Contenu

Fortes pluies cette semaine ; deux événements majeurs

12 juillet 2021, 17 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Pour faire suite au blog d’hier, nous allons faire le point sur les dernières prévisions pour cette semaine agitée. Le scénario météorologique se précise ; on entrevoit aujourd’hui deux épisodes d’intempéries durant la semaine ainsi qu’un net rafraîchissement.

Probabilité de densité de décharges électriques pour lundi soir, modèle ECMWF ensemble.
Probabilité de densité de décharges électriques pour lundi soir, modèle ECMWF ensemble.

Deux épisodes d’intempéries

Le premier épisode est lié au front froid très actif qui traversera la Suisse entre ce lundi soir et mardi. Le second, dans la journée de jeudi, correspond à une perturbation dont les pluies seront accentuées par barrage au nord des Alpes. Pour ces deux épisodes, on retrouve comme élément initiateur la dépression d’altitude décrite dans notre blog d’hier.

Entre deux, la région des Alpes se trouvera au cœur d’une dépression météorologique à tous les niveaux, synonyme de temps instable propice aux averses.

Les cartes de sommes de précipitations calculées par le modèle COSMO-2E pour les quatre prochains jours mettent en évidence les deux périodes de fortes pluies ; celle de la nuit de lundi à mardi et celle de jeudi.

Affichage aggrandi: Somme des précipitations sur 24 heures calculées par le modèle COSMO-2E, pour les journées de lundi à jeudi.
Somme des précipitations sur 24 heures calculées par le modèle COSMO-2E, pour les journées de lundi à jeudi.

On peut suivre l’évolution de cette dépression d’altitude sur les projections du modèle global de ECMWF pour les échéances correspondant respectivement à la nuit prochaine, et pour la mi-journée de jeudi. Ce soir et cette nuit, la dépression positionnée sur la France dirigera vers les Alpes une perturbation à caractère de front froid dans un flux de sud-ouest à ouest. La dynamique liée à cette dépression est importante et pourra donner lieu à de forts orages et des cumuls de précipitations importants sur son passage.

Affichage aggrandi: Géopotentiel et vents à 500 hPa, modèle ECMWF pour mardi 13 juillet à 2 heures locales.
Géopotentiel et vents à 500 hPa, modèle ECMWF pour mardi 13 juillet à 2 heures locales.

Jeudi, la dépression sera décalée vers l’est. C’est un courant de nord-ouest qui entraînera une zone de pluie contre les Alpes (schématisée sur l’image par un trait violet). Par barrage, les précipitations seront accentuées, elles concerneront essentiellement le nord des Alpes.

Affichage aggrandi: Géopotentiel et vents à 500 hPa, modèle ECMWF pour jeudi 15 juillet à 14 heures locales.
Géopotentiel et vents à 500 hPa, modèle ECMWF pour jeudi 15 juillet à 14 heures locales.

Côté avertissements

MétéoSuisse a émis ce matin plusieurs avertissements pour couvrir les différentes intempéries.

Pour les prochaines 24 heures, une grande partie de la Suisse se trouve avertie pour de fortes précipitations avec parfois des orages violents.

Affichage aggrandi: Cartes des dangers météorologuiques sur la page Internet de MétéoSuisse.
Cartes des dangers météorologuiques sur la page Internet de MétéoSuisse.

Pour la journée de jeudi, un « warning outlook » vous donne des informations sur la répartition géographique et le type d’intempéries probables.

Affichage aggrandi: Cartes des dangers météorologiques sur le site internet de MétéoSuisse.
Cartes des dangers météorologiques sur le site internet de MétéoSuisse.

Pour la suite ....

Un regard sur les prévisions probabilistes du modèles ECMWF ENS nous permet de remarquer qu’en moyenne les solutions proposées par les membres des ensembles de ce modèle se dirigent vers un système de haute pression sur le nord de l’Europe. On distingue aussi (en couleur) les écarts des différents membres avec la moyenne, cela signifie que la forme exacte de la zone de haute pression est encore incertaine.

Mais la tendance est là, c’est peut-être enfin l’été ?!!

Affichage aggrandi: Répartition moyenne de la pression sur l’Europe, calculée par le modèle ECMWF Ensemble. L’échelle des couleurs indique la dispersion des membres de l’ensemble.
Répartition moyenne de la pression sur l’Europe, calculée par le modèle ECMWF Ensemble. L’échelle des couleurs indique la dispersion des membres de l’ensemble.

