Contenu

Décennie la plus chaude depuis le début des mesures

18 janvier 2021, 15 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Le climat en Suisse se réchauffe de décennie en décennie. Depuis 1971, chaque décennie a été plus chaude que la précédente. La décennie 2011-2020, qui vient de s'achever, a été en moyenne 2,5 °C plus chaude que la période de référence préindustrielle 1871-1900. Elle est donc clairement la décennie la plus chaude depuis le début des mesures en 1864.

Le climat dans la région alpine (ici : Seealpsee, source : unsplash.com) se réchauffe plus fortement que la moyenne mondiale. La dernière décennie a été la plus chaude en Suisse depuis le début des mesures systématiques il y a plus de 150 ans.
Le climat dans la région alpine (ici : Seealpsee, source : unsplash.com) se réchauffe plus fortement que la moyenne mondiale. La dernière décennie a été la plus chaude en Suisse depuis le début des mesures systématiques il y a plus de 150 ans.

Avec un écart de +2,5 °C par rapport à la période de référence préindustrielle 1871-1900, la dernière décennie a été la plus chaude du pays, comme le montrent les figures ci-dessous. Les six années les plus chaudes depuis le début des mesures en 1864 ont toutes été enregistrées au cours de la dernière décennie. 2018 et 2020 ont été les deux années les plus chaudes, avec un écart de 3,0 °C par rapport à la période de référence préindustrielle. Elles sont suivies par 2015, 2011, 2014 et 2019. Les années restantes 2012, 2016 et 2017 figurent également parmi les 20 années les plus chaudes depuis le début des mesures en 1864, la seule exception étant l’année 2013. Les quatre années les plus froides en Suisse se sont toutes produites avant 1900.

Le réchauffement observé est en grande partie d'origine humaine, mais il est recouvert par des fluctuations décennales naturelles. La tendance ininterrompue au réchauffement en Suisse depuis les années 1960 n'en est que plus impressionnante. Au cours des 50 années qui se sont écoulées entre la moyenne décennale de la période 1961-1970 et celle de 2011-2020, l'augmentation de la température a été de 2 °C. La Suisse suit ainsi le schéma global de décennies de réchauffement continu. Cependant, le réchauffement en Suisse est nettement plus fort que la moyenne mondiale, bien que moindre que dans l'Arctique ou la région polaire boréale, comme la Sibérie.

Les scénarios climatiques pour l'avenir montrent qu'un réchauffement supplémentaire est à prévoir. L'ampleur de ce phénomène dépendra en grande partie de la mise en œuvre ou non de mesures de protection du climat à l'échelle mondiale (cf. blog Réchauffement 1864-2099).

Affichage aggrandi: Écart de la température en °C par rapport à la période de référence préindustrielle 1871-1900 pendant les quinze décennies allant du début des mesures jusqu'à nos jours. Les cartes montrent la répartition des anomalies de température sur la Suisse. Les écarts de température indiqués correspondent à la moyenne nationale pour les périodes correspondantes.
Écart de la température en °C par rapport à la période de référence préindustrielle 1871-1900 pendant les quinze décennies allant du début des mesures jusqu'à nos jours. Les cartes montrent la répartition des anomalies de température sur la Suisse. Les écarts de température indiqués correspondent à la moyenne nationale pour les périodes correspondantes.

Informations supplémentaires

Bilan de l’année 2020

Réchauffement 1864-2099

Rapport climatologique 2019 (le Rapport climatologique 2020 paraîtra en été 2021)

Commentaires (15)

  1. Vincent, 30.01.2021, 06:39

    Disposons nous d'hypothèses suceptibles d'expliquer pourquoi le réchauffement en Suisse est largement supérieur à la moyenne mondiale (relief, foehn, que sais-je?)

    1. MétéoSuisse, 30.01.2021, 11:26

      Au niveau suisse, le réchauffement est deux fois plus important qu’au niveau mondial. Cela était prévu par les simulations que la région alpine et surtout la région arctique vont se réchauffer davantage que les régions maritimes. En effet, l’inertie thermique est nettement plus importante sur les océans que sur les surfaces continentales, ce qui explique cette différence de réchauffement.

  2. luc, 28.01.2021, 11:35

    Quelle était la précision des thermomètres de 1864 (décimale, centième) ? Combien il y avait-il de sations de mesure en 1864 ? Combien de stations de mesure se trouvent aujourd'hui en milieu devebu urbain ?

    1. MétéoSuisse, 29.01.2021, 07:32

      Bonjour,
      Ce sont des données homogénéisées qui ont été utilisées. L’homogénéisation permet justement de s’affranchir des instruments de mesures qui ont changé depuis 1864 et des déplacements de stations. Vous trouverez plus d’informations sur l’homogénéisation sur le lien suivant (à cliquer directement depuis le site internet, pas depuis l’App) : https://www.meteosuisse.admin.ch/home/climat/le-climat-suisse-en-detail/donnees-homogeneisees-depuis-1864/homogeneisation-de-series-de-mesures-climatiques.html
      Un article blog a également été consacré à l’homogénéisation :
      https://www.meteosuisse.admin.ch/home/actualite/meteosuisse-blog/meteosuisse-blog.subpage.html/fr/data/blogs/2019/7/Lhomogeneisation-des-series-de-mesures-une-condition-prealable-a-lobservation-du-climat.html
      MétéoSuisse dispose de 19 stations avec des données de températures homogénéisées jusqu’en 1864, une petite moitié étant située en site urbain. A noter que, qu’un réchauffement similaire a été observé au Col du Grand-Saint-Bernard, au Säntis ou au Chaumont, sites pas vraiment proches de centres urbains. Vous pouvez visualiser cela en cliquant sur le lien ci-dessous :
      https://www.meteosuisse.admin.ch/home/climat/le-climat-suisse-en-detail/tendances-observees-aux-stations.html?filters=ths200m0_map_year_1864-current

  3. Samy, 21.01.2021, 14:22

    Les constats sont justes (décennie plus chaude, et réchauffement depuis 70 ans) - mais de là à prétendre prédire le climat qu'il fera à l'avenir, je reste sceptique. Il y a tellement de variables dans le système!

