Contenu

Première neige en moyenne montagne

24 septembre 2020, 14 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Un front froid actif associé à une dépression va passer sur la Suisse entre jeudi après-midi et vendredi et apportera de la neige en-dessus d’environ 1200 m entre vendredi et dimanche. MétéoSuisse a émis un avis de fortes chutes de neige pour cette période. Analysons cet évènement pluvio-neigeux un peu plus en détails.

Val d'Isère, France. Photo de Yann Allegre
Val d'Isère, France. Photo de Yann Allegre

Situation générale

La Figure 1 ci-dessous montre l’avancée du front froid associé à la dépression au sud de l’Angleterre. Les couleurs montrent la température à une altitude d’environ 1400 m. On voit que l’on passe de 10°C jeudi à 0°C voire en-dessous d’ici samedi. Comme ce front apportera beaucoup de précipitations cette fin de semaine, on peut s’attendre à de la neige fraîche en dessus de 1000 m entre vendredi soir et dimanche. MétéoSuisse a d'ailleurs émis un avis de fortes chutes de neige.

Neige, combien, où et quand ?

Quand des précipitations sont associées à une chute drastique des températures, la question de la limite pluie-neige devient importante, en particulier quand il s’agit des premières chutes de neige de la saison pouvant toucher des régions habitées.

Comment définit-on la limite pluie-neige ?

Elle est définie comme l’altitude à laquelle la moitié des précipitations sont sous forme de pluie et l'autre moitié sous forme de neige. Dans la pratique, la couche dans laquelle on se trouve dans un mélange pluie-neige (appelée couche de fusion) fait environ 200-400 m d’épaisseur. On peut donc s’attendre à être dans de la neige plus ou moins mouillée 100-200 m en-dessus et en-dessous de la limite pluie-neige.

Cette limite ne correspond pas à l’altitude de l'isotherme 0°C, elle se situe typiquement 200 à 300 m plus bas, épaisseur nécessaire pour achever la fonte du flocon initiée au franchissement de l'isotherme 0°C. De plus, le changement d'état du flocon de solide à liquide prélève de la chaleur à l’air environnant (chaleur latente de fusion). Par conséquent, la température de l’air diminue et ce refroidissement retarde le processus de fonte. De plus, si la neige tombe dans de l’air sec (sous-saturé en humidité), la sublimation (passage de l'état solide à gazeux) des flocons refroidit encore plus l’air environnant. En effet, la chaleur latente de sublimation est environ 8 fois plus importante que celle de fusion, autrement dit la sublimation prélève 8 huit plus d'énergie au milieu ambiant que la fusion. Dans des conditions de vent calme en basse couche, cela peut progressivement diminuer la limite des chutes de neige : c'est le phénomène d’isothermie. Ce ne sera pas le cas ce week-end, étant donné qu’un vent fort favorisera le brassage de l’air dans les basses couches. Néanmoins, cela explique pourquoi la limite pluie-neige se trouve plus bas que l’isotherme du 0°C.

Comment fait-on une prévision de la limite pluie-neige ?

Un paramètre clé pour la prévision de la limite pluie-neige est la température du psychromètre. La température du psychromètre est la température de l’air obtenue si on évapore de l’eau jusqu’à saturation de l'air. Cette température tient compte du refroidissement dû à la chaleur latente d’évaporation. Empiriquement, on sait que la limite pluie-neige correspond environ à l’altitude où la température du psychromètre atteint 1.3°C. Les Figures 2 et 3 montrent la limite pluie-neige entre vendredi 02 h et samedi 02 h locales. On voit qu’on passe d’une limite de 2000 m à 1000 m en 24 h.

Limite pluie-neige

Quelles quantités de neige ?

La Figure 4 montre le cumul de neige entre vendredi 14h et dimanche 14h. Les valeurs sont indiquées en mm d’équivalent en eau liquide. Cela correspond plus ou moins à la même valeur en cm de neige fraîche. On voit que beaucoup de régions recevront plus de 50 cm de neige. MétéoSuisse a décidé d’émettre un avis de fortes chutes de neige, considérant qu’il s’agit de quantités importantes et en particulier de la première neige de la saison. Pour celles et ceux qui prévoient d’aller en montagne en voiture, n'oubliez pas les pneus d’hiver.

