Contenu

Une idée un peu folle pour sauver des glaciers

11 avril 2021, 27 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

C’est l’idée qu’a eue le glaciologue grisons Felix Keller alors qu’il observe depuis des années le recul du glacier du Morteratsch, tout près de Pontresina en Engadine.

Chaque année, le glacier de Morteratsch, qui couvre une superficie de 15,3 km2, "rétrécit" d'environ 40 mètres. Cependant, tous les glaciers du monde sont affectés par ce phénomène.

Nos glaciers sont les réservoirs d'eau douce des générations futures. S'ils fondent, les rivières s'assècheront à un moment donné, il n'y aura plus d'eau potable et les hommes et les animaux seront privés de leurs moyens de subsistance. A titre d’exemple Le fleuve Indus, long de plus de 3000 km, est la ligne de vie de plusieurs millions de personnes en Inde et au Pakistan. La rivière est alimentée par les glaciers de l'Himalaya. Et si une idée suisse pouvait aider à diminuer la fonte des glaciers, des gens du monde entier en profiteraient.

Affichage aggrandi: Piz Bernina et glacier du Morteratsch
Piz Bernina et glacier du Morteratsch

Le projet Mortalive

Le glaciologue Felix Keller, avec le soutien de divers scientifiques, d'universités de sciences appliquées et d'entreprises, a lancé un projet qui pourrait aider à diminuer la fonte des glaciers.

Et l'Idée est la suivante : la langue glaciaire du glacier de Morteratsch sera recouverte en été de neige provenant des eaux de fonte pour protéger la couche de glace. Et ce, sans utiliser d'électricité!  (D'ailleurs, ce système innovant pourrait également être utilisé par les compagnies de chemin de fer de montagne pour économiser l'électricité.)

En Suisse, plusieurs glaciers (dont le glacier du Rhône, le glacier de Diavolezza, etc.) ont déjà été recouverts d’une bâche ces dernières années. Felix Keller cherchait d'autres méthodes. Il s'est demandé ce qui se passe réellement lorsque les glaciers sont recouverts de neige. Il a étudié cette question à l'Academia Engiadina de Samedan en collaboration avec Johannes Oerlemans de l'Université d'Utrecht pour le compte de la municipalité de Pontresina. Des études, des essais sur le terrain et des études de faisabilité ont suivi. Felix Keller déclare : "Pour produire de la neige sur le glacier, il faut de l'eau de fonte, une pompe, de la pression d'eau et la technologie nécessaire pour produire de la neige sans électricité". Cette technologie est aujourd'hui développée et testée.

En résumé, en vaporisant en continu de la neige pendant les mois froids sur env 1km2 au centre du glacier, on parvient à constituer une couche protectrice de 4 à 8 m, recouvrant 10% du glacier tout au long de l'année et qui permettrait selon les calculs une reconstitution de la langue glaciaire en 10 ans.

Affichage aggrandi: Image de l'émission RTS Falò représentant les câbles à neige vaporisant de la neige sur le glacier.
Image de l'émission RTS Falò représentant les câbles à neige vaporisant de la neige sur le glacier.

Le câble est testé

Depuis février 2021, un câble à neige vaporisateur est installé et testé près du col de la Bernina. Le câble est suspendu à un mât de 25 m et différents tests sont actuellement en cours pour vérifier dans quelles conditions la neige de culture serait possible.

À côté, une nouvelle technologie pour la construction d'un Stupa de glace est testée. Cette installation permet, entre autres, de sensibiliser le public à la pénurie d'eau dans d'autres régions du monde, comme au Ladakh.

Affichage aggrandi: Stupa et câble à neige testés près du col de la Bernina (GR)
Stupa et câble à neige testés près du col de la Bernina (GR)

Ce projet unique et reposant sur la durabilité, pourrait donc "sauver" les glaciers du monde entier pendant de nombreuses années dans un avenir proche. "Le projet permettra de retarder la fonte des glaciers pendant une période pouvant aller jusqu'à 50 ans" explique Felix Keller.

