Contenu

Avril 2022 au niveau mondial

10 mai 2022, 5 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Au niveau mondial, avril 2022 a été 0,28 °C au-dessus de la moyenne 1991-2020. Il s'agit du sixième mois d'avril le plus chaud dans l'ensemble des données Copernicus depuis 1979. Au niveau européen, avril est resté 0,42 °C en dessous de la moyenne 1991-2020. Des valeurs inhabituellement élevées ont été enregistrées en avril du nord-est de l'Afrique à l'Asie centrale et du sud en passant par le Moyen-Orient. Des températures extrêmement élevées ont été enregistrées au Pakistan et dans le nord de l'Inde.

Figure 1. Distribution mondiale de la température en avril 2022. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté. Source : Copernicus
Figure 1. Distribution mondiale de la température en avril 2022. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté. Source : Copernicus

Aperçu global

Une vaste région avec des températures largement supérieures à la moyenne s'est étendue du nord-est de l'Afrique au Moyen-Orient et à l'Asie centrale et du sud. Après les records du mois de mars, les températures ont été exceptionnellement élevées au Pakistan et dans le nord de l'Inde avant la mousson. Le Pakistan a connu les mois de mars et d’avril les plus chauds depuis le début des mesures en 1961. La vague de chaleur a entraîné des pénuries critiques d'eau et d'électricité ainsi que des dommages aux récoltes. L'Egypte et le Soudan ont également connu une vague de chaleur.

Des températures élevées ont été signalées dans les Etats d'Asie centrale. Les températures ont également été largement supérieures à la moyenne 1991-2020 au-dessus du Groenland, de la partie la plus orientale de la Russie et des secteurs de Ross et Weddell dans l'Antarctique. D'autres régions ont connu des températures supérieures à la moyenne, comme le sud et le sud-ouest des Etats-Unis, le Mexique, certaines parties de l'Extrême-Orient et le nord de l'Australie.

En revanche, dans le nord-ouest de l'Afrique, en Asie du Sud-Est, dans l'extrême sud de l'Afrique, dans le sud-ouest de l'Australie et dans l'est de l'Antarctique, les températures en avril ont été inférieures à la moyenne 1991-2020.

Le mois d'avril 2022 a été nettement inférieur à la moyenne 1991-2020, sur le nord-ouest des Etats-Unis (3e mois d’avril le plus froid depuis 1895 dans l’Etat de Washington), dans le centre et l'ouest du Canada et dans une grande partie de l'océan Arctique recouvert de glace. En accord avec la température arctique inférieure à la moyenne, la couverture de la banquise arctique en avril 2022 n'a été inférieure que de 2 % à la moyenne 1991-2020. Cela s'inscrit dans la série d'anomalies négatives relativement petites de la banquise observée depuis juillet 2021.

Sur certaines parties de tous les grands bassins océaniques, la température de l'air a été nettement supérieure à la moyenne en avril. Des valeurs inférieures à la moyenne ont été observées dans le Pacifique tropical et subtropical sud-est, ce qui indique la persistance de conditions La Niña.

Avril en Europe

La température moyenne en avril 2022 en Europe du Nord, de l'Ouest et du Sud n’a guère différé de la moyenne 1991-2020. En Europe centrale et dans certaines régions d'Europe de l'Est, les valeurs d'avril ont été inférieures à la moyenne, tandis que l'extrême sud-est du continent a connu des températures plus douces que la moyenne.

Affichage aggrandi: Figure 2. Répartition spatiale de la température en avril 2022 en Europe. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté. Source : Copernicus
Figure 2. Répartition spatiale de la température en avril 2022 en Europe. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté. Source : Copernicus

En avril 2022, les précipitations ont été supérieures à la moyenne sur une grande partie de l'Europe. Les plus grands écarts positifs par rapport à la moyenne 1991-2020 ont été observés en Europe orientale et sur l'est de l'Espagne.

Dans les autres régions d'Europe, le temps a été plus sec que la moyenne, notamment dans le sud de la Scandinavie, en Italie et dans une partie des Balkans. En Turquie et dans la région du Caucase, les sommes de précipitations sont également restées souvent inférieures à la moyenne 1991-2020, ce qui contraste de manière frappante avec les conditions plus humides que la moyenne en mars dernier.

Affichage aggrandi: Figure 3. Distribution spatiale de l’anomalie des précipitations (en mm/jour) en avril 2022 rapport à la moyenne 1991-2020. Source : Copernicus
Figure 3. Distribution spatiale de l’anomalie des précipitations (en mm/jour) en avril 2022 rapport à la moyenne 1991-2020. Source : Copernicus

Le bulletin d’avril 2022 de Copernicus est disponible en anglais.

