Contenu

Un mois d'août très chaud - un été extrêmement chaud

28 août 2015, 1 Commentaire
Thèmes: Climat

Après un mois de juin et un mois de juillet très chaud, le mois d’août a poursuivi sur la lancée. Sachant que des conditions pleinement estivales sont attendues jusqu’à la fin du mois, l’excédent thermique prévu s’élèvera, en moyenne nationale, à 1.8 degré par rapport à la norme 1981-2010. Cela fera donc un des mois d’août les plus chauds depuis le début des mesures il y a 152 ans.

Au Sud des Alpes et tout à l’Ouest, l’excédent thermique sera plutôt proche d’un degré, alors que les régions en moyenne et haute altitude des Alpes orientales connaîtront un excédent thermique de presque 2.5 degrés. Une grande partie du pays a connu un mois d’août trop sec, sauf le Valais et régionalement aussi le Sud des Alpes qui ont reçu des quantités d’eau nettement supérieures à la normale.

Après un début frais, très chaud

Un courant de sud-ouest dépressionnaire a engendré un 1er août frais, gris et humide partout en Suisse. Les températures moyennes journalières ont été entre 1.5 et 3.5 degrés au-dessous de la norme 1981-2010. Au Sud des Alpes, elles ont parfois été plus de 4 degrés au-dessous de la norme. Les maximales ont été comprises entre 21 et 22 degrés des deux côtés des Alpes. Cette journée a conclu une phase plus fraîche qui a duré une semaine.

Du 3 au 8 août, des conditions ensoleillées et pleinement estivales se sont installées. Sous l’influence des hautes pressions, les températures moyennes journalières ont grimpé en étant généralement entre 2 et 4 degrés, voire entre 4 et 5 degrés au-dessus de la norme en montagne. Du 6 au 8 août, il a même fait très chaud avec des températures moyennes journalières de 6 à 9 degrés au-dessus de la normale au Nord des Alpes, de 4 à 6 degrés au-dessus de la norme au Sud des Alpes. Les maximales étaient généralement comprises entre 32 et 36 degrés et même localement jusqu’à 37 degrés sur la nord de la Suisse et en Valais.

Orages avec des précipitations record

L’afflux d’air chaud et humide depuis le sud-est a provoqué de nombreux orages et averses les 9 et 10 août, encore isolées le 11 août avec des températures maximales généralement inférieures à 30 degrés. Au cours d’un orage exceptionnellement fort dans la nuit du 9 au 10 août, la station de mesures de Saint-Gall a reçu une lame d’eau de 64 mm en l’espace de 2 heures et de 78 mm en 3 heures. Pour cette station qui dispose de mesures continues depuis 1981, le 10 juillet 2011, il était tombé 53.9 mm en 2 heures et 57.7 mm en 3 heures au cours de l’événement pluvieux le plus intense qui s’était produit jusqu’à présent.

De nouveau très chaud

A partir du 11 août, de l’air subtropical très chaud a afflué à partir du sud-ouest. Les 12 et 13 août, les températures moyennes journalières se sont retrouvées entre 5 et 6 degrés, voire localement entre 6 et 7 degrés au-dessus de la norme 1981-2010. En Valais et au Sud des Alpes, l’excédent était généralement compris entre 3 et presque 5 degrés au-dessus de la normale. Les maximales ont été supérieures à 34 degrés au Nord des Alpes et ont presque atteint 33 degrés au Sud des Alpes. La masse d’air étant devenue très lourde, des orages se sont développés d’abord en Suisse romande le 13 août, puis partout en Suisse le 14. De fortes rafales de vent comprises entre 80 et 100 km/h ont accompagné ces orages.

Air maritime polaire frais

Les 15 et 16 août, une zone pluvieuse a traversé la Suisse. A l’arrière, de l’air maritime polaire frais a suivi. Jusqu’au 20 août, les températures moyennes journalières ont été entre 2 et 4 degrés au-dessous de la norme 1981-2010. Les maximales avaient bien baissé en étant comprises entre 18 et 22 degrés au Nord des Alpes, entre 22 et 27 degrés en Valais et au Sud des Alpes. De plus, le temps est souvent resté gris avec des averses.

Les 21 et 22 août ont été des journées ensoleillées et chaudes avec des températures entre 24 et 28 degrés des deux côtés des Alpes. En revanche, les 23 et 24 août, une zone dépressionnaire a traversé la Suisse à partir de l’ouest. Le Sud des Alpes a recueilli entre 30 et 75 mm de précipitations, l’ouest de la Suisse entre 30 et 50 mm. En Suisse orientale, les quantités de pluie sont souvent restées inférieures à 10 mm.