On trouve des nombreuses informations et on peut suivre le développement du projet sur le site: mortalive.ch ainsi que sur www.glaciersalive.ch

Commentaires (27)

  1. Michel, 14.04.2021, 18:45

    Et dire qu'il y a 150 ans les haut-valaisans, notamment, faisaient des messes pour que les glaciers reculent !
    Champions du monde de la prière !!!

  2. Nathalie, 12.04.2021, 12:27

    C'est bien de soutenir des projets comme celui-ci, du moins c'est bien d'essayer et d'innover.

    Malheureusement, j'ai le sentiment profond qu'il faut absolument tenter de limiter la surpopulation, la surconsommation, et la pollution qui va avec. Sinon on arrivera pas à sauver notre biotope.

    Mais limiter la surpopulation est un sujet extrêmement tabou. Car cela veut dire limiter les naissances, et aussi ne pas vouloir à tout prix soigner des personnes très âgées et les bourrer de médicaments dans des EMS en leur mettant des pampers alors que ces personnes n'ont presque même plus conscience de leur existence. C'est carrément les traiter avec manque de dignité.

    Limiter la surconsommation est aussi très tabou, car toute l'économie en dépend, et d'autre part sommes-nous prêt à renoncer en partie à notre petit confort? Confort auquel voudraient d'ailleurs accéder les populations en voie de développement. Il y a bientôt plus de smartphone dans le monde que de brosses-à-dent!

  3. ricou, 12.04.2021, 11:03

    Et en plus cela empêcherait l'atterrissage sur glaciers des avions bruyants, polluants et inutiles que l'on subit en ce printemps !

  4. Laurent PASQUIER, 12.04.2021, 10:45

    Bonne idée à court terme, même si nous devons soigner le climat. De plus, l'eau sera ultérieurement turbinable ou/et utile à l'agriculture. Très bonne méthode de stockage.

  5. Carel Deketh, 12.04.2021, 10:18

    Bonjour,
    L'idée comme ça a l'air bien. Je me pose quand-même une question même si la réponse est en partie dans ma question. La fonte de la neige qui serait possible en plus grande quantité pendant le printemps, l'été et l'automne n'augmenterait-il pas la fonte de la couche de neige additionnée avec celle naturelle de l'hiver et donc l'effet de ruissellement, de frottement, accélèrerait la fonte et aussi à l'intérieur de la couche glacière? Car il y a tellement de facteurs à prendre en compte avec le climat. La fonte d'un glacier ne tient pas uniquement à la température ambiante. L'effet éolien en cas de vent, de l'orientation du vent comme par exemple le foehn qui peut faire fondre une quantité importante très rapidement. Les éboulements de cailloux et rochers qui recouvrent la langue glacière chauffent en périodes chaudes et donc fait fondre la surface du glacier, etc...
    Dans cette perspective d'utiliser l'eau de la fonte du glacier pour la retransformer, l'espérance de vie en plus?

  6. Marc Bornet, 12.04.2021, 09:04

    Pas besoin des câbles à neige cette semaine...

  7. Arrigo, 12.04.2021, 08:24

    Une rustine défectueuse sur un pneu dégonflé.
    Diminuons nos rejets de CO2 ....c’est la seule solution durable.
    Élévation des océans, destruction des coraux sécheresse etc ...arroser nos glaciers se suffira pas .

  8. Daniel, 12.04.2021, 07:23

    Finalement, je ne comprends pas pourquoi tout le monde s’inquiète tellement pour les glaciers? Pourquoi ça doit nous inquiéter? Ne y a-t-il des avantages ou des priorités avec les glaciers?

