Contenu

Période de référence climatologique 1991-2020 pour la Suisse

26 octobre 2021, 9 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

MétéoSuisse utilise une période de référence de 30 ans pour classer les événements météorologiques actuels. Le choix de cette période dite de référence est basé sur les spécifications de l’Organisation météorologique mondiale (OMM). La période de référence la plus récente, 1991-2020, est terminée depuis la fin de 2020 et sera utilisée à partir de janvier 2022. Les valeurs standard correspondantes pour la température, les précipitations et l’ensoleillement sont désormais disponibles pour la Suisse. Une comparaison avec la période 1981-2010 qui est remplacée, montre que la Suisse est devenue plus chaude et le Plateau plus ensoleillé. Aucun changement majeur n’est visible pour les précipitations.

Zurich dans une atmosphère pittoresque en soirée
Zurich dans une atmosphère pittoresque en soirée

Pour décrire le climat d’une région, les paramètres météorologiques tels que la température, les précipitations ou l’ensoleillement sont analysés sur une période définie de 30 ans. Les valeurs moyennes de cette période sont appelées valeurs normales du climat. Conformément aux spécifications de l’OMM, la période standard est actualisée tous les 10 ans afin d’inclure dans le calcul des valeurs standard les évolutions les plus récentes liées au changement climatique en cours. Cela permet de placer la météo du jour dans le bon contexte lorsqu’on la compare à la norme et de prendre de meilleures décisions en matière de climat en appliquant les valeurs de la norme. En conséquence, MétéoSuisse remplacera la période de référence 1981-2010 par la période 1991-2020 à partir de janvier 2022. Nous en avons déjà parlé plus en détail dans un article en mars 2021.

Valeurs disponibles pour la température, les précipitations et l’ensoleillement

Pour les premières variables mesurées, les valeurs de référence pour la période 1991-2020 sont maintenant disponibles : pour la température, les valeurs mensuelles et annuelles de la température moyenne et de la température moyenne minimale et maximale sont disponibles. Les valeurs qui en sont dérivées, telles que le nombre de journées tropicales, estivales, de gel ou sans dégel, sont également disponibles sous forme de valeurs de référence. Pour les précipitations, il s’agit des valeurs de la somme des précipitations et du nombre de jours avec des précipitations, et pour l’ensoleillement, la durée en heure et en pourcentage de la durée maximale possible (ensoleillement relatif). Dans la plupart des cas, les valeurs de référence sont disponibles à la fois pour les stations de mesure individuelles et sous forme de cartes.

Le climat de la Suisse aujourd’hui

Les nouvelles valeurs de référence fournissent des informations sur le climat actuel de la Suisse. La Figure 1 montre les valeurs de référence annuelles de la température, du nombre de journées estivales, de la somme des précipitations, du nombre de jours avec des précipitations et l’ensoleillement relatif avec leur distribution en Suisse.

La température annuelle moyenne varie aujourd’hui de 13 °C au sud du Tessin, de 9 à 10 °C sur le Plateau, à des températures bien inférieures à -5 °C dans les régions situées au-dessus de 3000 mètres d’altitude. Au sud du Tessin, on compte plus de 80 jours avec des températures de 25 °C ou plus (journées estivales), sur le Plateau entre 40 et 60 jours, tandis qu’au-dessus de 2000 mètres, il n’y a pas de journée estivales.

En raison de la topographie complexe, les quantités de précipitations en Suisse varient également beaucoup selon les régions. Dans les grandes vallées internes des Alpes comme le Valais ou l’Engadine, les précipitations sont parfois nettement inférieures à 1000 mm par an, tandis que sur le versant nord des Alpes et au Tessin, on peut s’attendre à 2000 mm et plus. Au Tessin, les précipitations sont réparties sur une bonne centaine de jours, alors que sur le versant nord des Alpes, il pleut ou neige 150 jours ou plus par an.

Enfin, en ce qui concerne l’ensoleillement, on observe également de nettes différences dans le pays, avec une durée relative de seulement 40 % environ dans le nord-est du Plateau et jusqu’à 60 % en Valais. De nombreuses autres données et cartes déjà disponibles pour vos propres analyses se trouvent sur notre site internet sur la page « Normes climatologiques ».

Changements par rapport à 1981-2010

La nouvelle période de référence 1991-2020 ne diffère de la précédente que de 10 ans. Deux tiers des données utilisées pour calculer les nouvelles valeurs de la norme sont identiques. Néanmoins, il existe quelques différences significatives. En particulier, l’augmentation de la température de référence documente le réchauffement progressif de la Suisse. Par rapport à la période 1981-2010, la température moyenne annuelle normale en Suisse a augmenté de 0,4 à 0,5 °C. Le réchauffement peut être observé pour presque toutes les saisons et est le plus fort pour les mois d’avril, juin et août.