Commentaires (17)

  1. Zach, 13.07.2021, 15:58

    Comment se fait-il que les journaux citent encore ces informations fausses sur la quantité de précipitations tombées en 3 jours?

    "L’accumulation des précipitations sur le pays est si importante – il est tombé assez d’eau en trois jours pour remplir entièrement les lacs de Neuchâtel, des Quatre-Cantons et la moitié du lac de Zurich, rappelait MétéoSuisse samedi ", Le Temps, 12 juillet

    "Des trombes d’eau se sont abattues sur la Suisse ces derniers jours. Les quantités tombées auraient suffi à remplir complètement le lac de Neuchâtel, rapporte MétéoSuisse. ", RTN, 12 juillet

    1. MétéoSuisse, 13.07.2021, 18:21

      Bonjour, l'information provient d'un tweet de @MeteoSchweiz. Il y avait malheureusement une erreur, il était écrit 27,2 milliards de litres au lieu de 2,7 milliards. L'information a été reprise par des médias et elle circule toujours même si elle est fausse.

    2. Zach, 13.07.2021, 18:58

      Merci d'avoir publié mon commentaire. Je dois dire que je suis sérieusement déçu de la part des médias. A ma connaissance, seule la RTS a retiré l'article, mais sans la moindre rectification à ce jour.

  2. Bertrand, 13.07.2021, 13:23

    njour. Une question que je me pose depuis longtemps déjà, à chaque période d'intenses précipitations généralisées sur tout le pays : Comment est-ce possible qu'avec les quantités de pluie qu'on se ramasse depuis des semaines il y ait encore des zones où le risque d'incendie de forêt reste "marqué". A toute période de l'année d'ailleurs on peut constater que ce risque est présent à un endroit ou l'autre. On pourrait avoir l'impression que cette échelle de danger est biaisé, voire non représentative du danger réel car non absolue.
    Avec les mêmes critères, les forêts méditerranéennes par exemple seraient certaiment en danger 5/5 en permanence, cela perd de son sens non?

    1. MétéoSuisse, 13.07.2021, 16:29

      Les alertes concernant les incendies de forêt sont émises par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). C'est à cet Office qu'il faut adresser votre demande, nous ne sommes pas compétents pour y répondre.

  3. Daniel, 13.07.2021, 09:20

    Bonjour! C’est normal qu’il pleut presque tous les jours? C’est normal qu’il fait 20 toute la semaine en juillet?

    1. MétéoSuisse, 13.07.2021, 17:37

      Bonjour, des cumuls records de précipitations pourraient être enregistrés dans certaines régions pour un mois de juillet, donc largement au-dessus de la norme. Les températures sont en dessous de la norme, mais restent très loin des mois de juillet les plus froids enregistrés.

  4. Pascal_fr_39, 12.07.2021, 21:10

    Au regard de votre analyse et des prévisions qui en découlent, cet épisode, ainsi que la situation synoptique en Europe, se rapprochent de ce qui s'était passé les 9, 10 et 11, puis les 19, 20 et 21 juillet 2014, année à l'été abondamment arrosé.

  5. il pleut dehors il pleut et c'est tant mieux......., 12.07.2021, 21:01

    Bonjour, en tout cas j'espère que dès vendredi ca sera fini car y'en a marre marre et marre, depuis le premier mai, j ai regardé, pas deux jours de suites ou le soleil a brillé sauf du 10 au 20 juin, que ces orages qui finissent jamais et surtout qui provoque des dégats, bravo en passant, au pompier qui a aidé un adolescent bloqué à un arret de bus, qui a attendu un bus qui n es jamais arrivé, il était sur son natel tranquille, si l eai montait a plus d un mètre l aurait il vu ? Le pompier a dit, mettes votre smartphone au sec. Mais ca fait souci quand même, savez vous si des canicules pourraient avoir lieu en aout ?

    1. MétéoSuisse, 13.07.2021, 17:35

      Bonjour, les dernières tendances à long terme ne montrent pas de signes de canicule, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de semaines sèches et estivales.

  6. meteoguy, 12.07.2021, 20:43

    "La dispersion des membres de l'ensemble" ..... ok là j'ai décroché ;0) j'ai beau essayer ... je ne comprends pas du tout comment lire (et comprendre) la dernière carte ...

