Contenu

Un été 2021 arrosé

25 août 2021, 7 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

L'été 2021 a été le cinquième le plus arrosé en moyenne au Nord des Alpes depuis le début des mesures. Dans les Alpes centrales, l'été a été localement le plus pluvieux depuis le début des mesures il y a plus de 100 ans. Dans certaines régions de Suisse, l'été a été marqué par les mois de juin et juillet les plus pluvieux depuis le début des mesures. En raison de la persistance de fortes précipitations, plusieurs rivières et lacs au Nord des Alpes ont été en crue vers la mi-juillet.

L'été pluvieux a aussi eu ses beaux côtés : jeu de couleurs céleste le soir du 7 août 2021 près de Feldbach sur la partie supérieure du lac de Zurich. En raison de la taille de l'arc-en-ciel, deux photos ont dû être assemblées. Photos : Stephan Bader.
L'été pluvieux a aussi eu ses beaux côtés : jeu de couleurs céleste le soir du 7 août 2021 près de Feldbach sur la partie supérieure du lac de Zurich. En raison de la taille de l'arc-en-ciel, deux photos ont dû être assemblées. Photos : Stephan Bader.

Pour l'été 2021, une température moyenne nationale 13,9 °C est attendue. Cette valeur dépasse la norme 1981-2010 de 0,6 °C et se situe autour de la moyenne des 30 dernières années. Le quatrième mois de juin le plus chaud en Suisse a été le principal contributeur à la chaleur estivale. En revanche, la température en juillet et en août est restée inférieure à la norme 1981-2010.

Bien que l'été 2021 ne figure pas parmi les plus chauds, il poursuit la série d'étés chauds des trois dernières décennies. Avant le fort réchauffement estival observé à partir des années 1990, il n'y a eu que quelques étés en Suisse avec une moyenne nationale autour de 14 °C. Depuis la période préindustrielle 1871-1900, la température estivale en Suisse a augmenté d'un peu plus de 2 °C.

Affichage aggrandi: Figure 1. La température en été (moyenne de juin à août) en Suisse depuis le début des mesures en 1864. Le point rouge montre l’été actuel (13,9 °C). Les lignes rouges montrent la moyenne 1871-1900 (11,7 °C) et celle de 1992-2021 (13,9 °C). La ligne verte interrompue montre la norme 1981-2010 (13,3 °C).
Figure 1. La température en été (moyenne de juin à août) en Suisse depuis le début des mesures en 1864. Le point rouge montre l’été actuel (13,9 °C). Les lignes rouges montrent la moyenne 1871-1900 (11,7 °C) et celle de 1992-2021 (13,9 °C). La ligne verte interrompue montre la norme 1981-2010 (13,3 °C).

Peu de journées tropicales localement

Le nombre de journées tropicales avec des températures maximales égales ou supérieures à 30 °C est souvent resté inférieur à 10 en Suisse durant l'été 2021. A Genève, 8 journées tropicales ont été comptabilisées entre juin et août, contre une normale de 15. Neuchâtel n'a enregistré qu'une seule journée tropicale, la norme 1981-2010 étant de 7. Au Sud des Alpes, il y a généralement eu entre 10 et 15 journées tropicales, près de 20 à Biasca. La norme 1981-2010 se situe ici entre 8 et 11 journées tropicales.

Les étés très chauds de 2015, 2017, 2018 et 2019 ont produit entre 20 et plus de 30 journées tropicales dans certaines régions de Suisse. Dans certains endroits, il y a même eu environ 40 journées tropicales. L'été 2003 a été extrême, avec 50 à près de 70 journées tropicales au Sud des Alpes et 40 à 50 journées tropicales dans certaines régions du Nord des Alpes et du Valais.

Un été arrosé avec des inondations

Au Nord des Alpes, l'été 2021 a été le cinquième le plus pluvieux depuis le début des mesures en 1864, avec une pluviométrie moyenne atteignant presque 140 % de la norme 1981-2010. Berne a enregistré le troisième été le plus pluvieux depuis le début des mesures en 1864, avec 162 % de la norme. Les stations de Hallau (SH) avec 169 % de la normale et de Buchs-Aarau avec 174 % de la norme 1981-2010 ont connu l’été le plus pluvieux depuis le début des mesures homogénéisées en 1959. Dans les Alpes, Göschenen a enregistré l'été le plus arrosé depuis le début des mesures en 1883, avec environ 190 % de la norme. Le dernier été aussi pluvieux avait été celui de 1987, marqué par de graves intempéries, avec environ 180 % de la norme.