Commentaires (14)

  1. Devanthery, 25.09.2020, 14:03

    Ça fait du bien de recevoir toute cette pluie et cette neige .. dame nature se réjouit

  2. claude ignard, 25.09.2020, 08:49

    Très bonnes explications et excellents forums sur ce site, pensez vous qu'après le passage de ce front froid actif accompagné d'une forte baisse des températures, vent, pluie, neige en montagne, l'on puisse récupérer de la douceur et du soleil en octobre malgré tout? merci météo suisse

    1. MétéoSuisse, 26.09.2020, 02:55

      C’est tout à fait possible. Toutefois, la tendance semble globalement rester dépressionnaire jusqu’au 10 octobre.

  3. Pascal_fr_39, 25.09.2020, 06:29

    Bonjour,
    Ce brutal renversement de situation me rappelle ce qu'il s'était passé en octobre 2012. J'avais relevé 26,5 ° le dimanche 21, puis juste une semaine plus tard, le maxi ne dépassait pas les 0,4° avec 5 cm de neige au sol, je suis à 600 m d'altitude sur le flanc ouest du Jura. Et je crois me souvenir qu'à La Dole, après les 17 ° du 21, le mercure était resté bloqué à -7° 7 jours plus tard.
    Et il se pourrait bien que nous nous rapprochions de cet écart majeur entre vendredi 16 septembre dernier et ce prochain week-end promis à des valeurs pratiquement hivernales.

  4. simon cussonnet, 25.09.2020, 06:04

    Bonjour à vous météo suisse, comme d'habitude excellent article concernant le changement de temps en ce début d'automne (front froid actif avec pluie et neige qui n'a probablement rien d'exceptionnel pour la période?), pour la suite et les prochaines semaines, peut on revenir en octobre à des températures plus douces selon vous? merci à vous pour vos éclaircissements. slts à l'équipe

    1. MétéoSuisse, 26.09.2020, 02:52

      En automne, la baisse de température se fait rarement de manière progressive. Ce sont souvent des incursions d'air polaire qui font baisser la température de manière successive. Mais des périodes de redoux s’intercalent régulièrement.

  5. Adam, 24.09.2020, 21:31

    Un article informatif, très bien écrit, et plein de détails intéressants, comme d'habitude. Merci encore pour les efforts que vous fournissez!

  6. Claude Guignard, 24.09.2020, 20:58

    On peut donc s'attendre, du moins là ou il voudra bien se produire des précipitations, qui pour l'instant (20 h 00) restent encore singulièrement et pour le moins mal réparties, aux premières chutes de neige de l'hiver. Il faut bien un début. En effet la limite de la neige dépend de bien des facteurs. Vous les décrivez bien .C'est peut-être un peu tôt dans la saison pour cette arrivée de neige mais, selon toute apparence, sitôt tombée elle va disparaître sauf en haute altitude car le froid ne durera pas. Les amateurs de glisse n'ont pas encore besoin de sortir leur matériel.

  7. L0iK, 24.09.2020, 20:41

    L'hiver Va-t-il être le plus froid et beaucoup de neige en plaine?
    :-:

    1. MétéoSuisse, 26.09.2020, 02:44

      Cette première offensive hivernale en montagne fin septembre ne donne aucune indication pour l’hiver à venir.

  8. Grégoire Vuissoz, 24.09.2020, 19:01

    Bonjour comment expliquer les prédictions de 50cm de neige alors que la figure 4 présente des précipitations cumulées de l'ordre de 50 / 80 MM pour 48 h ? Merci pour votre réponse

    1. MétéoSuisse, 26.09.2020, 02:42

      La légende indique des mm/24h, car il s’agit d’un équivalent en eau liquide. Grossièrement, on estime que 1 mm de pluie donne 1 cm de neige. Ainsi le 50 mm/24h équivalent eau devient 50 cm/24h de neige.

  9. Bianchi, 24.09.2020, 17:37

    Bonsoir, merci pour ce blog.
    Sur la figure 3, à l'est du Léman, on aperçoit deux îlots sur lesquels la neige est prévue à une altitude plus élevée, est-ce que le lac influence la température à ces altitudes?

    1. MétéoSuisse, 26.09.2020, 02:36

      Il ne faut pas trop se focaliser sur ces petits détails. Ces zones sont proches du relief du modèle (en gris). On constate le même phénomène du côté du lac d’Annecy, mais aussi sur le Jura français.