Contenu

Un mois d’octobre ensoleillé

29 octobre 2021, 3 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Après un mois de septembre déjà ensoleillé, octobre a également été un mois d’automne ensoleillé en Suisse. Genève a enregistré un des mois d’octobre le plus ensoleillé depuis le début des mesures en 1897. La température moyenne en octobre s’est montrée légèrement en dessous de la norme 1981-2010. Les quantités de précipitations sont restées déficitaires dans la plupart des régions. Au Nord et dans les Alpes, il est tombé l’équivalent de moins de la moitié, voire même du tiers de la normale dans certaines régions.

Magnifique vue vers les Alpes depuis le Monte Generoso le 22 octobre 2021. Photo : Marco Gaia.
Magnifique vue vers les Alpes depuis le Monte Generoso le 22 octobre 2021. Photo : Marco Gaia.

Très ensoleillé sur l’ouest et le nord-ouest de la Suisse

Comme en septembre déjà, l’ensoleillement en octobre a été largement supérieure à la normale, notamment au Nord des Alpes. Dans l'ouest et le nord-ouest de la Suisse, le soleil a brillé pendant 160 à 180 heures. La norme 1981-2010 pour octobre se situe entre 100 et 130 heures d'ensoleillement dans ces régions. Avec près de 165 heures d'ensoleillement, Genève a connu au moins le sixième mois d'octobre le plus ensoleillé depuis le début des mesures en 1897.

Affichage aggrandi: Figure 1. L’ensoleillement en octobre à Genève depuis le début des mesures en 1897 en % de la norme 1981-2010. En jaune, il s’agit des mois d’octobre avec un ensoleillement excédentaire, en gris avec un ensoleillement déficitaire.
Figure 1. L’ensoleillement en octobre à Genève depuis le début des mesures en 1897 en % de la norme 1981-2010. En jaune, il s’agit des mois d’octobre avec un ensoleillement excédentaire, en gris avec un ensoleillement déficitaire.

Locarno-Monti et Lugano, au Sud des Alpes, ont également enregistré 170 heures d'ensoleillement, ce qui est comparable aux régions les plus ensoleillées du nord de la Suisse. En revanche, cela n'entre pas dans le classement des dix mois d'octobre les plus ensoleillés dans cette région qui est habituellement lumineuse.

En Valais, le soleil a brillé pendant près de 200 heures à Sion. Il s’agit d’au moins du huitième mois d’octobre le plus ensoleillé depuis le début des mesures homogénéisées en 1959.

Température légèrement en dessous de la norme

Malgré des conditions souvent ensoleillées, la température moyenne nationale pour le mois d’octobre qui est de 6,2 °C a été légèrement en dessous de la norme 1981-2010. La norme nationale 1981-2010 pour le mois d’octobre est de 6,5 °C. La norme 1991-2020 utilisée à partir de 2022 n'est que légèrement supérieure, à 6,7 °C. Depuis la période préindustrielle 1871-1900, le mois d'octobre s'est réchauffé de plus de 2 °C en Suisse.

Affichage aggrandi: Figure 2. La température en octobre en Suisse depuis le début des mesures en 1864. Le point rouge montre octobre 2021 (6,2 °C). La ligne verte montre la norme 1981-2010 (6,5 °C). Les lignes rouges montrent les moyennes sur 30 ans 1871-1900 (moyenne préindustrielle) et 1991-2020.
Figure 2. La température en octobre en Suisse depuis le début des mesures en 1864. Le point rouge montre octobre 2021 (6,2 °C). La ligne verte montre la norme 1981-2010 (6,5 °C). Les lignes rouges montrent les moyennes sur 30 ans 1871-1900 (moyenne préindustrielle) et 1991-2020.

Foehn tempétueux au début du mois

Après un 1er octobre souvent ensoleillé, une situation de foehn du sud s'est installée les 2 et 3 octobre. Avec l'arrivée du foehn, le Sud des Alpes était déjà sous les nuages le 1er octobre. Dans les vallées à foehn du Nord des Alpes, le foehn a soufflé jusqu’à 80-110 km/h en rafales, en montagne jusqu’à plus de 130 km/h. Dans certaines vallées, le foehn a occasionné une nuit tropicale du 2 au 3 octobre avec une température minimale de 20 °C ou légèrement plus.

Les précipitations ont commencé à l’Ouest et au Sud le 3 octobre. Une situation dépressionnaire et pluvieuse s’est poursuivie dans toute la Suisse du 4 au 6 octobre. De fortes précipitations se sont manifestées au Sud des Alpes le 4 octobre avec de 60 à 100 mm. L'air polaire humide provenant du nord-ouest a fait descendre la limite des chutes de neige jusque vers 1500 mètres le 6 octobre.

Situations anticycloniques avec beaucoup de soleil

Du 7 au 19 octobre, le temps en Suisse a été majoritairement anticyclonique et très ensoleillé. Le matin, il y a souvent un peu de brouillard sur certaines régions de plaine du Nord des Alpes, mais il s’est généralement dissipé. Malgré un temps ensoleillé, la température moyenne journalière est restée de 2 à 4 °C en dessous de la norme 1981-2010.

Affichage aggrandi: Figure 3. Un temps d'automne pittoresque au Tessin. Vue du Monte Lema vers le sud, le 16 octobre 2021.
Figure 3. Un temps d'automne pittoresque au Tessin. Vue du Monte Lema vers le sud, le 16 octobre 2021.

Le 12 octobre, un courant frais de nord-ouest a interrompu la série de journées ensoleillées. Quelques pluies sont tombées au Nord des Alpes et de la neige jusqu'à 1100 m en montagne. Au Sud, le temps est resté ensoleillé avec un foehn du nord et des températures maximales atteignant 17 à presque 19 °C.

Tempête automnale

Après une brève phase de foehn de sud le 20 octobre, un fort courant d'ouest a apporté la première tempête d'automne le 21. Elle a balayé les crêtes du Jura avec des rafales de 130 à 135 km/h. Sur les régions de plaine du Nord des Alpes, les rafales ont atteint 60 à 90 km/h, localement plus de 100 km/h. Le Säntis a enregistré 132 km/h. La valeur la plus élevée du réseau de mesures de MétéoSuisse a été relevée au Moléson avec 138 km/h.

De nouveau ensoleillé

A partir du 22 octobre, la Suisse a été concernée par un anticyclone atlantique, qui s'est ensuite déplacé vers l'Europe orientale en passant par l’Europe centrale. Malgré des brouillards automnaux sur les régions basses du Nord des Alpes, il y a eu beaucoup de soleil.

Le 26 octobre, le temps automnal ensoleillé a été brièvement interrompu au Nord des Alpes par un faible front froid qui a amené un peu de pluie. Au Sud des Alpes et en Engadine, le temps est resté ensoleillé. Un autre anticyclone atlantique a apporté des conditions ensoleillées généralisées à partir du 27 octobre. Le matin, il y a eu du brouillard au Nord des Alpes, qui localement ne s’est guère, voire pas du tout dissipé.

Peu de précipitations

Le mois d'octobre a été marqué par de faibles précipitations. Dans de nombreuses régions, les sommes pluviométriques ont été inférieures à la moitié de la norme 1981-2010, voire régionalement, inférieures à 30 % de la norme. Davos, avec 23 % de la normale ou environ 15 mm a, pour l’instant, connu son mois d'octobre le plus sec depuis plus de 25 ans. La dernière fois qu'il y a eu moins de précipitations à Davos en octobre, c'était en 1995 avec environ 3 mm.

Affichage aggrandi: Figure 4. Répartition spatiale de la somme des précipitations en octobre 2021 (état au 28 octobre 2021), en % de la norme 1981-2010.
Figure 4. Répartition spatiale de la somme des précipitations en octobre 2021 (état au 28 octobre 2021), en % de la norme 1981-2010.