Au Nord des Alpes, après un mois de mai pluvieux, l'été a apporté le mois de juin et le mois de juillet les plus pluvieux depuis le début des mesures dans certaines régions. La persistance de grandes quantités de pluie a entraîné des crues et des inondations de plusieurs rivières et lacs au Nord des Alpes vers la mi-juillet. Les précipitations d'août au Nord des Alpes et dans les Alpes sont restées souvent inférieures à la norme 1981-2010.

Affichage aggrandi: Figure 2. Précipitations en été (juin à août) au Nord des Alpes depuis le début des mesures en 1864, représentées en % de la norme 1981-2010. Les saisons estivales excédentaires sont représentées en vert, les saisons estivales déficitaires sont en brun.
Figure 2. Précipitations en été (juin à août) au Nord des Alpes depuis le début des mesures en 1864, représentées en % de la norme 1981-2010. Les saisons estivales excédentaires sont représentées en vert, les saisons estivales déficitaires sont en brun.

Arrosé au Sud à partir de juillet

Au Sud des Alpes, les précipitations de l’été ont atteint des valeurs élevées, notamment dans le nord-ouest du Tessin. Airolo a enregistré environ 170 % de la norme, se plaçant au 8e rang dans la série de mesures disponibles depuis 1884. Dans les autres régions, les précipitations ont été moins importantes, atteignant entre 110 et 140 % de la norme 1981-2010. Des sommes estivales nettement plus élevées ne sont pas rares non plus dans ces régions.

Au Sud, le mois de juin n'a apporté que 30 à 40 mm de pluie dans certaines régions, voire localement seulement 20 à 30 mm. Il y a eu plusieurs orages violents avec des inondations locales en juillet. Au niveau régional, comme au Nord, il s'agit du mois de juillet le plus pluvieux depuis le début des mesures, par exemple à Airolo depuis 1884 ou à Coldrerio depuis 1918.

Dans la première décade du mois d'août, de gros orages se sont à nouveau manifestés au Sud des Alpes. Puis le temps est devenu plus calme et les précipitations du mois d'août au Sud ont finalement atteint entre 80 et 120 % de la norme 1981-2010.

Affichage aggrandi: Figure 3. Répartition spatiale des précipitations pendant l’été 2021 (état au 22 août 2021), représentée en % de la norme 1981-2010.
Figure 3. Répartition spatiale des précipitations pendant l’été 2021 (état au 22 août 2021), représentée en % de la norme 1981-2010.

Des chutes de grêle massives

Au Nord des Alpes, le mois de juin a été caractérisé par de nombreux fronts orageux successifs, avec des chutes de grêle dévastatrices en de nombreux endroits. La taille des grêlons a atteint 6 à 7 cm ou plus dans certaines zones, ce qui est très rare. La grêle a laissé derrière elle de nombreux dégâts sur les bâtiments (vitres, tuiles et façades), les cultures et jardins, ainsi que sur les véhicules. De plus, les bouches d’égout bloquées par les grêlons et les feuilles mortes ont contribué aux inondations.

Au Sud des Alpes, la grêle a causé d'importants dégâts à l'agriculture, surtout en juillet. Régionalement, il y a eu des pertes totales dans les vignes et la production de légumes. Les grêlons ont mesuré de 4 à 5 cm de diamètre. De tels grêlons ne se produisent en moyenne que tous les 10 à 20 ans.

Sur l'ensemble de la Suisse, un total de 13 jours de grêle a été enregistré en juin 2021. Dans la série de mesures sur 20 ans, seules les années 2003, 2006, 2008 et 2017 ont compté davantage de jours de grêle en juin. En juillet, 10 autres jours de grêle ont été enregistrés, et 3 en août. Sur l'ensemble de l'été, il y a eu au total 27 jours de grêle. La moyenne estivale des 20 années de mesures disponibles est de 26 jours de grêle.

