n'entretenons aucune correspondance concernant la décision de publier ou non un commentaire ou une question. Merci pour votre compréhension. Formulaire de contact

Commentaires (13)

  1. François Bocherens, 06.06.2022, 15:11

    La chute vertigineuse du thermomètre et le retour de la neige à Denver sont rares mais pas exceptionnels. J'y séjournais le 09 octobre 2019. Après un début de journée ensoleillé et chaud (83°F soit plus de 28° C), un puissant front froid a déboulé du nord, au point que la journée s'est terminée sous la neige par une température négative de -2°. Pire encore, à la faveur d'un dégagement nocturne, la température s'est abaissée la nuit suivante à -11° (record absolu pour cette date, le précédent étant de -5), provoquant de sévères dégâts à la végétation. En tous les les aménagement floraux du centre ville étaient complètement brûlés par le gel ! La nuit suivante acheva les plus résistantes avec -13°. Selon le National Weather Service, il s'agissait de la 4ème plus forte baisse de température en 48 heures depuis 1872, avec une amplitude de presque 40°. Les intéressés trouveront sous le lien https://www.weather.gov/bou/denvertemperaturechanges d'autres chutes de température spectaculaires !

    Réponses

    Répondre à François Bocherens

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  2. Virgile Woringer, 24.05.2022, 04:08

    Certains lecteurs se posent, encore, la question de le relation entre les modifications observées au niveau de la sécheresse et le réchauffement climatique. On hallucine ! Toutes les personnes de 70 ans et plus ont constaté ces changements !

    Réponses

    Répondre à Virgile Woringer

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. Jérémie Le maine coon, 29.05.2022, 16:50

      Je suis de ceux qui ne croit pas au rechauffement climatique parce que c’est facile de betonner la nature à outrance et dans en zone inondable et dès qu’il y a des dégats aux bâtiments on met sur le compte du rechauffement climatique or je ne dis pas que je n’y crois pas mais de mettre la bêtise et la mégalomanie humaine (dont je fais également parti pour que l’on se comprenne bien) sur le dos du réchauffement climatique et encore une dernière chose une dynastie égyptienne il y a plusieurs millier d’année avant notre ère a disparu à cause du réchauffement climatique mais je me doute qu’ils prenaient l’avion ou rouler avec de gros suv enfin juste pour dire que je ne suis pas climatosceptique mais je me refuse de croire à toute les théories farfelues autour du réchauffement climatique (terme que je suis allergique mais pour moi le terme de changement climatique serait mieux adapté)

  3. Benji, 23.05.2022, 07:48

    Front qui, précisons-le ne devrait pas donner de pluies salvatrices tant attendues ou que très marginalement sous la trajectoires des orages. La sécheresse poursuit donc son avancée, surtout avec ce qui est prévu par la suite.

    Réponses

    Répondre à Benji

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  4. Julien, 22.05.2022, 18:06

    Bonjour, comment expliquer les points de rosée à plus de 20° sur le haut-lac ? Mon hygromètre a indiqué un maximum à 22.6° d'humidité relative !

    Réponses

    Répondre à Julien

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 23.05.2022, 15:27

      Les points de rosée étaient effectivement très élevés aux abords des lacs suisses ces derniers jours. Notre station du Bouveret a également mesuré des points de rosée supérieur à 21 °C. Mais attention de ne pas confondre point de rosée et humidité relative. Le point de rosée se donne en °C, l'humidité relative en %. Elle représente le rapport entre la quantité d'eau présente dans l'air et la quantité d'eau qu'il faudrait pour saturer cette même masse d'air.

  5. Yago, 22.05.2022, 17:06

    Aïe, d'après les prévisions que vous proposez ci-dessus, je note surtout que ce retour à un peu de fraîcheur ne sera que très temporaire et que cet air bien trop chaud pour la saison va très vite revenir :(

    Réponses

    Répondre à Yago

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  6. Claude Guignard, 22.05.2022, 16:32

    On ne pouvait pas raisonnablement s'attendre à voir la période estivale se prolonger indéfiniment en mai. Un retour à des conditions plus en rapport avec la saison ne constitue pas un retour de manivelle. D'ailleurs il ne s'agira pas de températures hivernales mais juste "normales". On ne peut pas comparer le centre de l'Europe avec le Colarado. Sur le continent nord-américain on tombe tout de suite dans des extrêmes car les masses d'air peuvent circuler bien plus facilement qu'ici, notamment entre les latitudes et, on l'a déjà vu l'an dernier en Arizona, des retours de froid violents à la fin du printemps peuvent se produire. Il faut juste espérer que, en Europe, le "refroidissement" prévu s'accompagne de pluies significatives, nécessaires partout. Là, la certitude est malheureusement loin d'être acquise. Et ce sec commence à devenir si fréquent et si durable qu'il faut sérieusement se poser la question d'un lien avec le réchauffement climatique. Quelques éventuels orages ici ou là n'y changeront rien.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. Pascal_fr_39, 23.05.2022, 06:46

      Je me souviens notamment qu'à Denver, le même scénario s'était produit en seconde partie du mois d'août 2020 il me semble, canicule pluis neige et -1° d'un coup (météo Suisse en avait fait un article sur ce blog), on me corrigera si l'année n'est pas la bonne.

    2. Henry, 23.05.2022, 07:16

      Bonjour, très inquiet pour mes cultures avec le sec ça devient catastrophique ici ou en Amérique du Nord avec des changements pareil de température la guerre en Ukraine on va devant des problèmes de nourriture même en Suisse .j espère encore de la pluie avant la fin du mois pour les cultures de printemps .

    3. MétéoSuisse, 23.05.2022, 11:17

      @Pascal_fr_39 : Pour le front froid de Denver, l'année est correcte mais c'était au début du mois de septembre 2020. Voir le blog du 5 septembre : https://www.meteosuisse.admin.ch/home/recherche.subpage.html/fr/data/blogs/2020/9/chute-vertigineuse.html?query=denver&pageIndex=0&tab=search_tab

  7. Pascal_fr_39, 22.05.2022, 15:19

    Bonjour, vous faîtes référence à l'Amérique du Nord, les contrastes y sont très marqués d'est en ouest en ce mois de mai avec notamment déjà 6 jours à plus de 30 degrés à Montréal. Vous disposez certainement d'informations, est-ce un cas exceptionnel tel qu'en Europe de l'ouest actuellement?
    En prenant un peu de recul, et cela est déjà évoqué par certains chercheurs, ces remontées chaudes et descentes froides, ou plutôt circulations méridiennes marquées et peu mobiles manifestement de plus en plus fréquentes, pourraient être liées au ralentissement du courant circum polaire, conséquence de l'affaiblissement du gradient thermique entre les hautes et basses latitudes. Un sujet capital pour le proche avenir dans nos regions..

    Réponses

    Répondre à Pascal_fr_39

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 23.05.2022, 15:03

      La chaleur hâtive dans la région de Montréal est effectivement exceptionnelle. Les 30 °C ne sont atteints normalement qu'une année sur trois au mois de mai. Ce qui est plutôt exceptionnel c'est d'avoir trois jours de mai consécutifs avec des températures au-delà de 30 °C.