Un mois de juin maussade avec des intempéries

29 juin 2016, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

Le mois de juin s’est souvent montré maussade et pluvieux. Une chaleur estivale ne s’est manifestée que pendant quelques jours au cours de la seconde quinzaine. Des orages avec de fortes précipitations et des inondations locales se sont produits au cours de la première quinzaine. Vers la mi-juin, de l’air méditerranéen a provoqué de fortes précipitations sur la Suisse méridionale et orientale. Des inondations et des gravats ont localement provoqué des dégâts importants. Au cours de la troisième décade du mois, de fortes pluies orageuses en Suisse orientale ont à nouveau généré des dégâts. Pour certaines stations, il s’agit du mois de juin le plus pluvieux depuis le début des mesures. Malgré des conditions souvent maussades, la température mensuelle a affiché un écart de 0.2 degré par rapport à la norme de 1981-2010.

Des situations orageuses persistantes

Du 1er au 8 juin, de l’air humide et chaud recouvrait l’Europe centrale avec une fréquente activité d’averses et d’orages. Le temps n’a été assez ensoleillé que le 6 juin, alors que les autres jours, les averses et orages qui ont affecté nos régions ont souvent fortement réduit l’ensoleillement. L’activité orageuse a été particulièrement intense le 8 juin. De 30 à 70 mm de précipitations ont été relevées de la Suisse centrale à la région du lac de Zurich jusqu’à la région de Schaffhouse. Localement, de 30 à 50 mm sont tombés en 2 heures. Tant d’eau en peu de temps a provoqué des inondations, des routes coupées et de nombreuses interventions des pompiers.

Temps changeant d‘ouest

A partir du 9 juin, plusieurs zones d’averses ont traversé la Suisse à partir de l’Atlantique. Le déplacement d’air chaud et humide s’est accompagné de fortes précipitations avec des orages isolés. Le long des Préalpes centrales et orientales, il est localement tombé une lame d’eau jusqu’à 80 mm le 9 juin, ce qui a provoqué de nouvelles inondations. D’importantes quantités de pluie sont également tombées le 11 et le 13 juin. Des conditions ensoleillées et sèches ne se sont produites que le 10 juin, ainsi que le 12 juin également au Sud des Alpes.

Intempéries en Suisse méridionale et orientale

Du 16 au 18 juin, de l’air méditerranéen très humide s’est dirigé vers la Suisse à partir du sud. En 48 heures, d’importantes quantités de pluie sont tombées sur une grande partie de la Suisse. Les régions du Tessin, Nord et Centre des Grisons, Haute-Engadine, de Glaris et de la vallée du Rhin saint-galloise ont été particulièrement concernées. Du val Maggia et val Verzasca à la Haute-Léventine, il est souvent tombé de 130 à 170 mm de pluie et même localement jusqu’à 200 mm de pluie selon les estimations des radars. De la Surselva au Valsertal et au Safiental, il est tombé de 80 à 110 mm de pluie, localement jusqu’à 120 mm. Sur le reste du Centre des Grisons, le Nord des Grisons, l’Oberland uranais, le Glarnerland, ainsi que dans la vallée du Rhin, de 50 à 90 mm de précipitations ont été mesurées. De telles quantités de pluie sont à attendre tous les 2 à 8 ans en moyenne.

Les sols étant déjà saturés par les précipitations des jours précédents, ces nouvelles fortes pluies ont provoqué des glissements de terrain et des inondations. Le  Walensee et surtout le lac de Constance ont débordé et le Rhin était en crue.

Suite au refroidissement provoqué par les précipitations persistantes, la limite pluie-neige s’est abaissée jusque vers 1000 à 1400 mètres. Du 16 au 19 juin, la température moyenne journalière s’est retrouvé entre 3 et 4 degrés inférieures à la norme 1981-2010, en montagne entre 4 et 5 degrés.

Enfin un peu d‘été

Du 22 au 24 juin, une zone de haute pression s’est déplacée au-dessus des Alpes à partir de l’ouest. L’ensoleillement a été très généreux et les températures ont grimpé jusqu’à 30-32 degrés des deux côtés des Alpes et même jusqu’à presque 34 degrés en Valais. Les 22 et 23 juin, la durée de l’ensoleillement a souvent atteint les valeurs maximales théoriques (jusqu’à près de 15 heures).

A nouveau de fortes pluies orageuses

Le 24 juin, de l’air lourd et orageux s’est dirigé vers la Suisse à partir du sud-ouest et déjà en matinée, un orage particulièrement violent a frappé la Suisse centrale. L’après-midi et en soirée, les orages les plus violents ont éclaté le long des Préalpes centrales et orientales, sur le Nord et le Centre des Grisons et de la région de Zurich au lac de Constance. Des dégâts ont été annoncés en plusieurs endroits, souvent liés à des inondations et à des gravats.

Une fois de plus estival

Les 27 et 28 juin, une extension de l’anticyclone des Açores a ramené l’été en Suisse. Avec un ensoleillement compris entre 8 et 12 heures, les températures maximales étaient comprises entre 21 et 23 degrés au Nord, jusqu’à 27 degrés en Valais et jusqu’à 29 degrés au Sud grâce au vent du nord.

Floraison légèrement tardive des tilleuls à grandes feuilles et des sureaux noirs

Le parfum intense de la floraison des tilleuls a pu être senti à partir de la mi-juin. Les tilleuls à grandes feuilles ont fleuri conformément à la période de comparaison 1981-2010 dans les régions les plus basses et jusqu’à 700 mètres d’altitude. Pour la majorité des observations, l’écart à la moyenne a été de l’ordre de 0 à +7 jours. Le sureau noir a fleuri à la fin du mois de mai et surtout au cours de la première quinzaine de juin. Alors qu’une floraison en mai est généralement considérée comme normale, celle en juin est considérée comme normale à légèrement tardive. En moyenne, la floraison du sureau en juin a été observée avec un léger retard de 0 à 7 jours par rapport à la moyenne des années 1981-2010. En montagne au-dessus de 1000 mètres environ, les marguerites ont fleuri et les épicéas ont déployé leurs aiguilles. Le déploiement des aiguilles des épicéas à la mi-juin correspond à un retard de l’ordre de 7 jours. Cette observation a été reportée le 27 juin en Haute-Engadine, soit 13 jours plus tard que la moyenne. La floraison des marguerites en montagne a été considérée comme normale à très tardive avec un retard moyen de près d’une semaine. Peu de dates précoces pour les foins ont été annoncées en juin. La plupart des annonces ont eu lieu entre le 22 et le 23 juin. En fonction de l’altitude, il s’agit d’une étape normale à très tardive.

Le bulletin définitif de juin 2016 sera disponible à partir du 11 juillet dans la rubrique rapports climatiques.

Commentaires (2)

  1. MétéoSuisse, 30.06.2016, 08:22

    En moyenne nationale, il s'agit d'un écart positif de 0.2 degré par rapport à la norme 1981-2010.

  2. Pierre Barraud, 30.06.2016, 00:53

    Merci pour vos commentaires toujours intéressants. Une précision me manque: L'écart de température de 0,2 C est-il positif ou négatif par rapport à la norme 1981-2010 ? Bonnes salutations