Avril 2022 en Suisse

La première décade du mois d'avril s'est révélée changeante au Nord et majoritairement ensoleillée au Sud. Au début du mois, il a neigé jusqu'à basse altitude au Nord. La deuxième décade du mois a été très ensoleillée dans toute la Suisse. Au Sud des Alpes, des températures estivales ont été relevées avec plus de 25 °C. Au cours de la dernière décade du mois, le Sud des Alpes a enregistré les premières fortes précipitations depuis un certain temps.

En moyenne nationale, la température en avril a atteint 4,6 °C, soit 0,1 °C en dessous de la norme 1991-2020. Localement, la température est également restée nettement en dessous de la norme, comme à Saint-Gall avec 0,8 °C ou à Altdorf avec 0,7 °C. En montagne, la température mensuelle a dépassé la norme de 0,4 °C dans certaines régions, voire de 0,6 °C localement. Au Nord des Alpes, les sommes de précipitations se sont situées dans la norme 1991-2020 ou ont été supérieures à celle-ci sur une grande partie du territoire. Les quantités inférieures à la norme ont surtout été enregistrées au Tessin et dans les Grisons.

Affichage aggrandi: Figure 4. Répartition spatiale des précipitations en Suisse en avril 2022 en % de la norme 1991-2020. Source : MétéoSuisse
Figure 4. Répartition spatiale des précipitations en Suisse en avril 2022 en % de la norme 1991-2020. Source : MétéoSuisse

Le bulletin climatologique d’avril 2022 rédigé par MétéoSuisse donne un aperçu complet de la situation en Suisse.

MétéoSuisse est ouvert à un dialogue en ligne respectueux et accueille volontiers les commentaires et les questions. Nous vous invitons à respecter notre nétiquette. Veuillez noter qu’il n'existe aucun droit pour la publication d’un commentaire et que nous n'entretenons aucune correspondance concernant la décision de publier ou non un commentaire ou une question. Merci pour votre compréhension. Formulaire de contact

Commentaires (5)

  1. Jean-Michel Gros, 16.05.2022, 07:56

    Bonjour,

    Prendre des moyenne des 1991 à 2020, c'est rassurer faussement les gens. + 0.28 ? un quart de degrés....bof...c'est pas grand chose pensent-ils. Seulement voilà, cela fait 40 ans que cela dure.....
    Ce qui serait intéressant, c'est de comparer les moyennes des années 1961-1990 avec celles de 1991-2020 et celles d'aujourd'hui...
    mais je pense que les climatologues ne veulent pas paniquer les gens.
    Depuis 1950, nous avons augmenté de plus de 2 degrés la moyenne des températures... et cela va continuer.

    Réponses

    Répondre à Jean-Michel Gros

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 16.05.2022, 13:20

      Bonjour, la moyenne 1991-2020 est utilisée pour les comparaisons avec le climat actuel. Cette norme est utilisée pour faire des déclarations sur le climat attendu d'une région. Pour les analyses à long terme nous utilisons les moyennes 1871-1900 ou 1961-1990. Davantage d'explications ici:
      http://bitly.ws/rgQh

  2. un portrait de norman rockwell au tyros, 10.05.2022, 22:59

    Bonjour, ce blog à été très intérressant, très exlicite, et cette chaleur s'accentue, de quoi etre tranquille sur un banc avec des chansons telle qu'un portrait de norman rockwell par exemple. On pourrait aussi écouter ( voici le moi de mai. Peut on parler parler de canicule ? 30 degrés le 11 mai à sion, selon vous est ce normal ? C'est fort agréable, il est clair, que c'est sympa pour le moral, mais qu'en est il pour la nature ?

    Réponses

    Répondre à un portrait de norman rockwell au tyros

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 11.05.2022, 18:28

      Merci pour votre message. Ce 11 mai, la température maximale à Sion a atteint 28,6°C (7°C au-dessus de la norme), ce qui représente la 3ème valeur la plus haute enregistrée à notre station de mesure de Sion pour un 11 mai depuis le début des mesures (la valeur la plus haute pour Sion un 11 mai avait été enregistrée en 2012 avec 29,5°C). Pour la 1ère moitié du mois du mai, le record à Sion est de 31,8°C enregistré le 13 mai 1969. Pour l'entier du mois de mai, le record est de 35,1°C mesuré le 25 mai 2009.

  3. Claude Guignard, 10.05.2022, 15:21

    Aucune surprise. Encore fallait-il nous communiquer les données de Copernicus, ce dont nous vous remercions.. La hausse constante mais bien sûr pas rectiligne des températures moyennes du mois d'avril se poursuit, compte tenu des écarts locaux et régionaux normaux dus aux variations climatiques annuelles.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension