Contenu

Un mois de novembre extrêmement ensoleillé et doux – un automne très doux

30 novembre 2020, 5 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Le mois de novembre s’est montré extrêmement doux en Suisse. En haute montagne, la température mensuelle a localement atteint des niveaux record. Les fréquentes journées de beau temps ont apporté beaucoup de soleil. Certaines régions ont connu le deuxième mois de novembre le plus ensoleillé depuis le début de mesures il y a 60 ans. Les quantités de précipitations sont restées partout bien en dessous de la moyenne. Au Sud des Alpes, il s’agit de l’un des mois de novembre les moins pluvieux depuis plus de 100 ans. L’automne a été généralement très doux en Suisse et particulièrement ensoleillé dans certaines régions. Les précipitations sont souvent restées déficitaires.

Magnifique fin d’automne sur le Lej da Staz en Haute-Engadine, tout juste gelé, le 13.11.2020.
Magnifique fin d’automne sur le Lej da Staz en Haute-Engadine, tout juste gelé, le 13.11.2020.

Records locaux sur les températures mensuelles

La Suisse a connu l’un des mois de novembre les plus doux depuis le début des mesures en 1864. La température moyenne nationale a été de 3,8 °C, soit 2,6 °C au-dessus de la norme 1981-2010. Les valeurs en novembre 2014 et 2015 avaient été un peu plus élevées avec 4,3 et 4,2 °C. Le mois de novembre 1994 avait été beaucoup plus doux avec une température de 4,7 °C.

Le Jungfraujoch (3571 m) a enregistré le mois de novembre le plus doux depuis le début des mesures en 1933 avec -5,0 °C. Grächen (1605 m), en Valais, a également connu son mois de novembre le plus doux depuis le début des mesures en 1864 avec une température moyenne de 4,7 °C.

Au Grand-Saint-Bernard (2472 m), avec une température mensuelle de -0,2 °C, il s’agit du deuxième mois de novembre le plus doux depuis le début des mesures en 1818. Cependant, le record de novembre 2015 n’est pas loin, puisque la température mensuelle avait été de 0,0 °C. Locarno-Monti a connu le quatrième mois de novembre le plus doux depuis le début des mesures en 1883 avec une valeur de 9,5 °C.

Affichage aggrandi: Figure 1. La température en novembre en Suisse depuis le début des mesures en 1864. Le point rouge montre la température de novembre 2020 (3,8 °C). La ligne verte interrompue montre la norme 1981-2010 qui est de 1,2 °C.
Figure 1. La température en novembre en Suisse depuis le début des mesures en 1864. Le point rouge montre la température de novembre 2020 (3,8 °C). La ligne verte interrompue montre la norme 1981-2010 qui est de 1,2 °C.

Records de chaleur au début du mois

Du 1er au 4 novembre, la Suisse a été sous l’influence d’une dépression. Le 2, un courant du sud-ouest a dirigé de l’air extrêmement doux vers la Suisse. Dix-neuf stations ont enregistré des records de chaleur pour un mois de novembre depuis le début des mesures. A Bâle, où les mesures remontent à 1897, une valeur record de 22,5 °C a été mesurée, malgré un ciel très nuageux. C’est à Delémont qu’il a fait le plus chaud avec 22,8 °C. Il s’agit également d’un nouveau record pour ce site qui dispose de mesures depuis 1959.

Les 3 et 4 novembre, le passage d’un front froid à partir de l’ouest a apporté quelques précipitations presque en toutes régions. La limite des chutes de neige au Nord des Alpes s’est abaissée de 2700 à 1300 mètres.

Anticyclone persistant

A partir du 5 novembre, un vaste anticyclone s’est déplacé de l’Atlantique à l’Europe orientale en passant par l’Europe centrale. Il est resté jusqu’au 15 novembre et a influencé le temps en Suisse. En montagne et au Sud des Alpes, les conditions ont été généralement ensoleillées et très douces en altitude. Sur les régions de plaine du Nord des Alpes, le brouillard a souvent été présent du 5 au 11 novembre et il ne s’est pas dissipé de la journée dans certaines régions. A partir du 12 novembre, la Suisse a connu un bon ensoleillement avec des conditions douces. Il n’y avait plus que quelques bancs de brouillard, essentiellement le matin.