Coloration des feuilles d’automne retardée

Après que très peu d'arbres eurent montré une coloration des feuilles en septembre, les hêtres, les érables et les tilleuls ont lentement commencé à changer de couleur à partir de début octobre. La coloration des feuilles s'est intensifiée à partir du 10 octobre environ à toutes les altitudes, de la plaine à la montagne, et les forêts se sont très vite colorées. La coloration des feuilles du hêtre a été retardée de 4 jours en moyenne à toutes les altitudes par rapport à la moyenne de la période 1981-2010. La coloration des feuilles a été significativement plus retardée sur les sites au-dessus de 800 m, de 7 jours en moyenne, tandis qu'en dessous de 800 m, elle n'a eu lieu qu'environ 2 jours plus tard.

Affichage aggrandi: Figure 5. Le 19 octobre, la plupart des hêtres au Chamben (SO) à 1200 m d’altitude étaient encore verts. 
Photo : Regula Gehrig.
Figure 5. Le 19 octobre, la plupart des hêtres au Chamben (SO) à 1200 m d’altitude étaient encore verts. Photo : Regula Gehrig.

La coloration des feuilles d'autres espèces d'arbres a été observée depuis 1996. Par rapport à la période 1996-2020, les érables se sont également colorés avec un retard de 4 jours, les bouleaux avec un retard de 2 jours et les tilleuls à petites et à grandes feuilles avec un retard de 1 à 2 jours. Pour toutes ces espèces, une coloration des feuilles nettement retardée a également été visible à des altitudes plus élevées. Des mélèzes jaunes colorés ont pu être observés dans les montagnes à partir de la mi-octobre environ, un peu plus tard dans certaines stations et un peu plus tôt que la normale dans d'autres.

Affichage aggrandi: Figure 6. Le 17 octobre, cet érable de montagne situé au-dessous du Laseberg (chaîne du Stockhorn, BE) s’est montré dans les plus belles nuances de jaune. 
Photo : Regula Gehrig.
Figure 6. Le 17 octobre, cet érable de montagne situé au-dessous du Laseberg (chaîne du Stockhorn, BE) s’est montré dans les plus belles nuances de jaune. Photo : Regula Gehrig.

Normalement, la coloration des feuilles commence en montagne et se poursuit à des altitudes plus basses. Au cours de cet automne, ce sont surtout les forêts de haute altitude qui ont bénéficié des températures élevées du mois de septembre, de sorte qu'elles ont conservé leurs feuilles vertes plus longtemps que la normale. Avec les températures plus basses de la première moitié d'octobre, les arbres ont changé de couleur à toutes les altitudes, ce qui explique que le retard ait été un peu moins prononcé en plaine.

Le bulletin définitif d’octobre sera disponible à partir du 10 novembre 2021 dans la rubrique bulletins climatologiques.

Commentaires (3)

  1. Tobias Imobersteg, 30.10.2021, 09:54

    Quelle est le niveau de la corrélation négative entre ensoleillement et précipitation ? Et surtout, comment cette corrélation a-t-elle évoluée ? L'évolution a-t-elle été statistiquement significative ?

    1. MétéoSuisse, 01.11.2021, 07:55

      Le blog sur le changement de la norme https://bit.ly/3nIVqY0 montre que l’ensoleillement a augmenté de 5 à 10 % entre la période 1981-2010 et celle de 1991-2020. En revanche, pour les précipitations, aucun changement significatif n’est visible.

  2. Claude Guignard, 29.10.2021, 17:04

    Un mois d'octobre ensoleillé et sec signifie souvent l'absence de courants perturbés apportant de l'air maritime doux et limitant le refroidissement nocturne. Une fois passé l'équinoxe le soleil baisse rapidement et même s'il brille souvent il ne parvient plus à réchauffer l'air froid qui s'accumule en plaine. La température moyenne relevée en octobre 2021a sans doute été influencée par le réchauffement climatique, sinon elle n'aurait pas été autrefois si proche de la normale. Il faudra voir quelles auront été les températures moyennes en montagne.