Contenu

Attention, la saison du pollen de graminées commence !

26 avril 2020, 12 Commentaire(s)

Le pollen de graminées, qui provoque le bien nommé « rhume des foins », mais aussi parfois des symptômes plus graves, entame sa saison. Il est toujours sur la première marche du podium des principales causes d’allergie saisonnière.

Allergène majeur

Le pollen de graminées est, en Suisse et dans de nombreux autres pays, la principale cause d’allergies respiratoires. Dans les années 1960, c’est la première allergie au pollen qui a pris de l’importance dans la population suisse, ce qui lui a valu son nom de « rhume des foins ». A cette époque, la fenaison avait lieu lorsque les champs étaient mûrs, c’est-à-dire la floraison avancée, afin que le foin sèche rapidement. Il y avait alors beaucoup de pollen de graminées, qui était facilement mis en suspension dans l’air lors de la fauche, mais aussi d’autres petites particules d’herbe qui contiennent également des allergènes. C’est pour cette raison que l’on conseille aux personnes allergiques de ne pas tondre la pelouse elles-mêmes et de ne pas se coucher dans le gazon fraîchement tondu, ce qui provoque parfois rougeurs et démangeaisons de la peau.

Affichage aggrandi: Image 1. Fleur du Fromental élevé. Les anthères jaunes contenant le pollen et les stigmates blancs en forme de plumes sont visibles.
Image 1. Fleur du Fromental élevé. Les anthères jaunes contenant le pollen et les stigmates blancs en forme de plumes sont visibles.

Aspects climatologiques

Le calendrier pollinique des graminées met en évidence les différences régionales révélées par les 14 stations du réseau national de mesure du pollen. Les premiers grains de pollen de graminées sont déjà mesurés dans l’air en mars au Tessin et en avril au Nord des Alpes. Les concentrations atteignent normalement des valeurs moyennes à partir de mi-avril au Tessin et début mai au Nord des Alpes. Les concentrations les plus élevées sont quant à elles enregistrées entre mi-mai et mi-juillet au Nord des Alpes. La saison des graminées est nettement moins intense au Tessin anisi que dans les Alpes, à Davos par exemple. Dans les stations rurales avec de nombreux prés dans les environs, la saison des graminées est plus intense et dure plus longtemps, comme par exemple à La Chaux-de-Fonds et Buchs SG.

Affichage aggrandi: Image 2. Calendrier de la saison du pollen de graminées pour les 14 stations du réseau national de mesure du pollen.
Image 2. Calendrier de la saison du pollen de graminées pour les 14 stations du réseau national de mesure du pollen.

Influence de la météo

Que le soleil brille ou que le ciel soit partiellement couvert, un temps doux, relativement sec et une petite brise sont des conditions idéales pour la dispersion du pollen de graminées dans l’air. Le pollen est généralement libéré le matin, mais les concentrations les plus élevées sont souvent mesurées en fin de journée, au moment où la brise tombe et que le pollen redescend vers le sol.

L’arrivée d’un front orageux, avec de fortes rafales de vent, est une autre situation météorologique où du pollen et d’autres particules sont concentrées dans l’air, provoquant parfois des crises soudaines d’allergie, voire d’asthme.

La pluie est par contre appréciée des personnes allergiques au pollen, car lorsqu’elle dure assez longtemps, elle lave l’air de toutes les particules qu’il contient et soulage les symptômes. 

Comment MétéoSuisse améliore les mesures de pollen

Les mesures de pollen sont à ce jour effectuées manuellement. Ces dernières années, MétéoSuisse a cependant effectué de nombreux tests avec des instruments développés par différentes sociétés et montré que la mise à disposition de données « pollen » en temps réel est possible. Suite à cette campagne de tests, un projet d’automatisation du réseau de mesures est actuellement en cours. Ce printemps, trois Swisens Poleno (appareil de mesure des particules) participent à un test pré-opérationnel à Payerne. Si tout se passe bien, les premiers appareils de ce type seront installés dans les stations dès la fin de l’année et les premières données disponibles pour les prévisions dès l’an prochain.

