Un mois d'août chaud et un été chaud

30 août 2017, 3 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Août 2017 affichera un excédent thermique de 1.7 à 1.8 degré par rapport à la norme 1981-2010. Pour de nombreuses régions, il s’agit d’un des 10 mois d’août les plus chauds depuis le début des mesures il y a plus de 150 ans. Suite à un mois de juin également très chaud, la Suisse a vécu son troisième été le plus chaud depuis le début des mesures.

14 août 2017 : ciel voilé de cirrus uncinus au-dessus de la Jenatschhütte dans la région du Julier (Grisons). Photo : U. Graf
14 août 2017 : ciel voilé de cirrus uncinus au-dessus de la Jenatschhütte dans la région du Julier (Grisons). Photo : U. Graf

Nuits d’août extrêmement douces

Les 1er et 2 août, de l’air humide subtropical recouvrait la Suisse. Sur le Plateau, les températures maximales ont atteint 30 à 32 degrés et même 33 à 36 degrés sur le Bassin lémanique, en Valais, au Sud des Alpes, ainsi que dans la vallée du Rhin. Avec l’afflux continu d’air chaud à partir du sud-ouest, les températures sont restées particulièrement estivales jusqu’au 5. La limite du zéro degré s’est située vers 4500 mètres, tandis que l’activité orageuse est restée limitée à quelques régions.

La chaleur s’est maintenue également pendant la nuit. Certains sites de mesures ont enregistré la température minimale la plus élevée pour un mois d’août depuis le début des mesures : 23.5 degrés à Lugano le 5, 23 degrés à Neuchâtel le 4, 21.8 degrés à Genève le 4 et 21.8 degrés à Bâle le 3. Locarno-Monti a mesuré sa deuxième valeur minimale la plus élevée pour un mois d’août avec 23.9 degrés le 5. Les cinq sites de mesures disposent de données depuis plus de 100 ans. La température minimale nationale la plus élevée pour un mois d’août reste la valeur de 24.8 degrés qui avait été mesurée à Grono le 11 août 2003. La deuxième valeur a également été relevée à cette date à Locarno-Monti avec 24.2 degrés.

Nouveau record suisse de précipitations

Le 1er août en soirée et dans la nuit du 1er au 2,  de violents orages ont frappé le Nord des Alpes avec de la grêle et de très fortes rafales de vent. L’extrême nord de la Suisse a été balayé par des rafales atteignant 90 à 135 km/h et même jusqu’à 190 km/h localement. La supercellule orageuse qui a frappé l’extrême nord du pays dans les premières heures du 2 août a apporté un nouveau record suisse de précipitations. La station d’Eschenz/TG a mesuré 36.1 mm de pluie en 10 minutes entre 2h40 et 2h50. Le précédent record de pluie sur 10 minutes avait été relevé à Locarno-Monti le 29 août 2003 avec 33.6 mm. Le 25 juin 2017, une valeur quasiment comparable de 33.5 mm de pluie en 10 minutes avait été mesurée à Crana-Torricella. Au Nord des Alpes, la valeur la plus élevée sur 10 minutes jusqu’à présent était de 32.8 mm mesurée à Schaffhouse le 2 mai 2013.

Instable et frais à partir de l’ouest

Du 6 au 12 août, plusieurs zones perturbées ont traversé la Suisse à partir de l’ouest. Le 8, le passage d’un front froid a provoqué de fortes pluies orageuses au Sud des Alpes. Il est régionalement tombé de 110 à 140 mm de pluie en un jour. Du 8 au 12, il a souvent plu en Suisse. Le 10 et le 11 août, les températures maximales étaient peu estivales avec des valeurs entre 15 et 17 degrés sous un ciel souvent gris. Au Sud des Alpes, avec un peu plus de soleil, elles ont tout de même atteint 22 à presque 25 degrés. En Valais, la neige s’est abaissée en dessous de 2000 mètres le 11. En haute-montagne, il est tombé un demi-mètre de neige fraîche.

A nouveau pleinement estival

Du 13 au 28 août, les conditions météorologiques ont été globalement anticycloniques. Les températures maximales ont été comprises entre 25 et 32 degrés. Il a fait temporairement plus frais après un puissant front orageux qui a balayé la Suisse le 18 avec des chutes de grêle et des rafales entre 70 et 90 km/h, localement jusqu’à 120 km/h au Nord des Alpes. Le 24 août, un autre front orageux a traversé le Nord des Alpes avec des chutes de grêle.

Troisième été le plus chaud

Après le troisième printemps le plus chaud, la Suisse a vécu le troisième été le plus chaud depuis le début des mesures en 1864. En moyenne nationale, la température de l’été a dépassé de 1.9 degré la norme 1981-2010. Seuls l’été 2015 et l’historique été 2003 avaient connu des températures encore plus chaudes avec valeurs dépassant la norme de 2.3 degrés, respectivement 3.6 degrés.