Isotherme du zéro degré extrêmement élevée

Après le passage d’un front froid venant de l’ouest avec de la neige jusque vers 1500 mètres au Nord des Alpes, un autre anticyclone atlantique s’est dirigé vers l’Europe centrale le 17 novembre. Il a apporté des conditions très ensoleillées en Suisse et extrêmement douces en altitude. Sur les crêtes, la température moyenne journalière a localement été de plus de 10 °C au-dessus de la norme 1981-2010. L’isotherme du zéro degré en atmosphère libre (selon le ballon-sondage de Payerne) a atteint 4227 mètres. Il s’agit de la deuxième valeur la plus élevée en novembre depuis le début des mesures en 1954. L’altitude la plus élevée avait été mesurée en novembre 2015 avec 4275 mètres.

Un peu de neige en montagne

Le 19 novembre, la période anticyclonique a été interrompue par un front froid venant du nord-ouest. Au Nord des Alpes, la neige s’est abaissée jusqu’à des altitudes inférieures à 1000 mètres. Pendant ce temps au Sud des Alpes, le soleil a continué de briller avec un fort foehn nord.

A nouveau une période anticyclonique durable

A partir du 20 novembre, la situation de beau temps persistant depuis le début du mois s'est répétée. Un anticyclone atlantique s'est déplacé à travers l'Europe centrale vers l'Europe orientale, où il s’est maintenu jusqu'à la fin du mois. A partir du 21 novembre, le temps a été constamment ensoleillé en montagne et au Sud des Alpes et à nouveau très doux en altitude. Sur les régions de plaine des deux côtés des Alpes, la température moyenne journalière est généralement restée inférieure à la norme 1981-2010. A partir du 24 novembre, les régions de plaine du Nord des Alpes ont été recouvertes d’une couche tenace de stratus.

Souvent beaucoup de soleil

Grâce aux fréquentes périodes anticycloniques, le mois de novembre en Suisse s’est souvent montré très ensoleillé. Sur les sites de Samedan et du Jungfraujoch, il s’agit du deuxième mois de novembre le plus ensoleillé depuis le début des mesures homogénéisées il y a 60 ans. Plusieurs sites avec des mesures homogénéisées disponibles depuis 60 ans ont enregistré le troisième à cinquième mois de novembre le plus ensoleillé.

Régionalement un manque extrême de précipitations

La conséquence de ces conditions très ensoleillées est le manque extrême de précipitations. En moyenne nationale, il n’est tombé que l’équivalent de 20 % de la norme 1981-2010. Novembre 2011 avait été le dernier mois avec des précipitations aussi faibles dans toute le Suisse. Il faut ensuite remonter jusqu’en 1978 pour retrouver un mois de novembre avec des précipitations aussi faibles.

C’est au Sud des Alpes que le manque de précipitations a été le plus marqué. Ici, il n’est régionalement tombé que l’équivalent de 2 à 3 % de la norme 1981-2010. A Locarno-Monti, avec seulement 2,1 mm, il s’agit du troisième mois de novembre le plus sec depuis le début des mesures en 1883. A Lugano, avec 2,8 mm, il s’agit du quatrième mois de novembre le plus sec depuis le début des mesures homogénéisées en 1864.

Affichage aggrandi: Figure 2. Répartition régionale de la somme des précipitations du 1er au 29 novembre en pourcent de la norme 1981-2010.
Figure 2. Répartition régionale de la somme des précipitations du 1er au 29 novembre en pourcent de la norme 1981-2010.