    1. MétéoSuisse, 13.07.2021, 17:32

      Bonjour, les modèles météorologiques calculent plus scénarios (appelés membres) pour l'évolution du temps. Si tous les scénarios sont identiques, la fiabilité est bonne, alors que si les scénarios divergent, la fiabilité diminue car il n'est pas possible de savoir lequel est le bon. On calcule donc la moyenne des scénarios et la dispersion. C'est cette dispersion qui est indiquée en violet sur la dernières carte. Cela veut dire que dans ces régions, la situation est encore mal cernée par les modèles, en l'occurrence la pression au niveau de la mer.
      En complément, je vous invite à consulter l'article suivant, tout à fait accessible et bien vulgarisé. Bonne lecture !
      https://www.encyclopedie-environnement.org/air/prevision-densemble/

  7. Claude Guignard, 12.07.2021, 20:31

    Il ne fait guère de doute que la semaine qui débute ne va pas laisser des souvenirs estivaux impérissables. Il est cependant bien difficile de prévoir les précipitations même si l'on peut penser qu'il va de nouveau s'en produire. On aura cette fois en effet une chute de température peut-être plus significative et de l'air contenant moins d'humidité avec des phénomènes moins violents. Il semble par contre que l'on pourrait enfin déboucher vers un changement de situation générale avec des hautes pressions pouvant mettre un terme à l'afflux d'air humide. Cette année le problème ce n 'est pas le sec mais la moitié de l'été déjà derrière nous....

  8. Arnaud, 12.07.2021, 16:25

    Merci pour tous ces articles intéressants. Pouvez-vous m'aiguiller sur une ressource en particulier pour suivre l'évolution des orages en temps réel (leur position, l'intensité, etc.) si cela existe? Merci d'avance.

    1. MétéoSuisse, 13.07.2021, 17:26

      Bonjour, le meilleur moyen de suivre les orages est l'image radar (avec les éclairs) disponible sur notre application et notre site internet (https://www.meteosuisse.admin.ch/home.html?tab=rain). À partir du moment que des impacts de foudre sont détectés, il s'agit d'un orage ; son intensité dépend de sa superficie et de l'intensité des précipitations.

  9. Carel Deketh, 12.07.2021, 15:28

    Bonjour,
    Je vis au Grand-Lancy et comme les précipitations même si elles sont généralisées sur une partir du territoire (passées et futures), il suffit de même pas 10km pour une différence et en regardant les relevés sur la station météo de Cointrin, J'ai l'impression qu'au Grand-Lancy, il y a plu bien plus que les relevés de Cointrin? Genre en cumul de trois jours de l'ordre de 100mm et si il faut encore inclure les autres cumuls, est-ce que ce mois de juillet aura cumulé un quart des précipitations annuel? Sommes-nous déjà dans des records de précipitations ce juillet en première quinzaine sans compter la fraicheur? Et avec cette fraicheur, juillet peut-il prétendre même avec une canicule à encore un mois dans les anales niveau chaleur vu que dans un article précédent vous aviez dit que ce mois de juin avait été le quatrième plus chaud depuis les relevés juste à cause des températures nocturnes? Y a t-il un lien entre la canicule des USA et de notre côté cette fraicheur estivale?

    1. MétéoSuisse, 13.07.2021, 17:22

      Bonjour, il peut y avoir des différences relativement importantes dans les quantités de précipitations sur de courtes distances avec les averses et les orages. Cependant, les quantités de pluie tombées à Genève depuis le début du mois de juillet sont relativement homogènes. Par exemple, il est tombé 93,9 mm à notre station à l'aéroport,101 mm à Genève (avenue d'Aïre, station cantonale) et 93 mm à la station cantonale de Lancy / Bachet-De-Pesay.

      Les quantités de précipitations sont pour l'instant au-dessus de la norme, mais il faudra attendre la fin du mois pour savoir s'il s'agit de quantités records. Les températures sont en dessous de la norme, mais très loin des records de froid. Là aussi il est encore un peu tôt pour tirer un bilan du mois, mais il est peu probable que le mois finisse avec une moyenne (largement) au-dessus de la norme, sauf peut-être en cas de canicule de 10 jours.

      La circulation atmosphérique dans l'hémisphère nord est liée, la crête anticyclonique sur la côte ouest de l'Amérique du Nord peut donc avoir une influence indirecte sur le temps en Europe.