Contenu

Printemps meurtrier

23 mai 2018, 8 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

Entre vague de chaleur, orages et vents violents, l'Asie du sud s'apprête à vivre une fin de mois de mai difficile.

Du point de vue météorologique, la situation est exceptionnelle en cette fin de printemps autour de l'Océan Indien, entre vague de chaleur au Pakistan et en Inde, orages au Bangladesh et cyclone tropical dans la Mer d'Arabie.
 

Vague de chaleur

Une puissante vague de chaleur a commencé à sévir sur une grande partie du Pakistan et du nord-ouest de l'Inde. Hier mardi 22 mai, les températures ont souvent dépassé les 40°C, voire localement les 45°C durant la journée. La nuit, elles peinent à descendre en dessous des 30°C. Ces trois derniers jours, on dénombre déjà des dizaines de victimes dans la ville de Karachi.
 

Bien que déjà préoccupante, la situation devrait se dégrader ces prochains jours et aucune amélioration n'est prévue avant le début du mois de juin. Les températures pourraient alors avoisiner localement les 50°C.
 

Orages

De nombreux orages affectent l'est de l'Inde et le Bangladesh depuis plusieurs semaines. Au Bangladesh, on dénombre plus de 200 décès dus à la foudre ces deux derniers mois, dont 29 en une seule journée, le 9 mai. La plupart des victimes sont des agriculteurs foudroyés dans leur champ.
 

Cyclone

Plus à l'ouest, c'est le cyclone "Mekunu" qui s'intensifie sur la Mer d'Arabie. Le Yémen ainsi que le Sultanat d'Oman se trouveront sous la menace de ce système ces prochaines 72 heures. Les vents devraient approcher les 150 km/h lors de son approche des côtes.
 

Commentaires (8)

  1. Christian, 25.05.2018, 11:08

    Bonjour,
    Est-ce qu'il y a une explication à cette vague de chaleur?
    Pouvons-nous avoir un suivi de l'évolution?

    Merci pour votre Blog. Très complet et intéressant. ça nous change!

    1. MétéoSuisse, 27.05.2018, 23:34

      La période juste avant la mousson est souvent torride en Inde. C’est généralement en mai que les températures sont les plus élevées de l’année en Inde, juste avant les que les pluies de la mousson arrivent.
      Des cyclones tropicaux se sont déjà produits sur la mer d’Arabie. D’un point de vue climatologique, mai et juin sont même les mois les plus favorables, suivis par novembre et octobre. En automne 2015, 2 cyclones tropicaux (Chapala et Megh) avaient frappé la même région (golfe d’Aden) à une semaine d’intervalle. Cela s’est reproduit cette année en mai avec 2 systèmes tropicaux (tempête tropicale Sagar et cyclone tropical Mekunu) qui ont touché le golfe d’Aden à une semaine d’intervalle. Cette configuration est plutôt rare. Par ailleurs, le cyclone tropical Mekunu serait le plus intense à frapper la péninsule arabique depuis le début des observations. La ville de la Salalah (Oman) a reçu près de 200 mm de pluie, ce qui correspond à 2 années de pluviométrique.

  2. David Padayachy, 24.05.2018, 10:41

    Article très intéressant!
    Je me pose une question: est-ce que la vague de chaleur dans La région du sous continent indien est imputable à un phénomène de type El Nino ou au dérèglement climatique?
    D’après ce que je sais, nous devrions être en période de mousson d’été en Inde et avec pas un ouragan dans dans la zone désertique proche du golfe d’Aden.
    En vous remerciant d’avance de vos commentaires.

  3. Sciranof, 24.05.2018, 09:11

    Un lien avec les réchauffement climatique est établi?

  4. Yves Mouquin, 24.05.2018, 08:04

    Terribles nouvelles. Est-ce inhabituel, ou est-ce une tendance qui va s'inscrire dans la durée, en corrélation avec, par exemple, le réchauffement planétaire ?

  5. marcel, 24.05.2018, 07:57

    Notre planète deraille et de plus en plus qui sont les responsables l'être humain ou la nature. C'est impressionnant est dramatique en même temps. Notre climat change mais pas dans le bon sens bonne journée quand-même.

  6. Stéphane, 23.05.2018, 20:06

    Pour cette vague de chaleur, de combien de degrés les températures actuelles sortent-elles des normales saisonnières de ces (30,50) dernières années? Et quelles sont les causes qui ont provoqué cette vague? Merci!

  7. Claude G6, 23.05.2018, 16:30

    Ces informations sont intéressantes. Mais on ne sait pas dans quelle mesure les phénomènes relevés sont de nature exceptionnelle ou surviennent plus ou moins regulierement et si ce n'est que le fait qu'ils se produisent ensemble qui est exceptionnel.