Début de l’hiver phénologique avec la chute des feuilles

La plupart des arbres ont perdu leurs feuilles d'automne colorées. Dans le cas du hêtre, la chute des feuilles a commencé à se généraliser le 24 octobre. A la mi-novembre, la plupart des hêtres étaient nus et ont définitivement commencé leur hibernation. La chute des feuilles de hêtre a eu lieu quelques jours plus tôt que la moyenne de la période 1981-2010. Les bouleaux ont également perdu leurs feuilles le plus fréquemment entre le 24 octobre et le 2 novembre, bien que certains bouleaux aient conservé leurs feuilles jusqu'au 20 novembre. Les autres espèces d'arbres du réseau d'observation phénologique comme le sorbier des oiseleurs, le marronnier, le châtaignier et le robinier, ont également montré un schéma similaire avec un maximum de chute des feuilles fin octobre, début novembre. Le moment de la chute des feuilles est déterminé par le vent, la pluie ou la neige.

Outre les arbres à feuilles caduques, les mélèzes, surtout en plaine, ont présenté des tons jaunes tout au long du mois de novembre. La coloration des aiguilles a commencé à la mi-octobre, surtout en montagne, et s'est poursuivie en novembre à des altitudes inférieures à 1000 mètres. Finalement, la coloration des aiguilles a eu lieu 3 jours plus tard que la moyenne 1996-2019. Aucun schéma dépendant de l’altitude n'est observable pour la chute des aiguilles. De la plaine à la montagne, il y a eu des mélèzes qui ont perdu leurs aiguilles dès le début du mois de novembre, soit 3 jours plus tôt que la moyenne. En plaine, cependant, certains mélèzes sont encore jaunes, de sorte que les observations sur la chute des aiguilles du mélèze vont se poursuivre en décembre.

Affichage aggrandi: Figure 3. Les cerisiers conservent leurs feuilles jusqu'en novembre, y compris le 12 novembre dans le Fricktal.
Photo : Regula Gehrig
Figure 3. Les cerisiers conservent leurs feuilles jusqu'en novembre, y compris le 12 novembre dans le Fricktal. Photo : Regula Gehrig

Le bulletin définitif de novembre 2020 sera disponible à partir du 10 décembre 2020 dans la rubrique rapports climatiques.

Un automne très doux

La température moyenne de l'automne dans tout le pays a été de 7,0 °C, soit 1,0 °C de plus que la norme 1981-2010. Cet automne a été globalement aussi doux que celui de l'année précédente. Les valeurs automnales très douces sont devenues plus fréquentes. L'automne n'a dépassé le seuil de 7 °C qu'une seule fois au cours de la période de mesures allant de 1864 à 2000, et l'a depuis lors déjà dépassé cinq fois. 

Affichage aggrandi: Figure 4. La température en automne en Suisse depuis le début des mesures en 1864. Le point rouge montre la température de l’automne 2020 (7,0 °C). La ligne verte interrompue montre la norme 1981-2010 qui est de 6,0 °C.
Figure 4. La température en automne en Suisse depuis le début des mesures en 1864. Le point rouge montre la température de l’automne 2020 (7,0 °C). La ligne verte interrompue montre la norme 1981-2010 qui est de 6,0 °C.

Le mois de septembre a été doux, avec de nombreuses journées estivales ensoleillées à 25 °C et plus et même quelques journées tropicales à 30 °C et plus. Le mois d'octobre a souvent été particulièrement frais. Octobre a été froid en montagne avec 2°C en dessous de la norme 1981-2010. Novembre a connu des conditions extrêmement douces. En haute montagne, la température mensuelle a localement atteint de nouveaux records.

Des précipitations déficitaires

En moyenne nationale, les précipitations de l’automne 2020 ont atteint l’équivalent de 84 % de la norme 1981-2010. Localement, il est tombé moins de 60 % de la normale. Le mois de septembre est resté très pauvre en précipitations jusqu’à la dernière décade. Certaines régions étaient même restées complètement sèches. Vers la fin du mois, il a abondamment plu et neigé en montagne jusque vers 1000 mètres. Octobre a été un mois pluvieux. Au début du mois, de fortes précipitations se sont abattues au Sud des Alpes et dans les régions voisines, localement en quantités record. Il a neigé à plusieurs reprises jusqu’en moyenne montagne. Vers la fin du mois, il est régionalement tombé plus d’un demi-mètre de neige dans les Alpes orientales. En novembre, en revanche, les précipitations ont été extrêmement faibles. En moyenne nationale, les quantités n’ont atteint que l’équivalent de 20 % de la norme, au Sud des Alpes moins de 5 % de la norme 1981-2010.