    1. MétéoSuisse, 23.01.2021, 14:39

      Bonjour, les prévisions pour la fin du siècle sont données sous forme de moyenne sur une ou plusieurs décennies, justement parce que toutes les variables du système ne sont pas forcément bien appréhendée. Les moyennes sur plusieurs années permettent de lisser les variations naturelles du climat qui sont plus difficilement prévisibles. Pour l'instant, les prévisions faites il y a plusieurs décennies pour la période actuelle se vérifient.

  4. Koenig, 19.01.2021, 23:13

    Article très intéressant qui confirme qu'il y a effectivement un changement climatique. Je m'interroge sur la hausse des températures durant la décennie 1941-1950, plus marquée qu'avant et après; y a-t-il une explication à ces valeurs ?

    1. MétéoSuisse, 20.01.2021, 10:55

      Bonjour, la Suisse a connu plusieurs années, et en particulier étés, chaudes et sèches dans les années 1940. Cette période chaude est le résultat de la variabilité naturelle du climat (résultat par exemple de téléconnexions entre les moussons, la température de l'Océan Atlantique et le climat en Europe). De la même manière, les étés chauds de 2015 à 2020 s'expliquent peut-être en partie avec des variations naturelles du climat, mais en y ajoutant la hausse de température moyenne, ils ont été bien plus à chauds que les étés des années 1940. Pour compléter ceci, on peut encore ajouter que les décennies 1950 à 1970 ont été moins douces suite à l'effet d'"assombrissement global". La hausse du taux moyen d'aérosols dans l'atmosphère (lié notamment au transport motorisé et au chauffage à charbon) aurait réduit le rayonnement solaire moyen sur Terre et donc limité le réchauffement climatique durant ces décennies. Depuis les années 1980, des efforts sont faits pour améliorer la qualité de l'air, notamment en Europe, et l'impact de l'assombrissement global est moins marqué.

  5. Max, 19.01.2021, 11:04

    Magnifique ! Pourvu que ça dure !
    Toute amélioration du climat est bonne à prendre :-)

    1. MétéoSuisse, 20.01.2021, 10:35

      Bonjour, un temps en moyenne plus doux peut en effet réjouir certaines personnes, cela peut se comprendre si l'on n'aime pas le froid. Le problème est que la hausse des températures a et aura des conséquences sur l'environnement, l'agriculture, l'économie, etc. Gérer ces conséquences est un défi majeur pour les prochaines décennies.

    2. Michael, 06.02.2021, 16:29

      En arriver à ce genre de commentaire... il ne faut pas comprendre grand chose aux conséquences que cela implique.. si vous aimez les climats doux, la Suisse n’est pas le bon endroit.

  6. Pascal_fr_39, 18.01.2021, 18:20

    Bonjour, merci pour cette illustration sans équivoque de la métamorphose en cours. J'ai obtenu les mêmes chiffres avec mes relevés personnels sur les plateaux du Jura pour ces 30 dernières années. Et si l'on réduisait la trame de votre étude au quinquennat (sans arrière pensée avec un autre domaine en France...) le dernier en date se démarquerait certainement encore d'avantage de ses prédécesseurs. Même si cela peut être associé, comme vous le mentionnez, à des fluctuations décennales naturelles, un vrai coup d'accélérateur a été donné depuis 2015.

  7. Etienne de Laboite, 18.01.2021, 16:21

    "L'ampleur de ce phénomène dépendra en grande partie de la mise en œuvre ou non de mesures de protection du climat à l'échelle mondiale"

    Avec un effet retard certain ....
    Sauf mesures aventureuses comme l'imitation des effets du volcanisme et autres hivers nucléaires dont la probabilité d'advenir augmente avec la folie des dirigeants.

  8. kikou, 18.01.2021, 15:28

    Selon Mr Jancovici le climat de ces 20 prochaines années est déjà plus ou moins gravé dans le marbre compte tenu de l'inertie du système climatique.
    Avez-vous de ce fait des estimations concernant cette évolution à moyen terme en Suisse? Dans le cas contraire, que pensez vous de son argumentation ? Tient-elle la route selon votre analyse de professionnels?
    Merci pour votre blog, toujours très intéressant !

    1. MétéoSuisse, 20.01.2021, 10:21

      Bonjour, oui même avec un arrêt des émissions de gaz à effet de serre demain, la température moyenne globale continuerait de monter au cours des 2 prochaines décennies. Mais comme expliqué dans l'article, il y a toujours une variabilité naturelle qui fait qu'on peut avoir des périodes moins douces même si sur le long terme la tendance est à la hausse. Pour plus de détails sur l'évolution de la température attendue en Suisse au cours des prochaines décennies, vous trouverez des informations dans le rapport CH2018 et l'atlas web disponible sur le site NCCS : https://www.nccs.admin.ch/nccs/fr/home/bibliotheque-de-donnees-et-de-medias/daten/atlas-web-ch2018.html