  9. Daniel, 12.04.2021, 07:20

    Si les glaciers fondent, il y aura plus d’eau, c’est logique, il y a une quantité énorme d’eau glacée dans ce givre éternel, et les rivières ne seront pas séchées, parce qu’au lieu des glaciers fondants il y aura juste la neige qui fondra en printemps pour alimenter les fleuves etc

  10. Julien, 12.04.2021, 00:00

    Super intéressant, merci beaucoup ! J'irai jeter un coup d'œil à cette installation :)

  11. Astro, 11.04.2021, 20:19

    Très intéressant comme article! J'espère vraiment que le résultat de cette recherche aboutira.
    Pour ceux qui s'intéressent à cette méthode novatrice de créer de la neige sans électricité, voici un lien:
    https://m.simplyscience.ch/archives-jeunes/articles/un-savoir-faire-technique-pour-les-fabricants-de-neige-suisses.html

    Merci encore meteosuisse pour votre blog de grande qualité (à l'heure où les médias ne pointent que sur "Celui dont on ne doit pas prononcer le nom", vous êtes les seuls qui me fassent rêvasser un peu)

  12. Pascal_fr_39, 11.04.2021, 18:53

    Idée un peu folle, certainement, qui sauvera peut-être les apparences localement, une rustine sur une chambre à air percée de partout. Les activités humaines accélèrent avec un coefficient 2 ou plus l'évolution naturelle à la surface de notre planète. Au delà des glaciers en péril, c'est surtout le monde du vivant qui n'a pas le temps nécessaire pour s'adapter comme il l'a fait dans le passé face aux évolutions d'échelle géologique , créant un déséquilibre de plus en plus visible un peu partout. Mais le temps fera son oeuvre, un nouvel équilibre se mettra forcément en place avec le délais qu'il faudra. L'humanité, qui a bâti ses fondations et développé son édifice de civilisation sur un socle parfait qu'elle a fortement dégradé depuis, devra, à son tour, s'adapter. Maintenant.

  13. olivier, 11.04.2021, 18:33

    interessant, mais cela ne fait que soigner le symptôme, pas le mal...

  14. Olivier, 11.04.2021, 18:17

    Et si les canons à neige pouvaient finalement servir les plus pauvres de notre planète...

  15. Christophe, 11.04.2021, 18:05

    Du coup je ne comprends pas. Si on utilise l’eau issue de la fonte de neige....on ne prive pas d’eau justement les personnes qui utilisent cette eau de fonte? 🤔

    1. HM, 12.04.2021, 09:26

      Merci pour cette question qui crevait les yeux. Ou bien cette solution n'en est pas une ou bien elle nous a été mal expliquée. Forcer l'eau de fonte à rester stockée créra pénurie d'eau en aval et l'on a vu des guerres de l'eau démarrer pour moins que cela.

    2. Berclaz Guy, 12.04.2021, 12:44

      Stocker l'eau de fonte nivale n'est pas foncièrement une idée nouvelle. P. ex du côté de l' adret valaisan dans la région de Sierre, un projet nommé "Lienne-Raspille " est en cours depuis quelques années maintenant. L'idée est de stocker cette eau dans le barrage du Tzeuzier ou barrage du Rawyl en période de fonte et de la restituer en fonction des besoins d'irrigation en été lorsque les précipitations ne suffisent plus aux besoins de l'agriculture. Intéressant, non ? Ce n'est sûrement pas Eurêka mais une solution à creuser.

  16. leouilidenyon, 11.04.2021, 17:40

    Intéressant ! Un projet relativement simple et peu coûteux ; toutefois je pense qu'à la base, ne faudrait-il pas essayer, avant tout, de se munir d'instruments et solutions pour freiner l'accélération de l'augmentation de la température, voire la faire stagner?
    cette solution me semble être isolée.

  17. Claude Guignard, 11.04.2021, 17:30

    Vous l'écrivez vous-mêmes : "sauver" un glacier est impossible.. Il ne s'agit au mieux que de retarder sa disparition. Et pour cela il existe un moyen très simple : lutter, mais lutter EFFICACEMENT, contre le réchauffement climatique. Hélas, cela demande un changement du mode de vie auquel personne ou presque ne veut consentir. Je note que si la fonte des glaciers produit de l'eau, leur maintien n'en produit pas. On oublie qu'une partie de l'eau provient de la fonte de la neige...qui a lieu de toute manière, avec ou sans glaciers.

  18. Nicolas, 11.04.2021, 17:11

    c'est un très bonne idée et ça va fonctionner.