Une fin d’automne très ensoleillée

L’ensoleillement en automne a souvent été supérieur à la norme 1981-2010. Un automne généralement très ensoleillé avec environ 120 % de la norme 1981-2010 a été mesuré surtout dans le nord-est de la Suisse, le nord-ouest de la Suisse et au Sud des Alpes. Le mois de septembre a été plus ensoleillé que la norme 1981-2010 dans la plupart des régions du pays. En octobre, en revanche, l’ensoleillement est resté inférieur à la normale. En novembre, les fréquentes journées de beau temps ont apporté beaucoup de soleil dans la plupart des régions. La Haute-Engadine et le Jungfraujoch ont mesuré le deuxième mois de novembre le plus ensoleillé depuis le début des mesures il y a 60 ans.

Le bulletin définitif de l’automne 2020 sera disponible à partir du 10 décembre 2020 dans la rubrique rapports climatiques.

Commentaires (5)

  1. Gilles Vuataz, 04.12.2020, 10:49

    Mes 34 m2 de panneaux solaires me permettent de comparer l'ensoleillement du côté des Pléiades, à 1150 m d'altitude en relevant l'énergie électrique en KWh produite à partir du soleil sur un mois, ici le mois de novembre précisément.
    Nov 2016 141 KWh
    Nov 2017 155
    Nov 2018 231
    Nov 2019 106
    Nov 2020 313
    Pour Nov 2020 c'est près du triple de 2019 et le double de la moyenne des années 2016 à 2019

    Réponses

    Répondre à Gilles Vuataz

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

  2. corminboeuf fernand, 03.12.2020, 15:43

    Je vous remercie et vous félicite pour toutes ces chroniques.
    Toutefois je ne partage pas votre analyse des températures de novembre.
    Pour ma région, la Broye Vaudoise, nous sommes dans la moyenne des températures de ces 10 dernières années selon Payerne
    2020 5.3 2015 7.2
    2019 5.2 2014 6.5
    2018 5.6 2013 4.7
    2017 4.9 2012 6.0
    2016 4.9 2011 4.9

    Réponses

    Répondre à corminboeuf fernand

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 07.12.2020, 07:34

      A Payerne, la température en novembre a été de 5,3 °C, soit 1 °C au-dessus de la norme 1981-2010. Si on prend la moyenne de ces 10 dernières années (2011-2020), elle est de 5,5 °C et novembre 2020 ne ressort pas du lot. Toutefois, 10 ans est trop court pour observer l’évolution du climat. C’est pourquoi, une norme doit être calculée sur 30 ans selon l’Organisation météorologique mondiale. La moyenne 1991-2020 à Payerne est de 4,9 °C.

  3. Claude Guignard, 30.11.2020, 17:40

    Les données mesurées nous permettent de comparer le ressenti avec la réalité des choses. Pour les précipitations, le mois a été en effet très sec. Pour la température, à Genève le ressenti correspond à un mois doux avec très peu de gelées. Quant à l'ensoleillement novembre nous a paru très moyen. La plaine n'a pas particulièrement profité de la situation anticyclonique. Un mois dans la ligne du réchauffement climatique.

    Réponses

    Répondre à Claude Guignard

    * Champ obligatoire

    Merci beaucoup de votre contribution. Chaque contribution est vérifiée par la rédaction avant d'être validée. Cette vérification peut durer un certain temps.

    Merci de votre compréhension

    Votre contribution n'a malheureusement pas pu être transmise. Veuillez réessayer ultérieurement.

    Merci de votre compréhension

    1. MétéoSuisse, 02.12.2020, 08:23

      A Genève, la température en novembre a dépassé la norme 1981-2010 de 1,3 °C. A La Dôle, la température a été de 4,0 °C au-dessus de la normale. L’ensoleillement a atteint 74 heures à Genève (116 % de la norme 1981-2010) contre 167 heures à La Dôle (153 % de la norme). Les précipitations ont donné 16 mm à Genève (18 % de la norme 1981-2010) et 58 mm à La Dôle (34 % de la norme).