Un mois de juillet chaud avec des orages violents

29 juillet 2016, 3 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

En moyenne nationale, la température en juillet 2016 s’est située 1.0 degré au-dessus de la norme 1981-2010. La durée de l’ensoleillement a été conforme à la normale, voire légèrement supérieure. L’activité orageuse a été très régionale si bien que les quantités de précipitations ont été très disparates. Sur le Tessin méridional, il est localement tombé l'équivalent de plus de 150% de la norme alors qu’en Valais, ainsi que sur l’ouest et le nord-ouest de la Suisse, les quantités de pluie sont parfois restées inférieures à 50% de la norme.

L’arrivée de l‘été

La première décade de juillet a globalement été sous l’influence des hautes pressions. L’ensoleillement relatif a souvent atteint l’équivalent de 60 à 100% de la durée possible. Du 4 au 7 juillet, les températures maximales ont souvent atteint les 25 à 28 degrés au Nord des Alpes, jusqu’à 30 degrés en Valais et au Sud des Alpes. Du 8 au 10 juillet, les valeurs maximales ont affiché de 28 à 32 degrés. Le 10, on a même relevé jusqu’à 33-34 degrés en Valais, à Genève et à Ilanz/GR.

Le 2 juillet, un front froid venant de l’ouest a tout de même provoqué quelques précipitations dans toute la Suisse. Au Sud des Alpes, des orages parfois forts se sont manifestés. Les températures moyennes journalières se sont retrouvées entre 1 et 2 degrés au-dessous de la norme 1981-2010 au Nord des Alpes, et même jusqu’à 3 degrés au-dessous de la norme en montagne. Le 5 juillet, des averses et orages régionaux se sont déclenchés lors du passage d’un faible front froid, ainsi que le 8 juillet suite à l’arrivée d’air froid en altitude.

Refroidissement marqué

Les 11 et 12 juillet, un front froid actif venant de l’ouest a provoqué des averses et orages étendus, parfois forts, localement accompagnés de grêle. Sur le Plateau, ainsi que le long des Préalpes, il a souvent été relevé entre 50 et 75 mm de pluie en 2 jours. Au Sud des Alpes, les lames d’eau les plus élevées se sont situées entre 50 et 60 mm.

Du 13 au 15 juillet, le courant en altitude s’est orienté au nord-ouest. Les précipitations se sont poursuivies et la masse d’air s’est fortement refroidie. Les températures moyennes journalières se sont retrouvées entre 5 et 7.5 degrés au-dessous de la norme 1981-2010 au Nord des Alpes, entre 6.5 et 8.5 degrés au-dessous en montagne, et entre 1.5 et 3 degrés au-dessous au Sud des Alpes. Une fine couche de neige s’est même constituée dans les Alpes orientales jusqu’à une altitude de 1600 mètres.

Anticyclone estival

Du 16 au 20 juillet, une puissante haute pression s’est déplacée à partir de l’ouest en direction de l’Europe centrale. L’ensoleillement relatif s’est situé entre 90 et 100% de la durée possible dans toute la Suisse. Les températures maximales étaient encore un peu basses au début de la période de beau temps, entre 20 et 23 degrés au Nord des Alpes, entre 27 et 29 degrés au Sud des Alpes. Le 20 juillet, elles ont souvent grimpé jusqu’à 30-33 degrés, localement jusqu’à 34-35 degrés sur le nord-ouest de la Suisse et en Valais.

Ambiance lourde et orageuse

Du 21 au 26 juillet, de l’air lourd et orageux recouvrait la Suisse. Des orages violents ont provoqué de fortes précipitations en une heure en plusieurs endroits. Le 22 juillet, la station de Stabio, au sud du Tessin, a reçu 39 mm de pluie en 1 heure (de 10h20 à 11h20), celle de Vevey 30 mm en 1 heure (de 10h20 à 11h20) et celle du Hörnli, dans l’Oberland zurichois, 49 mm en 1 heure (de 14h50 à 15h50). En soirée du 24 juillet, la station de Wädenswil, située le long de la partie supérieure du lac de Zurich, a reçu 37 mm en 1 heure (de 20h50 à 21h50). Dans l’après-midi du 25, c’est la station de Zurich-Fluntern qui a également relevé 37 mm de pluie en 1 heure (de 15h10 à 16h10). Le 26 juillet, la région de la partie supérieure du lac de Zurich est à nouveau affectée par de fortes pluies : 43 mm en 1 heure à Doggen-Bengen/SG de 1h20 à 2h20. A la suite de ces orages violents, des inondations et des glissements de terrain ont affecté plusieurs secteurs, provoquant des dégâts aux bâtiments, ainsi qu’aux infrastructures routières et ferroviaires.

Le bulletin définitif de juillet 2016 sera disponible à partir du 10 août dans la rubrique rapports climatiques

Commentaires (3)

  1. Claude Guignard, 29.07.2016, 13:42

    Avec les orages, qui trouvent moyen d'eviter syytematiquement certaines regions, dont Geneve en particulier, il est clair qu'il est difficile de definir la pluviosite du mois. Il y aura encore la perturbation pluvio-orageuse du 31.7 qui, probablement, ne va pas arroser tout le pays et, comme d'habitude, n'en fera qu'a sa tete.

  2. François Bocherens, 29.07.2016, 13:40

    Habitués à des étés de plus en plus chauds, j'ai été surpris d'entendre dire que nous vivions un été pourri... C'est loin d'être le cas. J'ai la très nette impression que les masses d'air qui influencent notre pays sont de plus en plus chaudes, et qu'à situation météorologique comparable, nous avons des maxima de 3 à 4 degrés supérieurs à il y a une trentaine d'années, quand les valeurs dépassant les 30 degrés étaient nettement plus rares. La moyenne des jours tropicaux (>30°) à Genève (9 jours) n'est-elle pas déjà sur le point d'être atteinte ? Dans les années 80, nous avons connu des étés sans aucun jour tropical !

    1. MétéoSuisse, 01.08.2016, 17:25

      Les normes sont disponibles pour les périodes 1961-1990 et 1981-2010.
      http://www.meteosuisse.admin.ch/home/climat/passe/normes-climatologiques/diagrammes-climatiques-et-normes-par-station.html?region=Tableau
      A Genève, la norme 1961-1990 de la température moyenne en juillet était de 19.1 degrés. Pour la norme 1981-2010, elle se situe à 20.2 degrés. On constate donc un réchauffement de 1.1 degré en 20 ans. La même chose se constate pour les journées tropicales. Sur l'ensemble de l'année, le nombre de journées tropicales à Genève était de 10.7 jours pour la norme 1961-1990. Avec la norme 1981-2010, il s'élève à 15 journées. La dernière année sans journée tropicale à Genève remonte à 1977. En 2016 à Genève, il y a eu 2 journées tropicales en juin et 7 en juillet.