    Pour ma par je fais des tests chez moi dans mon jardin depuis plusieurs années avec un petit canon à neige acheter à l'entreprise bächler Top Track à Emmenbrücke et j'ai aussi des bâches géotextile COVERICE 500 d'une entreprise de Thoune pour protéger la neige du soleil et de la pluie et des coups de chaud durant l'hiver à l'altitude de 755 mètres.
    Je teste depuis cette année avec un arrosage rotatif de simplement pulvériser de l'eau froide par temps froids.
    Si ses informations intéresse Monsieur Felix Keller
    Qu'il me laisse son adresse.

  19. Dyvim Slorm, 11.04.2021, 16:57

    Super idée, félicitations, comme quoi ensemble nous pouvons trouver des solutions, le temps de baisser drastiquement nos émanations de carbone

  20. Francioli, 11.04.2021, 16:44

    Bonjour,
    Es-ce qu’une technologie humaine de plus va nous sauver ?
    Je me demande si nous ne devrions pas couper plutôt les sources de chaleur,
    par exemple l’énergie atomique ou l’utiliser pour renvoyer la chaleur dans un solide, un liquide, mais pas à l’échelle super locale.

    Dans la foulée, un brin pessimiste, je me demande si toutes ces avancées technolgiques n’auraient pas dévastés la planète sans leur existences, donc paradoxalement, la connaissance devient sources de péril, remarqué que dans le jardin initial, c’est de l’arbre de la connaissance du bien et du mal que nous aurions goûté....
    faut-il redevenir animal ? Je ne pense pas, mais alors ??

    Il me semble que de toutes façons, qu’on soit pour ou contre, que nous irons dans le mur à plus ou moin 50 ans, à moins d’un coup de pouce innatendu.

    Alors tenter quelques parades paraît résonnable pour notre équilibre mental aussi.

    Bonne suite

  21. Vallon JJ, 11.04.2021, 16:30

    Excellente idée.
    Les autorités fédérales devraient financer totalement ce projet d'avenir.
    Un sujet à diffuser largement.
    Bravo.

  22. Alfred leJ, 11.04.2021, 16:11

    Avec des "si", des "on pourrait" et des "il n'y a qu'à", c'est génial on va pouvoir sauver les glaciers du monde entier ! Du moins c'est ce que je retiens en lisant votre article et en me dirigeant sur le site Mortalive. Quand à l'avancée du projet..., j'attends personellement de voir ou lire du concret avec l'avancée non pas du projet mais d'un et plusieurs glaciers, puis donc comme quasi promis, les glaciers du monde entier ! Oui mais alors c'est pour quand ? Les glaciers eux n'attendront pas, et Mortalive semble être encore en recherche de donateurs. Si l'on donne, est-ce que l'on pourrait sauver les glaciers du monde entier ? Et pour sauver les glaciers de notre riche Suisse, si le problème est aussi l'argent, ce que je ne crois pas avec un projet aussi génial, c'est que les éventuels problèmes pour passer de projet à réalisation sont ailleurs. Cordialement Alfred leJ

  23. Beuret Pierre, 11.04.2021, 15:49

    Alors là, chapeau les physiciens !

  24. Raphaël, 11.04.2021, 15:47

    Qui ne tente rien n’a rien:-) cette idée peut paraître folle mais je la trouve tout à fait dans l air du temps; heureusement que nous pouvons compter sur ce genre de personne pour au moins tenter certaines choses... quoiqu il en soit, prévenir et sensibiliser les générations futures semble, je pense, le meilleur moyen pour parvenir à diminuer le phénomène.
    Merci pour vos articles, tjrs aussi intéressant à lire :-)

  25. jean zwygart, 11.04.2021, 15:21

    Je trouve vraiment magnifique cette idée
    Moi qui ni connais pas grand chose j'imaginais une solution de faire de la neige en continu sur les glaciers avec l'eau et l'énergie qu'ils produisent au pied des glaciers même ? Mais Bravo et Félicitations il faut y aller à fond ça vaut vraiment la peine d'investir dans cette direction et lancer des appels de fonds d'investissement 👍👏🙋‍♂️