Premiers signes de début d‘automne

Le mûrissement des sureaux rouges et des sorbiers des oiseleurs a été observé en de nombreux endroits en août. En comparaison avec la moyenne, cette phase d’observation peut être considérée comme normale à très précoce. Les colchiques d’automne ont commencé à fleurir, ce qui est peu fréquent en août. Cette phase a donc été considérée comme nettement plus précoce que la moyenne.

Un été extrêmement chaud

La Suisse a vécu son deuxième été le plus chaud depuis le début des mesures il y a 152 ans. En tenant compte des prévisions jusqu’à la fin du mois, l’excédent thermique sera, en moyenne nationale, de 2.4 degrés par rapport à la norme 1981-2010. Ainsi, cet été 2015 sera plus d’un degré plus chaud que les précédents étés les plus chauds. Seul l’exceptionnel été caniculaire 2003 fait figure d’exception. Celui-ci s’était montré près d’un degré encore plus chaud que l’été actuel.

La chaleur est déjà apparue dès le début de l’été. Avec un excédent thermique de 1.8 degré par rapport à la norme 1981-2010, le mois de juin s’est montré le quatrième le plus chaud depuis le début des mesures en 1864. En Suisse romande, en Valais, au Sud des Alpes et en Engadine, juillet a été le mois le plus chaud depuis le début des mesures. Ailleurs en Suisse, il s’est situé dans le top-3 des mois de juillet les plus chauds depuis le début des mesures. L’excédent thermique a été compris entre 3 et 4 degrés au-dessus de la norme 1981-2010. Et pour terminer l’été 2015, le mois d’août a également été l’un des plus chauds depuis le début des mesures. Moyenné sur l’ensemble de la Suisse, l’excédent thermique s’est montré à 1.8 degré par rapport à la norme 1981-2010.

Des vagues de chaleur proches des records

Du 1er au 7 juillet 2015, la Suisse a vécu une semaine particulièrement caniculaire, une des plus extrêmes depuis le début des mesures il y a plus de 150 ans. Les températures maximales journalières étaient en moyenne comprises entre 33 et plus de 36 degrés sur les régions de plaine du Nord des Alpes. A Genève, avec une valeur moyenne de 36.3 degrés, il a fait presque aussi chaud qu’en août 2003 où la température maximale moyenne était de 36.7 degrés. Pour d’autres lieux de mesures, les étés 2003, 1952 et 1947 avaient connu une semaine encore plus torride.

Cette semaine caniculaire s’est achevée avec une température de 39.7 degrés le 7 juillet 2015 à Genève. Il s’agit d’un nouveau record de chaleur pour le Nord des Alpes. Il a battu de presque 1 degré le précédent record de 38.9 degrés qui avait été mesuré également à Genève le 28 juillet 1921.

Au Sud des Alpes, la canicule s’est installée à partir de la mi-juillet. La semaine la plus torride s’est produite du 17 au 23 juillet. A Locarno-Monti, la température maximale journalière a été en moyenne de 34.7 degrés. Il s’agit d’une valeur quasiment équivalente à celle mesurée en août 2003 qui était de 35.0 degrés. La valeur la plus élevée au Sud des Alpes au cours de cette semaine caniculaire a été mesurée le 22 juillet à Locarno-Monti avec 36.8 degrés. Il s’agit de la troisième température maximale la plus élevée depuis le début de la série disponible de mesures de Locarno-Monti en 1935.

Souvent peu de précipitations

Les trois mois de l’été ont connu des précipitations souvent déficitaires. Seul le mois d’août a connu des précipitations nettement excédentaires en Valais et régionalement aussi au Sud des Alpes. Ces régions ont également connu un été normalement arrosé ou plus arrosé. Pour les autres régions, les sommes pluviométriques ont généralement correspondu entre 60 et 80% de la norme 1981-2010. Mais selon l’activité orageuse, la somme recueillie peut correspondre à 100% de la norme ou à moins de 50% de la norme. Ponctuellement, l’été 2015 a été l’un des plus secs depuis le début des mesures, comme cela semble être le cas pour les lieux de mesures d’Altdorf, d’Elm et de Locarno-Monti.

Un ensoleillement régionalement important

La durée d’ensoleillement a atteint l’équivalent de 110 à 120% de la norme 1981-2010 pour la plupart des régions du pays. Grâce à un mois de juillet particulièrement ensoleillé, l’été 2015 a localement été un des quatre étés les plus ensoleillés de ces 55 dernières années, notamment à Neuchâtel et à Zurich-Fluntern.

Le bulletin climatologique détaillé de juin 2015

Le bulletin climatologique détaillé de juillet 2015

Commentaires (1)

  1. furax, 31.08.2015, 07:39

    super meteo Suisse avec ces tableaux climatiques et commentaires