On trouvera plus d’informations sur le calcul de la température moyenne suisse ici.

La température moyenne suisse

La température de l’été en Suisse s’est réchauffée de 1.2 degré entre la période climatique 1961-1990 et celle de 1981-2010.

Avec un dépassement de 3.3 degrés de la norme, le mois de juin a été le deuxième le plus chaud depuis le début des mesures. Le mois a été caractérisé par des températures élevées persistantes et par une vague de chaleur d’une durée de 5 jours survenue au cours de la seconde quinzaine. En revanche, juillet s’est montré moins estival. Le temps a été plutôt changeant avec des averses et orages fréquents et forts, d’intensité localement inhabituelle. En juillet, la température a dépassé la norme de 0.8 degré. En août, les conditions sont redevenues pleinement estivales. La température mensuelle affichera un dépassement de la norme 1981-2010 de 1.7 à 1.8 degré. Pour de nombreuses régions, il s’agit d’un des 10 mois d’août les plus chauds depuis le début des mesures en 1864.

Beaucoup de précipitations au Sud et en Engadine

Les précipitations estivales ont représenté l’équivalent de 110 à 140% de la norme 1981-2010 au Sud des Alpes et en Engadine, de 100 à 130% de la norme en Valais. Ailleurs, elles ont généralement représenté de 70 à 100% de la norme.

Juin a été particulièrement humide au Sud des Alpes et dans les Grisons. Avec 493 mm, Lugano a connu le triple des quantités habituellement relevées en juin, soit un nouveau record pour un mois de juin. Au Nord des Alpes, en revanche, les précipitations de juin sont restées nettement au-dessous de la norme. Localement, il n’a été relevé que 30% de la norme. En juillet, la situation a changé. Au Sud des Alpes, il n’est régionalement tombé que l’équivalent de 30 à 50% de la norme 1981-2010. En revanche, au Nord des Alpes, les sommes de pluie ont représenté de 130 à 160% de la norme. Des orages virulents ont ravagé le Plateau et la Basse-Engadine. En août, les précipitations sont restées un peu inférieures à la norme sur une grande partie de la Suisse. Seul le Valais a connu des précipitions souvent excédentaires. Au cours d’un orage extrêmement violent survenu le 2 août, la station d’Eschenz/TG a relevé un nouveau record suisse de précipitations en 10 minutes avec 36.1 mm.

Un ensoleillement estival légèrement excédentaire

L’ensoleillement de l’été a représenté de 100 à 110% de la norme 1981-2010 pour la plupart des régions du pays. Au Sud du Tessin, il a atteint jusqu’à 120% de la norme, mais au Jungfraujoch, il n’a seulement représenté que près de 80% de la norme.

L’été avait très bien commencé avec un ensoleillement largement excédentaire en juin. A Bâle, il s’agissait du quatrième meilleur ensoleillement pour un mois de juin depuis le début des mesures homogénéisées en 1959, à Berne et Neuchâtel du cinquième meilleur ensoleillement pour un mois de juin. En juillet, l’ensoleillement n’a été excédentaire qu’au Sud des Alpes et en Engadine. Ailleurs, il est resté déficitaire. Enfin, en août, l’ensoleillement a été conforme à la normale dans tout le pays.

Les bulletins définitifs d'août et de l’été seront disponibles à partir du 11 septembre 2017 dans la rubrique rapports climatiques.

Les rapports des mois estivaux de juin 2017 et juillet 2017 :

Bulletin climatologique juin 2017

Bulletin climatologique juillet 2017

 

Informations supplémentaires

Orage – formation et fréquence en Suisse

Commentaires (3)

  1. Claude Guignard, 30.08.2017, 16:22

    Ces êtes chauds à répétition, dont nous ne nous plaignons pas, confirment le réchauffement climatique. On voit sur la durée qu'il ne s'agit pas d'un phénomène unique et exceptionnel. Certes il peut se reproduire des étés décevants, et il y en aura encore, mais ils seront moins nombreux. En tout cas, réchauffement climatique mis à part, l'été 2017 va laisser le souvenir d'un vrai et bel été.

    1. Ricardo Munoz, 04.09.2017, 18:15

      Eh oui, encore un été "meurtrier" pour nos glaciers !

      Tous les étés très chauds / caniculaires se concentrent sur la période après 2000.

      Fait aggravant cette année (sur l'ouest du pays, jusqu'à Berne environ), le déficit de précipitations.

    2. Michael, 05.09.2017, 17:53

      Si si, on se plaint. Y en a marre de ces étés si chauds, dormir avec 27 degré dans la chambre...c'est pas une partie de plaisir. L'année prochaine zou on pollue plus on achète un climatiseur, et dès qu'on a les moyens, zou on s'éloigne de l'arc lémanique et on monte vivre a 1000-1500 m. Comme ça un peu de répit pour notre corps.