Pour les précipitations, par contre, il n’y a pas de différences majeures entre les valeurs de références annuelles des deux périodes. Bien que les cumuls aient légèrement diminué dans l’ouest du pays, la différence est très faible, moins de 5 %. La même image avec seulement de petites différences de moins de 10 % est observée dans toutes les saisons. Seul le mois de novembre se distingue avec des valeurs normales au Sud des Alpes qui sont désormais supérieures de 20 à 30 % à celles de 1981-2010. Cela s’explique principalement par quelques mois de novembre secs des années 1980 (qui ne sont plus compatibilités dans la nouvelle période de référence) et par l’ajout récent de gros épisodes pluvieux en 2014 et 2019.

Enfin, en ce qui concerne l’ensoleillement, l’augmentation sur le Plateau est frappante en moyenne annuelle. La durée d’ensoleillement a augmenté de 5 à 10 %. Ce changement tend à se produire sur l’ensemble de l’année sur le Plateau. En outre, les mois de printemps sont devenus légèrement plus ensoleillés dans toute la Suisse. La Figure 2f montre le mois d’avril comme exemple représentatif.

Conclusion : la Suisse est devenue plus chaude et le Plateau plus ensoleillé. Aucun changement significatif n’est visible dans les précipitations.

Période de référence climatologique 1991-2020 et changement climatique

L’utilisation des nouvelles valeurs de référence conduit à classer certains mois, saisons ou années différemment par rapport à l’ancienne période de référence, notamment en ce qui concerne la température. Par exemple, l’été 2021 (juin à août), frais et pluvieux, s’est montré environ 0,5 °C plus chaud par rapport à la norme 1981-2010, alors qu’il a été 0,1 °C plus frais par rapport à la nouvelle période de référence. Cet exemple montre bien l’importance de disposer d’une période de référence qui ne soit pas trop éloignée dans le passé afin de replacer les événements actuels dans le contexte attendu aujourd’hui. Cependant, le passage à la nouvelle période de référence n’a aucune influence sur les déclarations concernant l’évolution de la température à long terme. Bien que l’été ait été légèrement plus frais que ce à quoi nous nous attendons aujourd’hui, il poursuit la série d’étés chauds des trois dernières décennies. Avant le fort réchauffement estival observé à partir des années 1990, la Suisse n’a compté que quelques étés de 14 °C ou plus en moyenne nationale. L’été 2021 est 2,1 °C plus chaud par rapport à la période préindustrielle (1871-1900), quelle que soit la période de référence utilisée pour décrire le climat actuel.

Etapes suivantes pour l’introduction de la norme 1991-2020

D’ici la fin 2021, d’autres valeurs de référence pour la pression atmosphérique, la pression de vapeur et la vitesse du vent seront préparées sur la base de séries de mesures homogènes et mises à disposition sur notre site internet. En outre, il y aura également une mise à jour des roses des vents standard et des diagrammes climatiques et des compilations des valeurs de référence climatologique par station de mesures. Des séries chronologiques et des champs de données matricielles avec les écarts par rapport à la nouvelle période de référence 1991-2020 seront disponibles dans notre base de données. Dans les produits standard tels que les rapports climatiques ainsi que dans les textes et graphiques de notre site internet, MétéoSuisse utilisera de manière standard et généralisée la nouvelle période de référence à partir de janvier 2022.

MétéoSuisse est ouvert à un dialogue en ligne respectueux et accueille volontiers les commentaires et les questions. Nous vous invitons à respecter notre nétiquette. Veuillez noter qu’il n'existe aucun droit pour la publication d’un commentaire et que nous n'entretenons aucune correspondance concernant la décision de publier ou non un commentaire ou une question. Merci pour votre compréhension. Formulaire de contact

Commentaires (9)

  1. Casper, 29.10.2021, 09:19

    Bonjour,
    Sur la figure 3 on voit que l’année 2003 (sauf erreur) apparaît comme une anomalie par rapport aux autres années de la période considéré et ainsi change de manière importante la valeur moyenne. Habituellement quand on parle de moyenne, il faut considérer l’écart type car la moyenne de 49 et 51 est la même que 0 et 100 et pourtant on ne parle pas des mêmes écarts.
    Prenez-vous cela en compte ou ne considérez-vous que les moyennes brutes ?
    Merci d’avance

    Réponses

    Répondre à Casper

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 29.10.2021, 09:40

      Bonjour,
      Il est vrai que l’été 2003 a été une grosse anomalie et tire vers le haut la norme 1991-2020. Cependant, sur 30 ans, cela ne tire la moyenne vers le haut que de l’ordre de 0,1 °C. C’est la raison pour laquelle l’OMM recommande d’utiliser des normes sur 30 ans. L’échantillon est suffisamment grand pour éviter de trop gros saut en cas d’importante anomalie comme pendant l’été 2003. Donc pour répondre complètement à votre question, seules les moyennes brutes (sur des valeurs homogénéisées) sont considérées.

