Grains de café et balles de tennis

2 mai 2019, 2 Commentaire(s)

Comme nous l'avons appris dans le dernier blog de la série sur la grêle, la grêle n’est pas facile à mesurer. Cependant, les mesures au sol sont essentielles pour vérifier et améliorer les prévisions. Cette troisième partie de la série témoigne de la façon dont vous nous avez aidés à mesurer la grêle et comment vous pouvez continuer à le faire à l'avenir.

Photo: www.unsplash.com
Photo: www.unsplash.com

Les "grains de café" et les "balles de tennis" sont deux des six catégories de taille que les utilisateurs et utilisatrices de l'application MétéoSuisse peuvent rapporter comme tailles de grêle observée. Grâce à la collaboration avec le Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels de l'Université de Berne, une fonction de rapport de grêle a été introduite dans l'application en mai 2015 et permet de relever l'un des plus grands défis de la recherche sur la grêle : de l’observer et la mesurer.

Au cours de ces quatre dernières années, quelques 40 000 utilisateurs anonymes ont envoyé environ 60 000 rapports de grêle. Cette densité spatiale et temporelle de rapports de grêle est unique au monde. Nous tenons à remercier tous ceux qui, jusqu’à présent, nous ont envoyé un ou plusieurs rapports de grêle!

Mais que faisons-nous avec tous ces rapports de grêle?

A titre d'exemple d'application, nous montrons la comparaison des rapports de grêle avec le POH (algorithme radar de prédiction de la probabilité de grêle, voir blogue #2 de cette série) pour le 30 mai 2018 dans le nord-est de la Suisse. Ce jour-là, de gros grêlons ont été signalés, en particulier dans la région de Baden. L'algorithme estime dans quelles régions les conditions nécessaires à la grêle sont réunies et donne une probabilité de grêle.

Affichage aggrandi: Figure 1 : Maximum journalier de la probabilité de la grêle (vert clair : ≥50% - grêle possible, vert foncé : 100% - très probable) et les rapports de grêle (bleu clair : grésil et petits grêlons (jusqu'à et y compris la classe "grains de café"), bleu foncé : grêle de plus gros diamètres (à partir de la classe "1 CHF" = 2.3 cm de diamètre)) au nord-est de la Suisse  le 30 mai 2018. Certains lacs, quelques villes et la frontière nationale sont également présentés pour l’orientation. Source : MétéoSuisse et Laboratoire Mobilière
Figure 1 : Maximum journalier de la probabilité de la grêle (vert clair : ≥50% - grêle possible, vert foncé : 100% - très probable) et les rapports de grêle (bleu clair : grésil et petits grêlons (jusqu'à et y compris la classe "grains de café"), bleu foncé : grêle de plus gros diamètres (à partir de la classe "1 CHF" = 2.3 cm de diamètre)) au nord-est de la Suisse le 30 mai 2018. Certains lacs, quelques villes et la frontière nationale sont également présentés pour l’orientation. Source : MétéoSuisse et Laboratoire Mobilière

Comment fait-on un rapport de grêle sur l’app MeteoSuisse?

En suivant les points ci-dessous, qui sont également montrés  sur les captures d'écran, vous pouvez facilement faire un rapport lors d'un événement de grêle :

  1. appuyez sur "Animations" sur la page d'accueil de l'application MétéoSuisse,
  2. Activez le bouton en bas à droite avec les trois petits triangles et sélectionnez "Messages grêle" en haut à droite,
  3. Estimez à quelle classe de taille appartiennent les grêlons les plus gros présents aux alentours; s'il n'y a pas de grêle, veuillez indiquer "pas de grêle",
  4. sous les classes de taille possibles se trouve la position définie par GPS et l'heure, veuillez vérifier (si cette information n'est pas visible, le positionnement GPS du smartphone doit être activée)
  5. vérifiez à nouveau toutes les données et appuyez sur "Envoyer". Merci beaucoup!

 

Affichage aggrandi: Dès à présent, les utilisatrices et utilisateurs de l’App de MétéoSuisse peuvent saisir et transmettre la taille des grêlons
Dès à présent, les utilisatrices et utilisateurs de l’App de MétéoSuisse peuvent saisir et transmettre la taille des grêlons

Il est également possible de signaler la grêle après son observation. Le lieu, la date et l'heure peuvent être modifiés manuellement à l'aide de la flèche située à droite des informations de lieu (voir point 4 ci-dessus).

D’après notre expérience, nous préférons un rapport synchrone avec la tempête de grêle, l'emplacement s’est révélé plus précis qu'un rapport ultérieur.

Pourquoi peut-on signaler „pas de grêle“?

Un message "pas de grêle" lors d'une journée d'orage ou directement après une tempête de grêle est aussi intéressant pour nous qu'un rapport d’une autre classe. Grâce à ces messages, il est possible d'analyser plus précisément l'évolution des orages et de mieux comprendre les processus importants de la formation, de l'évolution et de la dégradation des orages. Cette classe convient également pour tester la fonction pendant les jours sans orages.

 

Série de blogs sur la grêle, printemps 2019

Partie 1 : La glace venue du ciel

Partie 2 : Une climatologie de la grêle pour la Suisse

 

L’App de MétéoSuisse

Recherche sur la grêle au Laboratoire Mobilière pour les risques naturels à l’Université de Berne (en allemand)

 

Commentaires (2)

  1. Thérèse, 03.05.2019, 08:09

    Bonjour
    je suis un peu allergique à toutes les applications rajoutées sur un téléphone ...N'y a-t-il pas un autre moyen de renseigner les épisodes de grêles via internet ?
    Merci pour vos articles super intéressants

    1. MétéoSuisse, 05.05.2019, 01:00

      Pour l’instant, ce n’est pas prévu sur le site internet classique de MétéoSuisse. L’avantage du smartphone et que vous pouvez envoyer votre rapport depuis l’endroit où vous constatez de la grêle, ce qui est pratique si vous êtes à l’extérieur ou en déplacement.