Affichage aggrandi: Image 3. Images holographiques de grains de pollen produites par le Swisens Poleno : 1. ambroisie, 2. noisetier, 3. dactyle (une graminée), 4. hêtre. Source: AMT-Publication (https://doi.org/10.5194/amt-13-1539-2020).
Image 3. Images holographiques de grains de pollen produites par le Swisens Poleno : 1. ambroisie, 2. noisetier, 3. dactyle (une graminée), 4. hêtre. Source: AMT-Publication (https://doi.org/10.5194/amt-13-1539-2020).

Commentaires (12)

  1. Laurent, 28.05.2020, 23:15

    Le début de la saison des graminées étant précoce cette année sur le plateau, y a-t-il des chances pour que le pic se termine également plus tôt que d'habitude ? Merci !

    1. MétéoSuisse, 29.05.2020, 13:22

      Cela va notamment dépendre des conditions météorologiques de ces prochaines semaines, mais il est probable que la saison se termine effectivement plus tôt que d'habitude.

  2. Tristan.Janier, 24.05.2020, 14:04

    Bonjour, étant allergique au graminées j’aimerais savoir quand sera la fin de la saison merci bien.

    1. MétéoSuisse, 25.05.2020, 09:49

      Bonjour, En plaine, la haute saison des pollens de graminées se situe entre mai et mi-juillet. La saison se prolonge jusqu’en septembre mais avec des intensités nettement plus faibles. En montagne, la saison est décalée de plusieurs semaines.

  3. Cathy, 04.05.2020, 07:43

    Avec toutes ces infos interessantes pour l'humain, n'oublions pas la vraie merveille du pollen, c'est la survie de la Nature notre mère nouriciaire. S'il il n'y avait pas le pollen dans l'air pour le répendre avec le vent...la nature ne renaîtrait pas chaque année. C'est notre survie !

    1. Sébastien Huguelet, Nidau, 09.05.2020, 05:06

      Oui la nature je l'adore, mais malheureusement ses pollens de graminées nous pourrissent tous nos mois de mai et juin (voire plus). Et pour imaginer ce que ça représenter, ça peut aller jusqu'au confinement pendant des semaines, cloîtré dedans, sans possibilité de vraiment aérer pendant une période de l'année riche en soleil et chaleureuse, parfois en pleine canicule, c'est très difficile je vous l'assuré et les médicaments existant n'ont chez bien des personnes que des effets limités avec des effets indésirables qu'ils faut peser. Mais je ne lui en veux pas à elle, car normalement il devrait y avoir par chez nous davantage de surface forestière variée dans leurs essences et moins de prairies. Et surtout moins de prairies destinées exclusivement au fourrage du bétail composées principalement de graminées extrêmement allergènes. Même leur poussière lors du séchage et bottelage est allergène pour nous les allergiques, ce qui fait que lors des 2ème et 3ème coupes (en juillet-août et même plus tard lors des regain), alors que les graminées ne refleurissent presque plus, nous ressentons à nouveau des effets, certes moins forts mais très incommandants.

  4. magnet, 03.05.2020, 08:41

    Désolé de vous embêter avec cette remarque peu en rapport avec l’excellent contenu de vos productions. Mais en mode sombre, sur iOS les graphiques perdent leur légendes qui restent en noir sur fond noir... Pour info !

    1. MétéoSuisse, 03.05.2020, 23:40

      Merci pour votre remarque. Oui, c’est un problème connu qui sera corrigé dans une prochaine mise à jour de l’App.

  5. Valérie, 27.04.2020, 06:16

    Merci pour ces précieuses informations.

  6. Ghismar, 26.04.2020, 16:19

    Merci de ces informations très intéressantes

  7. rolau, 26.04.2020, 11:27

    Mais... Ca n'a pas déjà commencé ? Sur Neuchâtel plusieurs graminées en déjà lâcher du pollen! Sûrement en cause la météo qui a 4 semaine d'avance !!

    1. MétéoSuisse, 27.04.2020, 02:52

      Oui du pollen de graminées a déjà été observé sur le Plateau.