Neige industrielle

1 janvier 2017, 7 Commentaire(s)
Thèmes: Météo

De la neige industrielle observée à Versoix.

Observation de neige industrielle

Affichage aggrandi:

De la neige industrielle a été observée ce 1er jour de l'an à Versoix (GE). Celle-ci ne tient à l'heure actuelle pas au sol. Le même phénomène s'est produit à Lieusaint (Seine-et-Marne) - photos : Guillaume Armany, mais avec des quantités nettement plus importantes.

La neige industrielle se forme essentiellement dans les zones périphériques des villes où les activités industrielles sont présentes, d’où son nom. Ces activités industrielles (usines d’incinération et autres fabriques qui ont des rejets dans l’atmosphère) sont essentielles car elles  fournissent le « surplus » de vapeur d’eau qui favorise la formation de petits flocons de neige durant les périodes prolongées d’inversion. Comme pour les autres phénomènes météorologiques, la formation de neige industrielle requiert un certain nombre de « bons » ingrédients. Dans notre cas :

  • L’inversion doit se trouver à une altitude maximale de 900 mètres
  • La température à la base de la couche d’inversion doit se trouver entre -5 et -12 °C.

La neige industrielle tombe en quantité limitée, très peu de centimètres.

En ce qui concerne les tours de refroidissement des centrales atomiques (par exemple Gösgen ou Leibstadt), le panache qui en sort est généralement tellement chaud qu’il arrive à monter au-delà de l’inversion. Il  s’évapore donc dans les couches supérieures de l’atmosphère plus sèches. Par conséquent, il n’y a pas de formation de neige industrielle.

Profil de température au-dessus de Genève

Affichage aggrandi:

La figure ci-dessus représente la température de l'air (en abscisse) en fonction de la pression (en ordonnée) à 6h12 du matin le 1er janvier 2017 au-dessus de Genève. On remarque que la température en dessous de environ 1000 m (ce qui correspond à une pression de 900 hPa dans le cas présent) est négative et atteint les -5° à 800 m. La couche de brouillard etant comprise entre le sol et 800 m, les conditions décrites précédemment sont effectivement réunies pour produire de la neige industrielle.

Commentaires (7)

  1. peuplier, 04.01.2017, 22:47

    Intéressant! Je ne connaissais pas ce phénomène; jusqu'à présent je m'amusais à dire que "le brouillard tombe" pour désigner cette neige.
    Maintenant je saurais mieux la désigner, même si c'est beaucoup moins poétique...

  2. donzel cedric, 03.01.2017, 17:58

    j'imagine qu'il vaut mieux ne pas la mettre à la bouche??

  3. Daniel, 03.01.2017, 12:15

    Oui, j'en avais entendu dans le journal "Arte Junior" de la chaîne TV Arte.
    Les enfants mieux informés que les adultes ?

  4. Mikael Chappuis, 02.01.2017, 19:22

    Je pense que c'est la même chose que j'ai pris pour du givre ce matin sur le coteau d'Avully (GE), dû à l'usine d'incinération des Cheneviers, il y en avait 1 à 2 cm sur les sols sauf sur la route salée.

  5. Carnal Pierre, 02.01.2017, 18:47

    Intéressant mais aussi triste que les canons à neige.....

  6. Nils Palmieri, 01.01.2017, 17:58

    Alors ça, j'en avais jamais entendu parler! Drôle et triste en même temps...

  7. David Zoller, 01.01.2017, 16:51

    Intéressant ! Merci.