Affichage aggrandi: Figure 4. Jours de grêle en été (juin à août) en Suisse de 2002 à 2021. On considère qu'il y a une journée de grêle lorsqu'une probabilité de grêle de 80 % est atteinte sur une surface d'au moins 100 km2 dans toute la Suisse.
Figure 4. Jours de grêle en été (juin à août) en Suisse de 2002 à 2021. On considère qu'il y a une journée de grêle lorsqu'une probabilité de grêle de 80 % est atteinte sur une surface d'au moins 100 km2 dans toute la Suisse.

Un ensoleillement limité

L’ensoleillement estival dans de nombreuses régions des deux côtés des Alpes a atteint des valeurs autour de la norme 1981-2010 ou légèrement en dessous. Cette situation fait suite à plusieurs saisons estivales ensoleillées : dans de nombreuses régions de Suisse, les quatre à six derniers étés ont connu un ensoleillement supérieur à la moyenne.

Le bulletin définitif de l’été 2021 sera disponible à partir du 10 septembre 2021 dans la rubrique bulletins climatologiques.  

Commentaires (7)

  1. Guilhem, 30.08.2021, 09:47

    Les eaux nous apprennent beaucoup sur le type d'été que l'on a.

    - Le niveau des lacs dont on a beaucoup parlé qui trahit les précipitations massives.

    - Mais aussi le débit des rivières, qui permettent de vider les lacs.
    Il ne sera pas passé autant de m3 d'eau sous les ponts de l'Aare ou de la Limmat durant cet été depuis plusieurs décennies.

    - Enfin les températures des rivières révèlent le caractère bien frais et peu ensoleillé de cet été. En parcourant l'historique des températures de la Limmat (dispo depuis 1992), c'est l'année où en moyenne la température de l'eau a été la plus froide et de loin!
    19° sur juillet et sur aout, max à 22,3°. Sur de rares années il peut y avoir une température moyenne sous 20° en juillet ou en aout mais jamais sur les 2 mois. La température maximum sur tout l'été s'affiche à 22,3°. La plupart des années c'est 25 ou 26° car on a toujours au moins une période de chaud stable. Chose qui n'est pas arrivée cette année.
    C'est remarquable.

  2. Claude Guignard, 25.08.2021, 16:00

    Les commentaires de MeteoSuisse sont utiles car ils permettent de replacer les choses dans leur contexte. L'été 2021 a paru frais par l'absence de de fortes chaleurs, donc de jours tropicaux. Mais globalement il est demeuré correct. Pour de nombreuses régions de Suisse, le dire humide est un euphémisme. Mais une fois de plus notre pays montre la variété de ses climats. En fin de compte 2021 ne va pas, d'ici quelques années, laisser de souvenir bien particulier si ce n'est peut-être au bord de certains lacs.

    1. Ricardo Munoz, 28.08.2021, 21:40

      Oui… si l’on excepte les précipitations de juillet (réellement abondantes), c’est un été tout à fait « normal » du point de vue des températures. Il aurait même paru plutôt « chaud » dans les années 60 ou 70 - que j’ai connues. Sans parler de la fin du XIXe siécle (que je n’ai pas connue ;-))). C’eût un été quasi caniculaire.

  3. Grégoire, 25.08.2021, 15:46

    Bonjour,

    Concernant la figure 1, la légende n'est pas cohérente avec le graphique pour la première ligne rouge et la ligne verte.

    Meilleures salutations

    1. MétéoSuisse, 25.08.2021, 16:16

      Bonjour,
      Merci pour votre remarque. Nous devons plutôt parler des lignes rouges avec la moyenne 1871-1900 et celle de 1992-2021. Cela a été corrigé.

    2. Grégoire, 25.08.2021, 16:31

      Merci pour la précision. Je précise mon message pour la ligne verte qui s'étend jusqu'en 2021 alors que la légende parle de 2010.

    3. MétéoSuisse, 25.08.2021, 16:46

      Il s’agit bien de la norme 1981-2010. Mais comme cette norme est toujours en employée en 2021 (changement de norme dès 2022), la ligne verte a été tirée jusqu’en 2021.