  2. Claude, 27.10.2021, 11:30

    Avec l'constante de certaines valeurs on comprend la nécessité de modifier les bases d'établissement des moyennes. Sinon les comparaisons perdent toute signification. Mais on se retrouve alors avec des "anciennes" et des "nouvelles " normales.

    Réponses

    Répondre à Claude

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  3. viva almancil dansez musette brst of, 27.10.2021, 07:07

    Bonjour, ce n'est pas le 3 octobre 2003, mais je me rappelle que début octobre d'uhe certaine année c'était fort, Merci de votre retour

    Réponses

    Répondre à viva almancil dansez musette brst of

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  4. Pascal_fr_39, 26.10.2021, 18:39

    Bonjour,
    Ce changement de référence des normales va, à l'image de votre illustration pour l'été 2021, bouleverser l'interprétation des bilans climatiques. Il est même fort probable, sous réserve de mois de novembre et décembre très typés dans un sens ou dans l'autre, que le bilan thermique annuel 2021 se retrouve au-dessus de la norme 1981-2010, mais au-dessous de celle de 1991-2020. Le dernier référentiel semblerait toutefois mieux approprié pour qualifier cette première année de la décennie.
    Pour en revenir au sujet de ce blog, 0.5° de plus pour la nouvelle période de référence signifie que le décennie 2011-2020 qui remplace celle de 1981-1990 s'est montrée 1.5° plus chaude. Même si les années 1980 ont été plutôt froides avec quelques vagues de froid mémorables, le réchauffement est ainsi très bien quantifié. On atteint déjà presque dans nos régions la limite "butoir" fixée par le GIEC, et particulièrement médiatisée actuellement avec la COP 26.

    Réponses

    Répondre à Pascal_fr_39

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  5. J. Decker, 26.10.2021, 18:14

    Bonjour,
    Est-il également envisagé de mettre à jour les normales concernant les chutes de neige? A ce propos, je suis surpris de voir des statistiques sur wikipedia : https://en.wikipedia.org/wiki/Lausanne#Climate (version anglaise) alors que je ne trouve pas ces données sur votre site (y compris sous https://www.meteosuisse.admin.ch/home/climat/le-climat-suisse-en-detail/normes-climatologiques/diagrammes-climatiques.html?region=Tableau) pour la station de Pully. Peut-être n'ai-je pas trouvé la bonne page?
    Merci, J.D.

    Réponses

    Répondre à J. Decker

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 26.10.2021, 19:06

      Bonjour,
      La neige a été mesurée à Pully de 1978 à 1995, durée insuffisante pour faire une norme sur la période 1980 - 2021 sur la neige à Pully. Il n'y a pas d'information sur la période de validité des valeurs indiquées dans le tableau de Wikipedia. Toutefois, en effectuant une moyenne des chutes de neige sur la période 1978 - 1995, nous obtenons une valeur de 36 cm, relativement proche de celles indiquée par Wikipedia (35,1 cm).

  6. viva almancil dansez musette best of, 26.10.2021, 13:05

    Bonjour, concernant le climat de ces trentes dernières années, j aimerais vous parler d'un constat que j ai fait à propos du foehn. Je suis de 1988 et j'habite dans une vallée à foehn. Ce vent ma beaucoup intrigué jusqu'en 2014, c'était quelque chose que je n'arrivais pas à saisir, à comprendre, et puis quelque chose en 2014 s'est passé, et ce foehn aujourd'hui ne m'imspire guere, ( ca souffle c'est tout ) avant c'était une phobie puis donc fin 2014 une thérapie ma enlevé cette obsession foehnique, revenons donc à nos moutons🤣. J ai donc une questions, vu que je ne fais plus attention à ce foehn, saviez vous me dire si le foehn a plus soufflé dans les alpes sur la période 1988 - 2014 ou 2014 -2021 ? En avril 1996 le bois de finges a brulé par un incendie aggravé par le foehn vers tourtemagne en valais, saviez vous la date exacte ? Je ne controlais plus les phénomènes météorologiques, à l'école impossible de suivre le cours en question car je vérifiais sans cesse ce foehn dans les arbres etc, certains camarades me nommait " salut mr Jeanneret ) à qui l'on à écrit avec mes parents mais sans réponses. Je dois dire que depuis fin 2014 /15, je regarde la météo de votre site, votre blog pour m intéresser un peu mais sans plus, étant donné que cette phobie à disparue vie thérapie. Si je ne trompe pas le foehn à soufflé franchement fort le 3 octobre 2003, et 'était un vendredi ? On vérifie ?

    Réponses

    Répondre à viva almancil dansez musette best of

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 27.10.2021, 02:47

      Bonjour, le nombre total de jours de foehn par année varie avec la variabilité naturelle de la circulation atmosphérique, mais il n’y a pas eu plus ou moins de jours de foehn avant ou après 2014. L’incendie du bois de Finges a eu lieu le 24 avril 1996. Selon nos mesures, il n’y pas eu de foehn le 3 octobre 2003.