Contenu

Mai 2021 au niveau mondial

10 juin 2021
Thèmes: Climat

Comme le rapporte le service européen Copernicus, mai 2021 a été le cinquième le plus chaud au niveau mondial depuis le début des mesures en 1979, derrière 2020, 2016, 2017 et 2019. En Europe, mai 2021 s’est avéré plus frais que la moyenne, mais il n’a pas été aussi frais que celui de l’an dernier.

Figure 1. Distribution mondiale de la température en mai 2021. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté. Source : Copernicus
Figure 1. Distribution mondiale de la température en mai 2021. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté. Source : Copernicus

Température supérieure à la moyenne au niveau mondial

Au niveau mondial, mai 2021 a enregistré une température moyenne supérieure de 0,26 °C à la moyenne de la période 1991-2020 (ou de 0,42 °C supérieure à la moyenne de la période 1981-2010). Il s’agit du mois de mai le plus frais depuis 2018, mais tout de même du cinquième mois de mai le plus chaud depuis le début des mesures en 1979.

Les températures ont été très supérieures à la moyenne sur l'ouest du Groenland, l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et le nord et l'ouest de la Russie.

En revanche, le sud et le centre des Etats-Unis, certaines parties du nord du Canada, le centre-sud de l'Afrique, la majeure partie de l'Inde, l'est de la Russie et l'est de l'Antarctique ont connu des températures inférieures à la moyenne.

Température de l’air au-dessus des océans

Des températures de l'air inférieures à la moyenne ont été présentes sur la majeure partie de l'océan Pacifique oriental tropical et subtropical et sur l'Atlantique Nord au nord-ouest de l'Europe. Le nord de l'océan Pacifique a généralement connu des températures supérieures à la moyenne, tout comme les régions extratropicales de l'Atlantique Nord. Les conditions ont été plus disparates sur l'océan dans l'hémisphère Sud, avec une exception due à des températures largement supérieures à la moyenne sur la mer de Weddell associées à une banquise inférieure à la moyenne.

Un mois de mai frais en Europe

En Europe, la température moyenne en mai a été de 0,46 °C inférieure à la norme 1991-2020 (ou de 0,17 °C inférieure à la norme 1981-2010). Mai 2020 avait été encore plus frais en Europe, principalement en Europe orientale et en Scandinavie, avec une anomalie négative de 0,59 °C par rapport à la norme 1991-2020.

La plupart des pays européens ont connu des températures inférieures à la moyenne, le centre de l'anomalie de température étant situé en Allemagne. Le mois a été caractérisé par des conditions météorologiques cycloniques peu habituelles à cette période de l’année, ce qui a conduit l'Allemagne à connaître le mois de mai le plus froid depuis 2010. En France, il s’agit du mois de mai le plus froid depuis 2013.

Des températures supérieures à la moyenne ont toutefois été enregistré sur l'est du continent et dans le sud de l'Espagne, en Grèce, en Turquie et dans l'ouest de la Norvège. En Russie, par exemple, les températures ont dépassé 30°C au nord du cercle polaire.

Affichage aggrandi: Figure 2. Répartition spatiale de la température en mai 2021 en Europe. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté. Source : Copernicus
Figure 2. Répartition spatiale de la température en mai 2021 en Europe. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté. Source : Copernicus

Le bulletin de Copernicus pour le mois de mai 2021 est disponible en anglais.

Mai 2021 en Suisse

En moyenne nationale, la température moyenne du mois de mai a été inférieure de 2,3 °C à la norme 1981-2010. Au cours des 30 dernières années, seuls mai 2019 et 2013 avaient été aussi frais. Les précipitations quasi-quotidiennes ont fait de ce mois de mai le plus humide localement depuis le début des mesures. En revanche, au Sud des Alpes, les précipitations sont restées partout inférieures à la moyenne. L’ensoleillement n'a atteint des valeurs supérieures à la moyenne qu’au Sud.

Affichage aggrandi: Figure 3. Répartition en Suisse de la température en mai 2021. L’écart (en °C) à la moyenne 1981-2010 est représenté. Source : MétéoSuisse
Figure 3. Répartition en Suisse de la température en mai 2021. L’écart (en °C) à la moyenne 1981-2010 est représenté. Source : MétéoSuisse

Le bulletin climatologique de mai 2021 donne un aperçu complet de la situation en Suisse.

Le printemps 2021 au niveau européen et mondial

Les températures du printemps boréal en 2021 reflètent globalement celles observées en mai. La température moyenne du printemps (mars-mai) en Europe a été de 0,45 °C inférieure à la norme 1991-2020 (ou de 0,06 °C inférieure à la norme 1981-2010). Il s’agit du printemps le plus froid en Europe depuis 2013.

Affichage aggrandi: Figure 4. Anomalie de la température au printemps (mars à mai) en Europe depuis 1979 par rapport à la norme 1991-2020.  Source : Coperninus.
Figure 4. Anomalie de la température au printemps (mars à mai) en Europe depuis 1979 par rapport à la norme 1991-2020. Source : Coperninus.

Des températures inférieures à la moyenne ont été enregistrées dans la majeure partie de l'Europe, dans le nord du Canada, en Inde, en Afrique australe et dans certaines parties de l'Antarctique. Dans l'océan Pacifique oriental tropical et subtropical, les températures ont également été inférieures à la moyenne en raison des conditions La Niña présentes pendant la majeure partie du printemps.

Les températures de l'air ont été supérieures à la moyenne en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et à l'est de l'Europe. Le Groenland, le nord-est de l'Amérique du Nord. L'Antarctique, à proximité de la mer de Weddell, a également connu des températures supérieures à la moyenne. La plupart des océans extratropicaux de l'Atlantique Nord et du Pacifique Nord ont été plus chauds que la moyenne. Les conditions ont été plus disparates sur les océans de l'hémisphère Sud.

Affichage aggrandi: Figure 5. Répartition spatiale de la température en mai 2021 dans le monde et en Europe. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté. Source : Copernicus
Figure 5. Répartition spatiale de la température en mai 2021 dans le monde et en Europe. L’écart (en °C) à la norme 1991-2020 est représenté. Source : Copernicus

Le printemps 2021 en Suisse

La Suisse a connu le printemps le plus froid depuis 1987 avec une température inférieure à la norme 1981-2010 de 1,1 °C en moyenne nationale. Les mois d’avril et de mai ont été froids. Après deux mois de faibles précipitations en mars et avril, la plupart des régions de Suisse, à l'exception du Sud des Alpes, ont reçu des précipitations abondantes en mai. Le Sud des Alpes a régionalement enregistré le quatrième ou cinquième printemps le plus ensoleillé de ces 60 dernières années.

Affichage aggrandi: Figure 6. Répartition en Suisse de la température (écart en °C à la norme 1981-2020), des précipitations (en % de la norme 1981-2010) et de l’ensoleillement (en % de la norme 1981-2019) au printemps 2021. Source : MétéoSuisse
Figure 6. Répartition en Suisse de la température (écart en °C à la norme 1981-2020), des précipitations (en % de la norme 1981-2010) et de l’ensoleillement (en % de la norme 1981-2019) au printemps 2021. Source : MétéoSuisse

Le bulletin climatologique du printemps 2021 donne un aperçu complet de la situation en Suisse.

Commentaires (0)