Contenu

Troisième El Niño le plus intense depuis 65 ans

28 novembre 2015, 2 Commentaire(s)
Thèmes: Climat

El Niño – le phénomène climatique dans le Pacifique tropical – se développe et devient le troisième épisode le plus intense des 65 dernières années. Un fort El Niño signifie des pluies diluviennes à la place de conditions sèches pour la côte pacifique de l’Amérique du Sud et une sécheresse terrible au lieu de conditions humides pour la région du sud-est asiatique et de l’Australie. Dans ces régions, le climat passe d’un état normal à un état extrême.

Le Pacifique tropical est en train de vivre le troisième épisode El Niño le plus intense de ces 65 dernières années. D’après les données les plus récentes, l’épisode en cours se situe juste derrière les épisodes séculaires des années 1997/1998 et 1982/1983 (illustration 1). Selon les modèles de MétéoSuisse et d’autres centres de prévision, il faut s’attendre à un renforcement supplémentaire de l’épisode en cours d’ici janvier 2016. La fin de l’épisode est attendue pour la fin du printemps ou le début de l’été 2016.

Troisième épisode le plus intense des 65 dernières années

Depuis août 2015, El Niño se développe et devient, jusqu’à présent, le troisième épisode le plus intense de ces 65 dernières années. Le phénomène El Niño se produit en moyenne tous les 4 à 7 ans. Les épisodes de forte intensité sont cependant nettement moins fréquents que les épisodes de faible intensité.

Des impacts significatifs dans la zone du Pacifique

Un effet très classique d’un fort épisode El Niño est le risque accru de feux dans le bush australien. Cette année également, la sécheresse actuelle est intense et est une conséquence d’El Niño.

Feux dans le bush australien
 

La sécheresse et le smog intense qui concerne l’Indonésie sont également liés à El Niño. Au cours d’un fort épisode El Niño, les feux régulièrement allumés afin de fertiliser la terre, deviennent hors de contrôle. D’immenses zones forestières brûlent et une épaisse fumée se propage dans les îles. Au cours de l’épisode El Niño 1997/98, l’Asie du Sud-Est s’est retrouvé plongé dans le smog pendant plusieurs semaines au cours de l’automne 1997 et au début de l’année 1998. Pour l’événement actuel en cours, le service météorologique de Singapour a émis des avertissements. Les concentrations polluantes ont été très précaires au cours du mois d’octobre 2015. Depuis, la situation s’est améliorée.

Avertissement smog Indonésie

Au cours d’un fort épisode El Niño, des ouragans exceptionnellement puissants peuvent se produire sur les côtes pacifiques de l’Amérique centrale. En automne 1997, les ouragans Linda, Nora et Pauline se sont développés. Linda a été l’ouragan le plus puissant à se produire sur ce bassin, mais il est resté sur la mer. Les ouragans Nora et Pauline ont sévi en octobre 1997, à quelques jours d’intervalle. Ils ont frappé la côte pacifique du Mexique, provoquant des dégâts considérables. En octobre 2015, le puissant ouragan Patricia s’est développé. Avec des vents qui ont atteint en pointe jusqu’à 400 km/h, il s’agit d’un nouveau record pour ce bassin du Pacifique.

Ouragan Linda 1997

Ouragan Nora 1997 (en anglais)

Ouragan Pauline 1997 (en anglais)

Ouragan Patricia 2015

Influence en Europe

Bien qu’il existe une certaine corrélation entre El Niño et le régime des précipitations en Europe, le couplage semble très faible. En Europe en général, le régime des précipitations dépend plus de l’oscillation nord-atlantique (ONA). 

Avec l’ONA, les fluctuations de pression atmosphérique dans l’Atlantique Nord sont décrites. Le terme oscillation veut dire que l’atmosphère dans l’Atlantique Nord alterne entre deux états, à savoir entre un faible gradient de pression nord-sud et en fort gradient de pression nord-sud. Le gradient de pression nord-sud sur l’Atlantique Nord dirige le courant atmosphérique au-dessus de l’Europe et donc la direction que pressent les perturbations avec leur cortège de précipitations.

Lorsque l’ONA est neutre, l’influence d’El Niño eu Europe peut se faire ressentir. Selon un rapport du service météorologique allemand (Deutscher Wetterdienst – DWD), on peut s’attendre en hiver à plus de précipitations, surtout le long des Alpes françaises et du Jura au sud-ouest de l’Allemagne. Cependant, des régions étendues en Europe ne sont pas affectées par El Niño.

Informations supplémentaires sur le phénomène El Niño

Deux documents détaillés sur le phénomène climatique El Niño sont disponibles ici.

El Niño – le phénomène climatique dans le Pacifique

El Niño actuel
Information du Climate Diagnostic Center (USA) (en anglais)

El Niño dans les prochains mois
Les prévisions actuelles du Climate Prediction Center (USA) (en anglais)

Les dernières prévisions de Météo-France (en français)

El Niño et l‘Europe
El Niño 2015 – rapport du Deutscher Wetterdienst (en allemand)

Bulletin Info-Niño/Niña de l'OMM (en français, réactualisé tous les 3 mois)Dernier bulletin de l'OMM édité en septembre 2015

 

Commentaires (2)

  1. Krys, 27.11.2015, 20:51

    Ah bah ça c'est du blog de qualité, instructif, tout public. Joli boulot!
    Et espérons que le Deutscher Wetterdienst – DWD ait raison ;-)

  2. Claude Guignard, 27.11.2015, 19:57

    Le rechauffement climatique contre lequel on tarde beaucoup trop pour agir, oui agir et ne pas se contenter de resolutions qui ne sont jamais mises en oeuvre, joue tres probablement un role dans l'importance de El Nino.